Traduire la littérature des peuples autochtones de Sibérie

Cycle de conférences « À la table du traducteur »

Le 26 janvier 2016, de 18h30 à 20h30

Auditorium, entrée libre

Table ronde avec les traducteurs Anne-Victoire Charrin (Institut national des langues et civilisations orientales), Yves Gauthier (auteur et traducteur), Dominique Samson Normand de Chambourg (Institut national des langues et civilisations orientales), Éva Toulouze (Institut national des langues et civilisations orientales), animée par Alexandre Asanovic (Bibliothèque universitaire des langues et civilisations)

En partenariat avec l’association France - Oural, à l’occasion des 7e Journées du livre russe.

Cette table ronde est dédiée à la question de l'expression littéraire des peuples autochtones de Sibérie. Un premier point portera sur la naissance et le développement de ces littératures, et reviendra notamment sur la politique des nationalités et la formation d'une inteligentsia autochtone à l'époque soviétique. Un tableau des genres et thèmes de cette littérature sera dressé dans un second temps avant d'aborder la question de la traduction dans les différents contextes induits par la circulation des textes entre les langues autochtones, russe et les langues occidentales.

 

Les intervenants :

Anne-Victoire Charrin est professeur de littératures russe et sibérienne, spécialiste des cultures et littératures des peuples autochtones de Sibérie. Professeur émérite, docteur d’État ès lettres et sciences humaines à l'université de Paris III (thèse sur l'image des peuples de Sibérie dans la littérature russe du XIXe siècle), docteur en anthropologie à l’EHESS (étude ethno-sémiologique de la littérature orale des Koriaks du Kamtchatka), Anne-Victoire Charrin est l’auteur de nombreux articles scientifiques et d’ouvrages sur les cultures et littératures des peuples asiatiques de la Sibérie et de l’Extrême-Orient russe. Dans le cadre du Centre de recherche Europes-Eurasie, elle a fondé les « Études sibériennes » de l'Inalco, dirigé la revue Slovo, et depuis un premier voyage en Yakoutie en 1978, effectue des missions auprès des autochtones : Bouriates, Kètes de l’Iénisséï, Koriaks et Tchouktches du Kamtchaka, Nivkhs de Sakhaline, Nénètses, Khantys de l’Est et du Nord, Mansis. Ses travaux portent sur des problèmes d'autochtonéité - où se mêlent aspects socio-politiques, économiques et culturelles - ainsi que sur les écrivains autochtones de Sibérie dont elle traduit les œuvres et qu'elle présente au public français en tant que responsable éditoriale.

Yves Gauthier est traducteur et auteur. Il a vécu vingt-cinq ans en Russie.

Dominique Samson Normand de Chambourg est enseignant-chercheur à l'Inalco. Né en Bretagne, prix de la meilleure thèse 2010 de l'Inalco, Dominique Samson est maître de conférences en études sibériennes. Il travaille essentiellement sur les interactions religieuses et politiques entre le monde russe et les communautés autochtones de la Sibérie arctique et subarctique : Nénètses, Khantys et Mansis. Outre ses travaux de terrain, il étudie également l'image de la Sibérie, les mouvements locaux indépendantistes, autonomistes et régionalistes ainsi que les relations de voyage Russie-­Europe.

Éva Toulouze est professeur des universités en études finno-ougriennes à l'Inalco où elle enseigne depuis 2007, après avoir enseigné à l'université de Tartu (Estonie) de 1991 à 2007.

Alexandre Asanovic est responsable du Pôle développement des collections de la BULAC.

 


Rejoignez-nous


Le Carreau de la BULAC, carnet de recherches sur hypotheses.org

La Croisée de la BULAC, carnet de veille sur hypotheses.org

Pour citer cette page : 🔗 www.bulac.fr/?id=1919