Un traducteur et son auteur : un roman vietnamien

« À la table du traducteur » : cycle de conférences et de rencontres

Le jeudi 25 septembre 2014, de 18h30 à 20h00

Auditorium, entrée libre

Rencontre avec Charlotte Dang, Claude Philip, traducteurs, et Michel Fournié (Institut national des langues et civilisations orientales), animée par Patrick Maurus (Institut national des langues et civilisations orientales). 

Avec la participation exceptionnelle de Phan Huy Đuòng, écrivain et traducteur.

Á l’occasion de la parution du roman Une bien modeste famille (collection Sémaphores, Éditions Intervalles, 2014) de l’auteur Dạ Ngân.

 

Da Ngan sur un sampan dans le delta Mekong, photographie de Nguyen Quan Thân, DR.

Cette première rencontre vous invite à entrer dans les coulisses de la traduction de la langue vietnamienne, d'explorer, grâce au témoignage des traducteurs et des exemples concrets, les joies et les difficultés à transposer une écriture poétique et subtile, et de découvrir un roman, traduit pour la première fois en français, qui a connu beaucoup de succès au Vietnam.

Dạ Ngân, écrivain du Vietnam du Sud, fait partie de la première vague d’écrivains de renom du Delta du Mékong après la réunification du pays en 1975. Née en février 1952 au village Vĩnh Viễn (province de Hau Giang), fortement affecté par des combats lourds et meurtriers, Dạ Ngân rejoint à l'âge de 14 ans la guérilla contre les Américains où elle combattra jusqu’à la victoire. Après 1975, autodidacte, elle suit une série de formations continues puis entreprend des études universitaires en intégrant l’École de perfectionnement littéraire Nguyễn Du à Hanoï. Elle a travaillé pour le journal Văn Nghệ, organe officiel de presse du Hội Nhà Văn, Union des écrivains du Vietnam. Dạ Ngân a passé presque la moitié de sa vie à écrire dans cette région parcourue de nombreux cours d’eau et canaux qui a beaucoup influencé son œuvre et tout particulièrement son roman Gia đình bé mọn [Une bien modeste famille].

Gia đình bé mọn s’est vu décerner le premier prix de l’Union des écrivains de Hanoï en 2005, puis de l’Union des écrivains vietnamiens en 2006. Sans être une autobiographie, le roman est largement inspiré par le vécu de son auteur. Dạ Ngân écrit sur la condition de la femme et ses luttes pour s’émanciper pendant la période d’après-guerre marquée par la dépression matérielle et les bouleversements d'une société vietnamienne en mutation.

La traductrice Charlotte Dang est partie au Vietnam, à la rencontre de Dạ Ngân pour filmer un entretien sur la traduction en français qu’elle a faite de son roman. Cette interview nourrira les échanges entre les participants.

 

 

Allons-y

Auditorium du Pôle des langues et civilisations
65, rue des Grands Moulins
75013 PARIS

Métro : Bibliothèque François Mitterrand
Bus : 62, 64, 89, 132, 325
Tram : T3a - Avenue de France

Mission action culturelle
Tél. : 01 81 69 18 38
action-culturelle [à] bulac.fr

 

Écouter

 

 

Cliquer sur le bouton "Lecture" pour démarrer l'écoute. La barre verte indique le téléchargement du fichier. Pour naviguer dans l'enregistrement, cliquer dans la bande blanche contenant le chronomètre.

Les intervenants :

Après un DESS à l'université de Paris 1 Panthéon Sorbonne, Charlotte Dang s’est orientée vers des études de langue et de civilisation vietnamienne à l’Inalco où elle a obtenu le Master 2 de Littératures et oralités, spécialité traductologie.

Claude Philip est traducteur.

Michel Fournié est professeur émérite en études vietnamiennes et communication interculturelle à l'Inalco.

Patrick Maurus, professeur de langue et de littérature coréenne à l’Inalco, traducteur, est directeur de la collection « Lettres coréennes » chez Actes Sud et de la revue Tan’gun aux éditions de l’Harmattan.

 


Rejoignez-nous


Le Carreau de la BULAC, carnet de recherches sur hypotheses.org

La Croisée de la BULAC, carnet de veille sur hypotheses.org

Pour citer cette page : 🔗 www.bulac.fr/?id=1478