Cinéma du réel 2017 à la BULAC

La BULAC fait son Cinéma du réel !

Première édition

Auditorium, entrée libre

Le 27 mars, la BULAC projette pour vous cinq films, sélectionnés parmi les 43 documentaires en compétition au Festival international Cinéma du réel.

Venez dialoguer avec les réalisateurs durant 40 minutes après chaque projection.

Sélection BULAC « Rêves et politique »

Centenaire Jean Rouch. Le choix d'initier en 2017 un partenariat avec le Cinéma du réel s'avère opportun pour la BULAC, la 39e édition du Festival rendant hommage dans sa programmation à Jean Rouch (1917-2004) à l'occasion du bicentenaire de sa naissance. Cette journée de projections se place donc dans le prolongement du Festival Jean Rouch, dont l'Inalco relaye une part de la programmation chaque année dans l'auditorium. Cet éminent ethnologue (voir la sélection extraite du catalogue de la BULAC), et « figure centrale du cinéma ethnographique », sut convaincre les critiques des Cahiers du cinéma qu'étaient alors Jean-Luc Godard, Éric Rohmer, ou Jacques Rivette « de l'originalité créatrice et de la portée novatrice de sa démarche ». Tous les trois « reconnurent dans son défi lancé au "cinéma professionnel" le précurseur de la Nouvelle vague ». *

Un territoire de liberté et de création. En décidant de marcher dans les pas du Cinéma du réel, la BULAC ambitionne elle aussi de contribuer à sa mesure à la sensibilisation des publics au cinéma documentaire. Le 27 mars, lors de cette journée de projections, le public pourra découvrir avec les cinq films sélectionnés par l'équipe de la BULAC, un échantillon de la diversité d'univers, de regards et d'écritures cinématographiques qui se donne à voir pendant le Festival. Cette diversité toujours synonyme de singularité permet d'appréhender un réel à l'œuvre tout près de chez soi ou à l'autre bout du monde, et de retrouver souvent une part de soi dans cette altérité révélée.

Un lieu d'engagement. Pour la BULAC, se faire l'écho de l'existence de ce territoire de liberté et de création artistique, c'est aussi apporter son soutien à un lieu d'engagement. Chaque nouvelle édition du Cinéma du réel n'a de cesse de rappeler aux festivaliers, à travers sa programmation, que le cinéma documentaire est aussi un territoire menacé, « assiégé » ou en résistance dans les régions où la liberté d'expression n'est toujours pas acquise ou désormais en recul.

La sélection « Rêves et politique » que vous propose l'équipe de la BULAC se veut le reflet de cet esprit d'engagement qui caractérise le Cinéma du réel depuis 39 ans. Celle-ci lèvera le voile sur les rêves, les espoirs et désespoirs d'une galerie de personnages réels sur lesquels les auteurs de ces films ont jeté leur dévolu. Des personnages, tous aux prises là où ils vivent avec les conséquences des politiques menées, à l'échelle locale, nationale ou internationale.

Programme

Cliquez sur les images pour les agrandir

14h00-15h22
Vote Off
de Fayçal Hammoum

Algérie – 2016 – 82’ – VOSTF
Compétition premiers films

Projection en présence du réalisateur

Animateur radio engagé, épicier, musiciens, journalistes d’El Watan, ils ont l’âge du réalisateur et ont pour la première fois la possibilité de s'exprimer dans les urnes. Iront-ils voter à l’élection présidentielle algérienne de 2014, où A. Bouteflika, invisible depuis deux ans, brigue un quatrième mandat ? Film censuré, en septembre 2016, par le ministère de la Culture algérien.

Débat animé par Nedjib Sidi Moussa, docteur en science politique (université Panthéon-Sorbonne), chercheur associé au CESSP et chargé de cours à l'Inalco.

16h15-17h15
Derniers jours à Shibati
de Hendrick Dusollier

France – 2016 – 60’ – VOSTF
Compétition française

Projection en présence du réalisateur

Dans l’immense ville de Chongqing, le dernier des vieux quartiers va être démoli et ses habitants relogés dans des tours à la périphérie. Non-sinophone, le cinéaste se lie cependant d’amitié avec un enfant et une vieille dame, ders des ders d’un labyrinthe bientôt effacé.

Débat animé par Eurydice Da Silva (doctorante en portugais et cinéma, université Paris Nanterre, auteur et scénariste).

17h45-18h06
Alazeef

de Saif Alsaegh

États-Unis – 2016 – 21’ – VOSTF
Compétition internationale court métrage

En un collage minimaliste à la bande-son chatoyante, le flux de conscience d’un soldat irakien inconnu, juste avant la guerre du Golfe.

Débat animé par Eurydice Da Silva (doctorante en portugais et cinéma, université Paris Nanterre, auteur et scénariste).

18h15-19h15
Chaque mur est une porte
de Elitza Gueorguieva

France – 2016 – 60’ – VOSTF
Compétition française

Projection en présence de la réalisatrice

Puisant dans les VHS des émissions de sa mère à la télévision nationale bulgare, la réalisatrice livre une chronique à la fois pop et profonde de la révolution – peut-être trop – douce de 1989.

Discussion entre Elitza Gueorguieva, Marie Vrinat-Nikolov, professeur de langue et littérature bulgare et traductrice littéraire (Inalco) et Eurydice Da Silva.

Soirée

20h00-21h34
Ghost Hunting
de Raed Andoni

Palestine / France / Suisse / Qatar – 2017 – 94’ – VOSTF
Compétition internationale

Raed Andoni a reçu le prix du Meilleur documentaire à la Berlinale (Berlin - février 2017)

Le cinéaste rassemble une équipe d’hommes qui comme lui ont fait l’expérience de la prison en Palestine. À mesure qu’ils bâtissent un décor carcéral et répètent des rôles de gardiens et de détenus, la parole se libère.

Débat animé par Eurydice Da Silva (doctorante en portugais et cinéma, université Paris Nanterre, auteur et scénariste).

 

39e Cinéma du réel, Festival international de films documentaires, Centre Pompidou, du 24 mars au 2 avril 2017. Action financée par la Mairie de Paris.

Pour aller plus loin...

Sélection bibliographique Jean Rouch et l'Afrique

* Jean Rouch cinéma et anthropologie, Jean-Paul Colleyn, Cahiers du cinéma / essais), 2009.

Télécharger l'invitation

 


Rejoignez-nous



Le carreau de la BULAC, carnet de recherches sur hypotheses.org