Le Printemps des Balkans

Du 2 au 26 mai 2018

En mai 2018, c'est le printemps des Balkans ! La BULAC vous donne rendez-vous avec la littérature d’Europe de l'Est à travers une table ronde sur les « Écrivains de l'Europe balkanique à Paris dans l'entre-deux-guerres » et une sélection d'ouvrages en lien avec les thématiques des tables rondes du Salon du livre des Balkans accueilli dans le Pôle des langues et civilisations.

Écrivains de l'Europe balkanique à Paris dans l'entre-deux-guerres

[Auditorium]

Table ronde

15 mai, 18h30-20h

Entrée libre

République des arts et des lettres, lieu de refuge, de création et de légitimation, Ville Lumière, Paris retrouve après l’hécatombe de la Grande Guerre le charme de la Belle-Époque des années 1900.

Dans le contexte sociopolitique et culturel de l'entre deux-guerres, des écrivains de l’Europe balkanique affluent vers la Ville Lumière. Leur séjour parisien ayant beaucoup moins été étudié que celui d’écrivains d’autres horizons géolinguistiques, cette table ronde se propose d'apprécier la place occupée par l’imaginaire de la capitale française dans leurs œuvres, d’esquisser leurs réseaux de sociabilité ou encore de comprendre comment les courants esthétiques et idéologiques dominants ont influencé leur propre création.

Le contexte sociopolitique et culturel de l'entre-deux-guerres

Dans les années 1920, l’Art Nouveau cède place à l’Art déco et Montparnasse prend progressivement le relais de Montmartre. Une société avide de vie et de nouvelles sensations vibre au pas de rythmes inouïs et évolue dans une ambiance cosmopolite. On danse le tango et le charleston, le jazz résonne dans les music-hall, le surréalisme côtoie l’expressionnisme. L’image d’une ville vouée aux divertissements sans frontières, caractérisée par une frénésie culturelle et une effervescence intellectuelle, commence à se dessiner. Dans ce cadre d’apparente insouciance, la Grande Dépression constitue un véritable tournant et les agissements violents du début des années 1930 rappellent que les démons des périodes précédentes n’ont hélas pas disparu, tout en plongeant la société parisienne, ainsi que le reste du continent européen, dans une longue phase d’inquiétude et d’incertitude. À côté du Paris qui brille, fascine, attire, des aspects moins glorieux se profilent, et la ville doit faire face à la montée de la xénophobie et de l’antisémitisme.

 

 

Intervenants :

Cécile Folschweiller (Inalco, CREE), « Ion Vinea et Mihai Sebastian, deux écrivains roumains à Paris dans l'entre-deux-guerres » ;

Aleksandra Kolakovic (Institut d'études politiques de Belgrade), « Marko Ristić en France : entre la diplomatie et les modèles littéraires » ;

Svetla Moussakova (université Sorbonne Nouvelle - Paris 3, ICEE), « Paris comme catharsis poétique dans l’esthétique éclectique d’Athanase Daltchev » ;

Nicolas Pitsos (BULAC) : « Un Stambouliote à Paris des "années folles" : cosmopolitisme et érotisme dans l'œuvre de Thrassos Kastanakis ».

Pour aller plus loin

Sur les étagères d'entrée du rez-de-chaussée :

Du 2 au 26 mai 2018sélection d'ouvrages en lien avec les thématiques des tables rondes du Salon du livre des Balkans.

À lire sur le Carreau de la BULAC, le billet https://bulac.hypotheses.org/6775« Hommage à l'albanologue Robert Elsie, un Albanais de cœur », par Irena Rambi, chargée de collections pour le domaine albanais à la BULAC.

Qilima shqiptare‎ (Tapis albanais‎), Tirana, [s.d.]. Collections de la BULAC.

Les collections d'Europe balkanique, centrale et orientale de la BULAC

Cet ensemble représente près de la moitié des collections de la bibliothèque, ce qui fait de la BULAC une véritable bibliothèque de référence pour la slavistique et les langues d’Europe centrale. [En savoir plus]

 


Rejoignez-nous


Le Carreau de la BULAC, carnet de recherches sur hypotheses.org

La Croisée de la BULAC, carnet de veille sur hypotheses.org

Pour citer cette page : 🔗 www.bulac.fr/?id=2811