Paysage littéraire de la Géorgie contemporaine

Le 19 septembre 2017, 18h30-20h30

Table ronde, auditorium

Entrée libre

À l'occasion de cette table ronde, les écrivains Lela Kodalachvili et Lasha Boughadzé exploreront les enjeux à l'œuvre dans le champ littéraire géorgien à partir de l'ère post-soviétique des années 1990, puis des années 2000 avec l'arrivée d'une nouvelle génération d'écrivains à la démarche « subversive ». Les deux auteurs s'attacheront à montrer que ces enjeux littéraires sont autant le reflet que la conséquence des mutations que traverse la société depuis que la Géorgie a retrouvé son indépendance.

Modératrice : Tamara Svanidzé (BULAC), docteur en histoire et civilisations (Inalco), spécialiste de l'histoire culturelle de la Géorgie.

Interprète : Chorena Astavichvili

Lela Kodalachvili, La formation tardive du champ littéraire géorgien des années 1990 : les vieux nouveaux-nés.

Lela Kodalachvili présentera les premiers pas « timides et prudents » de la littérature post-soviétique et les nouvelles lignes de force qui se dégagent dans le champ littéraire. Celui-ci n’est pas sans subir les répercussions des transformations dans lesquelles est engagé le pays. Une nouvelle génération repérable par ses traits socio-culturels et ses choix esthétiques est marquée par cette période pleine d'incertitudes, de troubles, de difficultés matérielles, mais aussi de bouillonnement intellectuel et de libération des esprits et des langues. Enfin, seront évoqués les processus de déclin du caractère expérimental et de normalisation du champ littéraire des années 1990, ainsi que la manière dont les écrivains proposent aux lecteurs géorgiens de les orienter dans ce monde chamboulé en leur offrant aussi consolation et évasion.

Lasha Boughadzé, Décence et indécence des années 2000 : écrivains versus homo sovieticus.

Dans un premier temps, Lasha Boughadzé parlera de l’histoire comme ligne thématique dominante de la création littéraire. Il répondra à la question de savoir dans quelle mesure la littérature géorgienne se fait l'écho des conflits armés qui sévissent dans la région depuis la chute de l’URSS et de quelle manière les écrivains tentent d’exprimer leurs points de vue face à des événements dramatiques. À partir des années 2000, la société géorgienne se clive et les dissensus sur les positions à adopter face aux nouvelles influences en provenance du monde occidental se transforment en affrontement. Ceux qui prônent la modernisation du pays par des réformes libérales, un changement des mentalités et des mœurs sont pointés du doigts. De l’autre côté, les traditionalistes, arc-boutés sur les questions de morale et d'éthique sont vus comme des fondamentalistes susceptibles de freiner la construction d’une société moderne et sécularisée. Ainsi, dans un second temps, Lasha Boughadzé montrera dans quelle mesure la littérature de cette période est le miroir de ce conflit sociétal et mettra l’accent sur la démarche « subversive » d'une nouvelle génération d’écrivains qui essaie d’introduire des valeurs esthétiques et idéologiques en contradiction avec les normes « décentes », défendues par une part de la société géorgienne.

Pour aller plus loin...

Voir la sélection bibliographique BULAC « Paysage littéraire de la Géorgie contemporaine ».

Allons-y :

Auditorium du Pôle des langues et civilisations
65 rue des Grands Moulins
75013 PARIS

Métro Ligne 14  Bibliothèque François-Mitterrand
Tramway Ligne 3a  Avenue de France
Bus : 62, 64, 89, 132, 325

Pôle Médiation (action culturelle)
T +33 1 81 69 18 30
action-culturelle [à] bulac.fr

 

En présence de l’ambassadeur de Géorgie en France, Madame Écateriné Siradzé-Delaunay

Rencontre organisée en partenariat avec l'ambassade de Géorgie et le soutien du Centre national du Livre (CNL) géorgien.

Les auteurs invités

Lela Kodalachvili est diplômée de journalisme et de philosophie de l’Université d’État de Tbilissi, auteur et critique littéraire. Lela Kodalachvili est la rédactrice de la revue littéraire Akhali Saunje. Elle a publié le recueil de pièces Les épouses planifient l’adultère, jouées au théâtre Roustaveli, et le recueil de nouvelles Non, je dis. Dans ses livres, l’auteur interroge dans un style clair et enlevé l’amour, la féminité et la sexualité à l’ère contemporaine.

Lasha Boughadzé est auteur dramatique, nouvelliste, essayiste, scénariste, journaliste, animateur de radio et de télévision, diplômé de la faculté de dramaturgie, de l’Institut de théâtre et de cinéma à Tbilissi. Il est l'auteur de divers essais, histoires courtes, pièces de théâtre et scénarios du cinéma. Il est aujourd’hui un écrivain de renom en Géorgie. Il anime régulièrement différentes émissions culturelles sur les radios et télévisions géorgiennes. Ses livres ont été traduits en plusieurs langues et ont été récompensés par des prix littéraires internationaux, notamment, par le Grand Prix de la BBC pour la pièce Le Navigateur (2011). Parmi ses succès, on peut citer la pièce de théâtre Otar (1999) qui l’a fait connaître au grand public et les romans Dernière sonnette (2004), Âge d’Or (2006), Le Caricaturiste (2008) et L’Expresse littéraire (2009). Il a créé un style à la fois personnel et populaire autour de thèmes qui rencontrent un grand écho dans la société géorgienne.

 


Rejoignez-nous



Le carreau de la BULAC, carnet de recherches sur hypotheses.org