Club de lecture

Cycle de rencontres

« Le club », 17h-18h, entrée libre

 

 

Envie de partager un moment convivial, de rencontrer d'autres étudiant-e-s, de parler d'écrits qui vous tiennent à cœur, de lire à voix haute ? Que vous connaissiez ou non les livres proposés, vous êtes bienvenu-e au club de lecture de la BULAC, qui nous permettra d'échanger à partir de textes qui nous parlent du chemin vers la liberté. Les seules règles sont d'arriver au début de la séance et de respecter le partage du temps de parole. Mais il est aussi possible de se taire et de laisser parler les livres.

Lundi 27 février 2017

« Le derviche déchu », nouvelle d'Alexandros Papadiamandis (1896)

À la fin du XIXe siècle, un derviche musicien erre dans Athènes, capitale grecque en voie d'occidentalisation. Portrait poétique d'un marginal et critique des mœurs humaines par le maître de la prose grecque.

Séance animée par Stéphane Sawas, professeur des universités (Inalco). Vous pouvez retrouver cette œuvre dans le recueil Le Conseil de la cloche et autres nouvelles grecques, 1877-2008.

Rencontres précédentes

Lundi 23 janvier 2017

Enfance, au féminin, de Taslima Nasreen (1998)

L'auteure, née en 1962, livre le récit de son enfance et de son adolescence au Bangladesh : le titre original, Meyebela : My Bengali Girlhood insiste sur le sort réservé aux filles dans une société patriarcale.

Lundi 12 décembre 2016

Déportée en Sibérie, de Margarete Buber-Neumann (1952)

Margarete, compagne d'un responsable politique allemand réfugiée à Moscou pour fuir le nazisme, est arrêtée pour « déviationnisme » en 1937 et condamnée aux travaux forcés dans un « camp d'amélioration » au Kazakhstan sibérien.

Lundi 14 novembre 2016

Chinoises, de Xin Ran (2005)

Ensemble de témoignages recueillis entre 1989 et 1997, les récits de Chinoises font état de la difficulté de la condition féminine, mais sont aussi une leçon de force et de courage.

Lundi 10 octobre 2016

La Trêve, de Primo Levi (1962)

Ce récit autobiographique relate le voyage de retour entrepris par Primo Levi après sa libération du camp de concentration d'Auschwitz, en janvier 1945. Il traverse ainsi sept pays, entre janvier et octobre 1945, pour retrouver sa ville, Turin.

 
 


Rejoignez-nous



Le carreau de la BULAC, carnet de recherches sur hypotheses.org