Domaine ourdou

The design development of Indian architecture, détail © Claude Batley, London, J. Tirantin, 1940, collection de la BULAC

Le domaine ourdou s’étend sur l’Inde et le Pakistan. L'ourdou est parlé par 160 millions de personnes. C’est la première langue de 60 à 80 millions d'individus.

Ce domaine, constitué de 8 000 ouvrages et de 40 revues, réunit cinq fonds issus de la Bibliothèque interuniversitaire des langues orientales (BIULO), du fonds Jules Bloch, des fonds indianistes Vaudeville et Biardeau de l'École pratique des hautes études (EPHE), du Centre d'études de l'Inde et de l'Asie du Sud (CEIAS) de l’École des hautes études en sciences sociales (EHESS) et de l’École française d’Extrême-Orient (EFEO).

Un certain nombre d'ouvrages proviennent de la collection personnelle de Joseph Héliodore Garcin de Tassy (1794-1878), orientaliste français, qui enseigna l'ourdou à l’École des langues orientales à partir de 1828. On rencontre de nombreux exemplaires des premiers textes imprimés en ourdou (bibliothèque de Fort William College), lithographiés ou imprimés en caractères mobiles.

Les études sur les religions et langues de l'Inde sont bien représentées dans le fonds Jules Bloch (1880-1953). Grand linguiste, il enseigne l'ourdou de 1921 à 1927 à l’École des langues orientales. Cet ensemble est complété par les études indiennes modernes des fonds Vaudeville et Biardeau. Les fonds du CEIAS et de l'EFEO représentent un apport en histoire, en religion et en sciences sociales.

Les disciplines les mieux représentées sont la littérature, la linguistique et l’histoire. Viennent ensuite les ouvrages sur les sciences humaines et sociales.

Les collections en magasin : 6 500 volumes communicables, dont les revues de plus de 10 ans.

Dans les collections de la Réserve sont réunis les ouvrages rares et précieux, consultables sous certaines conditions. Par exemple : Ahmad Khan, Sayyid. Asar al-sanadid. Delhi : William Demonte, 1854.

Des revues en lignePar exemple : Annual of Urdu Studies ; India Review.

Chargé de collections pour le domaine ourdou : bedar.abbas [à] bulac.fr

Établissements fondateurs de la BULAC ayant contribué à la constitution du domaine ourdou : Sorbonne Nouvelle, INALCO, EPHE, EHESS, EFEO.

Les ouvrages du catalogue BULAC localisés au CEIAS et à l'EFEO sont uniquement consultables sur place au 22, avenue du Président Wilson Paris 16e.

 


Rejoignez-nous


Le Carreau de la BULAC, carnet de recherches sur hypotheses.org

La Croisée de la BULAC, carnet de veille sur hypotheses.org

Pour citer cette page : 🔗 www.bulac.fr/?id=961