Domaine albanais

Malgré sa taille modeste, le domaine albanais constitue un fonds de qualité incluant un certain nombre de documents rares. L’albanais est parlé par environ 7 millions de locuteurs sur un territoire englobant l’Albanie, le Kosovo, le Monténégro, la Macédoine et la Grèce.

Portrait de l'illustre « Skanderbeg », extrait de l'ouvrage de Marin Barleti De vita & gestis Scanderbegi, édité en 1578. Collections de la BULAC.

Ce domaine compte plus de 1 500 ouvrages et une dizaine de revues. Il est constitué de la réunion de deux fonds complémentaires issus de la Bibliothèque interuniversitaire des langues orientales (BIULO) et de la bibliothèque du Centre d’études slaves (CES).

L’albanais est enseigné à l’École des langues orientales dès 1914, mais ce n’est qu’en 1992 qu’un poste d’enseignant titulaire est créé. Durant l’époque communiste, la bibliothèque de l’École est alimentée par des dons réguliers provenant principalement de la Bibliothèque de l’Académie des sciences et de la Bibliothèque nationale de Tirana. La linguiste et traductrice Christiane Montécot (1952-2001) contribue également à enrichir ce fonds par un don important de livres de linguistique et de littérature albanaise d’Albanie et du Kosovo. Depuis les années 2000, l’accroissement du fonds est constant.
Fondée en 1924, la bibliothèque du Centre d’études slaves possède 150 documents concernant le domaine albanais qui ont rejoint les collections de la BULAC.

Les ouvrages en langue albanaise représentent environ 70 % de ce domaine. La littérature, l’histoire et la linguistique en sont les disciplines-phares. Les sciences humaines et sociales sont en cours d'accroissement.

La rareté et la qualité des documents rassemblés à la BULAC tant en langue albanaise qu’en français, anglais, allemand ou italien, en font un domaine précieux et unique à Paris. Celui-ci recèle quelques éditions anciennes très rares, comme l’illustre le portrait de « Skanderbeg » (cf page précédente).

Le développement de ce fonds se fait d’une part grâce aux dons d’enseignants et de spécialistes du domaine albanais et d’autre part grâce aux achats effectués par la bibliothèque depuis quelques années. De cette manière, s’est constitué un ensemble documentaire cohérent aussi bien en littérature, histoire, linguistique qu’en sciences sociales.

Ce fonds comprend en effet la majorité des ouvrages de la littérature albanaise parmi lesquels les œuvres complètes d’auteurs du XIXe siècle (Andon Zako Çajupi, Jeronim de Rada ou Naim Frashëri), du XXe siècle (Mitrush Kuteli, Ismail Kadaré ou Fatos Kongoli) ainsi que d’auteurs contemporains vivant à l’étranger tels que Luan Starova, Nebil Duraku ou Elvira Dones.

Enfin, parmi les nouvelles acquisitions plus ouvertes sur le monde actuel, figurent notamment des études récentes de sociolinguistique, d’ethnologie ou de sciences politiques concernant l’émigration albanaise ou la question du conflit au Kosovo.

 
Qilima shqiptare‎ (Tapis albanais‎), Tirana, [s.d.]. Collections de la BULAC.

Domaine albanais (suite)

 

Les collections en magasins :

1 000 volumes communicables, dont les revues de plus de 10 ans.

Dans les collections de la Réserve sont réunis les ouvrages rares et précieux, consultables sous certaines conditions. Par exemple : Lonicer, Philipp. Chronicorum Turcicorum in quibus Turcorum origo, principes, imperatores, bella, praelia, caedes, victoriae, reique militaris ratio, et caetera huc pertinentia. Francoforti ad Moenum : Apud Iohannem Feyerabendt, impensis Sigismundi Feyerabendt, 1578.

Des revues en ligne et des bases de donnéesPar exemple : Études balkaniques ; Acta Studia Albanica ; Central and Eastern European Online Library.

Chargé de collections pour le domaine albanais : irena.rambi [à] bulac.fr

Établissements fondateurs de la BULAC ayant contribué à la constitution du domaine albanais : Sorbonne Nouvelle, INALCO, Paris-Sorbonne.

Légende additionnelle de l'image : Portrait de l'illustre "Skanderbeg" extrait de l'ouvrage de Marin Barleti De vita & gestis Scanderbegi, édité en 1578 in Chronicorum turcicorum in quibus vita, indoles, et adversus turcas res gestae ; Georgii Castrioti, Epirotarum principis (qui propter egregia & praeclara facinora Scanderbegus, hoc est, Alexander Magnus, cognominatus fuit) Libris XIII. describuntur à Marino Barletio, Scodrensi sacerdote : Tomus Tertius, Francoforti ad Moenum, collection de la BULAC.

Cliquer sur les photos pour les agrandir.

De vita et gestis Scanderbegi. Impressum Francoforti ad Moenum : [Apud Iohannem Feyerabendt, impensis Sigismundi Feyerabendt], 1578. Collections de la BULAC.
 


Rejoignez-nous


Le Carreau de la BULAC, carnet de recherches sur hypotheses.org

La Croisée de la BULAC, carnet de veille sur hypotheses.org

Pour citer cette page : 🔗 www.bulac.fr/?id=1003