Les collections en provenance de la BIULO

Les collections patrimoniales de la BIULO

Parmi les collections de la BIULO, on a estimé à 90 000 le nombre de volumes imprimés (monographies et périodiques confondus) qui peuvent être considérés comme ayant une valeur patrimoniale. La plupart seront conservés dans la Réserve de la BULAC. Ce sont les ouvrages antérieurs à 1811 ou 1840, les ouvrages rares, à tirage limité ou dédicacés. Il s’agit également des éditions proche-orientales, indiennes ou extrême-orientales antérieures à 1900 ou 1914. Ces ouvrages sont devenus très rares dans leurs pays d’origine.

[par ex. p. de titre de R.III.22 ; DD.V.13 Discours de Savary de Brèves, donné par lui]

[exemple reliure de O.II.6 imprimé en 1577 à Francfort ou reliure de DD.V.43 qui vient de Jean Ballesdens]

Une collection de revues remarquable

La BULAC possède une très riche collection de revues issue de la bibliothèque interuniversitaire des langues orientales (BIULO). On y trouve environ 26 000 titres de périodiques dont 2 590 sont vivants. On peut ainsi signaler un fonds remarquable concernant la période révolutionnaire russe ou les émigrations et un ensemble important d’anciens périodiques proche-orientaux, arméniens notamment de la période 1850-1930. Pour l’Asie orientale et l’Asie du Sud-Est, la bibliothèque détient un ensemble significatif de titres chinois ou des titres devenus rares dans leurs pays d’édition, comme les collections khmers récentes. Toutes ces collections souvent très fragiles vont nécessiter des programmes de numérisation.

Une Réserve riche de 4 000 manuscrits

Bien qu’actuellement visible de façon partielle dans le catalogue de la BULAC, la collection de manuscrits de la BIULO est riche de plus de 4 000 manuscrits. Elle compte un millier de volumes et un grand nombre de fragments en arabe, 197 volumes en turc, 133 volumes en persan, 55 volumes en hébreu et une cinquantaine de volumes dans différentes langues indiennes ainsi que d’autres ensembles de volumes en pali, en sanskrit, en cham, en cambodgien, en birman et dans diverses langues indochinoises. On y trouve également d’autres fonds en langues (russe, arménien, chinois, japonais, malais, lolo, etc.) ainsi que des fonds d’archives et des recueils de correspondances. Cet ensemble est conservé à la Réserve de la BULAC.

[voir par ex. la reliure ottomane du XVIIe s. du ms. Arabe 653]

[cf. par ex. enluminures du f. 1v du ms. Turc 111]

 


Rejoignez-nous



Le carreau de la BULAC, carnet de recherches sur hypotheses.org

Pour citer cette page : 🔗 www.bulac.fr/?id=165