Programme d'activité 2004

Le programme prévisionnel d'activité pour 2004 a été approuvé par le conseil d'administration le 26 février 2004.

Pour 2004, priorité est donnée à la définition du contour documentaire commun, à la mise à niveau des fonds existants et au déploiement d'un système informatique trajectoire.

1. Mise en place du GIP

L'objectif est de mettre en place au cours du premier semestre les modalités de fonctionnement courant du GIP : comptabilité, administration, gestion.

2. Suivi de la maîtrise d'ouvrage du bâtiment

Le concours d'architecture se déroule en 2004 (février : choix des candidatures ; septembre : choix de l'architecte). Le président du GIP est membre du jury pour le choix du maître d'œuvre. Le directeur du GIP fait partie de la commission technique chargée de l'évaluation des projets architecturaux, travail d'analyse à mener en juin-juillet 2004.

3. Chantiers liés aux collections

Principales opérations à mener en 2004 :

  1. Rédiger une première version de la charte documentaire et proposer les méthodes de travail permettant à l'ensemble des partenaires de prendre en compte la politique documentaire commune du futur établissement : définition des missions documentaires essentielles de la BULAC ; axes de développement et priorités d'action ; conclusions pratiques et formalisées quant au partage documentaire, notamment en région parisienne.
  2. Faire valider par le conseil scientifique les axes et priorités ainsi définis.
  3. Achever le écolement des périodiques dans l'ensemble des établissements.
  4. Traiter en priorité les stocks existants de documents non catalogués.
  5. Lancer les acquisitions selon les premières priorités identifiées.
  6. Mettre au point la méthode de travail pour le récolement des monographies, à lancer en 2005.
  7. Proposer un système de classification et de cotation, nécessaire à l'organisation intellectuelle des salles de lecture et à la définition des principes de rangement en magasin.
  8. Mettre en place l'organisation nécessaire à l'identification et au traitement des ouvrages destinés aux salles en libre accès.

4. Chantiers informatiques

Déploiement du SIGB Millenium : le module de catalogage et la reprise des données existantes font l'objet des premières tranches du marché passé avec la société Innovative Interfaces Inc.

Le catalogue professionnel et public devrait être opérationnel en octobre 2004.

Conversion rétrospective des catalogues : la numérisation des catalogues papier est un des plus gros chantiers de la BULAC. Il s'étalera sur plusieurs années. L'année 2004 sera consacrée à la réalisation d'un programme-test (40 000 à 60 000 notices), afin de mettre en place les mécanismes de travail, ainsi qu'à la préparation du marché de rétroconversion pour les années 2005-2007 (caractères latins et non latins).

Projet de bibliothèque numérique : elle devra faire l'objet d'un plan spécifique de développement au sein de la charte documentaire et permettra sur intranet et internet de donner dès 2004 un contenu scientifique commun à la BULAC. Dans cette perspective, deux acquisitions majeures ont été effectuées en 2003 : la collection de 182 cédéroms du Siku Quanshu et celle de 108 cédéroms du Tibetan Buddhist Resource Center. Ces deux compilations non disponibles en France à ce jour en version numérique constituent la première pierre de la bibliothèque numérique de la BULAC.

Site web de la BULAC : la mise en place d'un site web s'impose, parallèlement à ces trois projets, afin de donner un point d'accès public aux ressources offertes par la BULAC.

5. Conservation

Définir les grands objectifs en termes de conservation et de reproduction est une priorité pour l'année 2004. La première étape, destinée à fonder l'analyse, sera la réalisation d'une évaluation des fonds en termes de besoins de conservation.

L'élaboration des programmes de traitement devra s'accompagner de la mise sur pied d'outils permettant le suivi de ces actions, afin de permettre des travaux concertés entre plusieurs établissements : d'une manière générale, celles-ci viseront en premier lieu la préparation des collections destinées au libre accès, ainsi que la préservation des collections les plus fragiles et les plus rares.

Il apparaît également indispensable de prévoir un plan de formation pour développer sur chaque site les compétences nécessaires à la bonne réalisation des actions de conservation programmées.

Afin que l'équipement des ouvrages traités soit complet, il faut également faire le choix des systèmes d'identification (codes-à-barres, puces…) et de protection antivol du futur établissement.

6. Préparation du statut du futur établissement

Il incombe au GIP d'organiser la réflexion sur le statut de l'établissement définitif, en lien étroit avec celui des personnels qui y seront affectés.

La nécessité d'avoir créé le nouvel établissement au moment de la livraison du bâtiment et l'ampleur des questions à traiter au préalable indiquent que les travaux soient engagés dès 2004 pour préparer sereinement le passage de plus d'une centaine d'agents provenant de dix structures différentes dans un établissement unique.

La préparation du transfert juridique de collections aux statuts actuels non moins variés requiert également une longue préparation.

 
Pour citer cette page : 🔗 www.bulac.fr/?id=342