N° 5 - le dossier en ligne

 

Ce dossier vient compléter les articles sur la rétroconversion et les acquisitions publiés dans la Lettre d'information de la BULAC n° 5 : 

  • Alexandre Asanovic, responsable de la mission conversion rétrospective, se propose de nous raconter [Lettre d’info n° 5suite de l'entretien p. 17] l'étonnant voyage à travers le temps et l'espace d'une lettre de l’alphabet dont la forme a muté ; de nous guider dans les collections patrimoniales de la BULAC en explorant le « cabinet de curiosités des écritures disparues » ; de nous exposer dans un entretien l’ensemble des difficultés que rencontrent les bibliothécaires de la BULAC lors du catalogage dans des langues non occidentales.
  • Soline Suchet, responsable des collections chinoises, déroule ici la petite histoire [Lettre d’info n° 5, suite de la p. 18] de la (re)découverte des pictogrammes naxi qui constituent la dernière écriture pictographique encore utilisée dans le monde ; une vingtaine de manuscrits contenant cette étrange écriture est conservée dans les fonds de la BULAC.
  • Ladan Taheri,  chef du service Moyen-Orient, Maghreb, Asie centrale, explore l’histoire récente de l'édition au Moyen-Orient, les liens étroits existants dans cette région entre l'industrie du livre et le contexte géopolitique et, en bout de course, les difficultés que peuvent rencontrer les bibliothécaires chargés des achats de livres sur ce secteur… cet ensemble vient compléter l'article de Marine Defosse, sur les acquisitions du domaine Afrique [Lettre d’info n° 5, p. 8].

Dossier coordonné et édité par Clotilde Monteiro

 
 
 

Il est des lettres comme des hommes, certaines sont placides et contemplatives, d’autres se lancent à la conquête de nouveaux horizons sans hésitation aucune… [Lire]

Les collections de la BULAC recèlent des fonds rares qui témoignent de la richesse passée des écritures latines et cyrilliques. C’est ainsi que se côtoient dans ces fonds composites : abécédaires, dictionnaires, ouvrages de propagande religieuse, bibles, fascicules (en nombre) sur la pensée de Lénine, etc. Et, plus inattendus, des ouvrages à vocation prophylactique, ainsi que des méthodes pour apprendre à faire pousser des pommes de terre ou élever une vache laitière. Ces livres aux pages noircies de signes diacritiques et de caractères spéciaux aujourd’hui disparus proviennent pour une grande part du territoire de l’ex-URSS. [Lire]

 
 

« La variété de langues, de caractères et de traditions éditoriales rencontrée couramment dans les fonds à rétroconvertir représente au final une somme non négligeable de problèmes à résoudre. » Alexandre Asanovic [Lire l'entretien]

Les pictogrammes naxi, dont l’usage fut interdit en Chine durant la révolution culturelle, constituent la dernière écriture pictographique encore utilisée dans le monde. Parmi ses trésors, la BULAC conserve une petite vingtaine de manuscrits très mal connus, rédigés dans une écriture tout à fait surprenante, le naxi « dongba ». Cette écriture a la particularité d’être la seule écriture pictographique encore utilisée à l’heure actuelle. [Lire]

Industrie du livre et vie politique sont étroitement liées au Moyen-Orient. À travers un panorama de l'activité éditoriale de cette région Ladan Taheri se propose de décrire ici l'ensemble des facteurs qui viennent influer sur le travail d’acquisition réalisé au sein d’une bibliothèque comme la BULAC. [Lire]

 


Rejoignez-nous



Le carreau de la BULAC, carnet de recherches sur hypotheses.org