Enquête des publics 2017

Merci à toutes et à tous d'avoir pris le temps de répondre à notre enquête sur les publics de la bibliothèque ! Votre participation nous permet chaque année de continuer à adapter et améliorer nos services.

Il s'agit de la troisième édition de cette enquête depuis l'ouverture de la BULAC en 2011. Entre le 2 et le 30 novembre 2017, vous êtes plus de 1 200 à avoir rempli le questionnaire, en ligne ou dans les salles de lecture. 

Vous avez plébiscité :  

  • l'accueil en salle : vous êtes 89 % à être satisfaits de l'accueil  (+ 6 points par rapport à 2015) et 81 % des renseignements fournis par le personnel (+ 3 points) ; 
  • les horaires et le calendrier d'ouverture constituent également un sujet de satisfaction pour plus de 80 % d'entre vous ;
  • les espaces de travail : la luminosité et la propreté de la BULAC continuent à être plébiscités (90 %, + 2 points). La température des espaces de travail génère beaucoup moins d'insatisfaction qu'en 2015 (19 % de lecteurs insatisfaits, en baisse de 6 points) ; cette amélioration concerne toutefois essentiellement les usagers du rez-de-chaussée et de la mezzanine.

Peut-être ne connaissez-vous pas :  

  • les ressources électroniques : la BULAC met à votre disposition un vaste panel de ressources en ligne couvrant toutes les aires géolinguistiques non occidentales : bases de données, dictionnaires, périodiques spécialisés, presse généraliste, outils de recherche... Vous n'êtes encore que 12 % à utiliser ces ressources numériques ;
  • l'offre de formations : la BULAC vous propose toute l'année des formations destinées à tous les publics sur des sujets variés : recherche documentaire, outils de veille spécialisés, Wikipedia, Zotero… Vous êtes de plus en plus nombreux à les suivre, mais plus de la moitié d'entre vous ignorent encore l'existence de cette offre ;
  • les postes d'autoformation en langues ne sont utilisés que par 5 % des lecteurs. Des solutions pour rendre ces postes plus ergonomiques sont à l'étude. En parallèle, les méthodes d'autoformation en langues ont été rassemblées sur la mezzanine, afin de rendre ces collections plus facilement accessibles. 

Nous allons nous efforcer d'améliorer : 

  • la disponibilité des places : malgré une amélioration sensible par rapport à 2015, la majorité d'entre vous éprouve encore des difficultés à trouver une place dans la bibliothèque (57 % d'insatisfaits, - 5 points). Cette insatisfaction est particulièrement présente chez les orientalistes (70 %, contre 25 % chez les non-orientalistes). En 2018, les salles de groupe du rez-de-chaussée et de la mezzanine, puis la majorité des places du rez-de-chaussée ont été ouvertes à la réservation pour une partie des publics les plus susceptibles d'être intéressés par les collections de la BULAC. En vous donnant la possibilité de mieux préparer votre venue, nous espérons limiter les déconvenues ;
  • l'accès au réseau internet est le seul sujet qui génère davantage de mécontentement qu'en 2015 (40 % d'insatisfaits, + 11 points). La BULAC a fait le choix de proposer un réseau filaire sur l'ensemble des places de lecture. Si cette offre ne permet pas des usages nomades dans la bibliothèque, elle a permis de fournir un réseau haut débit quasiment sans aucune interruption depuis 2011. L'installation d'un distributeur proposant des câbles Ethernet ainsi que des adaptateurs USB-Ethernet en 2018 vise à garantir un accès internet pour la majorité des équipements utilisés.   
  • le délai d'arrivée des nouveautés n'est pas satisfaisant pour une partie des publics universitaires, en particulier chez les enseignants-chercheurs. Si ce délai dépend en partie des nombreux fournisseurs étrangers avec lesquels la BULAC travaille, une réflexion va être menée en 2019 pour réduire le délai d'attente lié au traitement interne. 
 


Rejoignez-nous



Le carreau de la BULAC, carnet de recherches sur hypotheses.org

Pour citer cette page : 🔗 www.bulac.fr/?id=2698