Tchernobyl et Fukushima, 35 ans et 10 ans après

Quels héritages ?

Une rencontre à suivre en direct depuis chez vous !

Rendez-vous sur la chaîne vidéo de la BULAC !

En direct, le jeudi 11 mars 2021, 18h30-20h30

Cette table ronde sera l’occasion d’un échange autour des notions de résilience, de reconstruction et de vulnérabilité, pour éclairer les conséquences des accidents nucléaires sur les individus, sur les groupes sociaux et sur les territoires, avec trois chercheuses spécialistes du Japon et du Bélarus.

Comment vivre avec une catastrophe nucléaire ? Les populations de deux espaces dissemblables, en termes de développement économique, d’organisation sociale et politique, et de rapports entre nature et culture, ont dû et doivent encore aujourd’hui répondre à cette question. Si les accidents de Tchernobyl et de Fukushima, les deux seuls ayant été classés comme « majeurs » (de niveau 7) par l’Agence internationale de l’énergie atomique, sont très différents à la fois par leurs bilans sanitaires, par leurs contextes, et par leurs impacts sur les espaces les plus directement touchés (dans un cas, plusieurs régions de l’ex-Union soviétique, disparue comme État en 1991 ; dans l’autre, une partie du Japon), elles relèvent d’une histoire commune, encore en train de s’écrire, appelant à croiser les regards en sciences sociales.

Conception et modération :

Cyrian Pitteloud (CRH-EHESS) et Laurent Coumel (CREE-Inalco)

Avec les interventions de :

Christine Fassert (CETCOPRA, université Paris 1 Panthéon-Sorbonne)

Tatiana Kasperski (Département d'Humanités, université Pompeu Fabra de Barcelone)

Rina Kojima (LATTS-université Gustave Eiffel)




 

 

Cliquez ci-dessus pour (re)visionner la rencontre.

Pour aller plus loin

Découvrez deux sélections bibliographiques dans le catalogue de la BULAC :

 

Ces ouvrages disponibles au prêt sont présentés sur les étagères d'actualité, au rez-de-chaussée de la BULAC, du 22 février au 13 mars.

 

Le fonds ukrainien de la BULAC

Composé d'environ 8 000 ouvrages, ce fonds est constitué de la réunion de collections complémentaires issues de la Bibliothèque interuniversitaire des langues orientales (BIULO), de la Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne et de la bibliothèque du Centre d’études slaves (CES).

[En savoir plus]

 

Le fonds japonais de la BULAC

Ce domaine est composé de 62 000 ouvrages (40 000 ouvrages en japonais) et de 147 revues. Il est constitué de la réunion de quatre fonds issus de la Bibliothèque interuniversitaire des langues orientales (BIULO), de l’École française d’Extrême-Orient (EFEO),  et du Centre de recherches sur le Japon (CRJ) de l’École des hautes études en sciences sociales (EHESS) et de l'UFR des Langues et Civilisations de l'Asie orientale (LCAO) de l'université Paris Diderot.

[En savoir plus]

 

Rejoignez-nous

Facebook  
 
Twitter  
 
Instagram  

Le Carreau de la BULAC, carnet de recherches sur hypotheses.org

La Croisée de la BULAC, carnet de veille sur hypotheses.org

Pour citer cette page : 🔗 www.bulac.fr/?id=4192