http://www.bulac.fr/node/2689

Afrique, permanence et artificialité des frontières

Organisateur(s) :BULAC

Conférence du cycle « La fin des frontières ? »

Afrique, permanence et artificialité des frontières

Ici Mali 1986

Quand : 10 avril 2012 – 18:30 > 20:30 Où : Auditorium du Pôle des langues et civilisations

Les discours portant sur les frontières africaines ont longtemps été marqués par une doxa, qui les dénonçait comme des stigmates de la domination coloniale.

Imposées par les colonisateurs, sans réflexion et sans logique, leur tracé aurait été effectué au mépris des structures humaines et géographiques existantes. Conçu pour dénoncer la colonisation sur le continent, ce discours relaie une vision de l’Afrique fondée sur l’exceptionnalité de ce continent, où n’existerait qu’une territorialité identitaire, exclusive de toute définition politique du territoire.

Le thème de l’artificialité des frontières africaines a ainsi contribué à la redéfinition théorique du continent africain dans une irréductible différence. L’analyse au cas par cas des processus d’élaboration des frontières africaines a remis en cause cette doxa. Il a notamment révélé le rôle crucial d’histoires locales africaines et d’enjeux politiques africains dans le tracé des frontières.

Les historiens Pierre Boilley et Camille Lefebvre (CEMAf) aborderont l'histoire complexe de la construction des frontières africaines, une question centrale du projet de recherche ANR Front'Afrique.

Cycle « La fin des frontières ? » 2012
17 janvier 2012 > 27 novembre 2012

Barrière épaisse ou ligne imaginaire, la frontière regroupe autant qu'elle disperse peuples et territoires. Les dynamiques impulsées par la mondialisation et Internet tendent à en minimiser l’importance. Mais la résurgence des murs laisse penser que cette notion a encore de...

Kasbas berbères de l'Atlas et des oasis

Le domaine Afrique de la BULAC rassemble des documents rares, tant en langues africaines qu'en français ou en anglais. De grands africanistes, tels Maurice Delafosse (1870-1926) et Henri Labouret (1878-1945) donnent la première impulsion aux collections, avant leur véritable expansion...

Nos intervenants

Pierre Boilley
Pierre Boilley

Pierre Boilley est directeur du Centre d’études des mondes africains (CEMAf), unité mixte du Centre national de la recherche scientifique (CNRS). Ses spécialités et enseignements concernent l’État colonial et l’État post-colonial en Afrique (administration coloniale en zone nomade, enfermement colonial et systèmes pénitentiaires, enfermement administratif, transmission de l’État colonial en Afrique, héritages coloniaux, État colonial tardif, identités culturelles, sentiment national, frontières africaines et représentations spatiales, révoltes et rébellions sahariennes et sahéliennes), la construction des identités, les conflits minoritaires en Afrique sahélienne et leurs règlements national et international. De 2007 à 2010, il a dirigé le programme ANR Les Suds FrontAfrique : Frontières africaines : absurdité ou enracinement ? Nouvelles approches de l’historicité des frontières africaines. Dans son intervention, il aborde l'approche historiographique du projet FrontAfrique et la démarche méthodologique : une étude historique des frontières sur le temps long, afin de penser les frontières hors des schémas préétablis.

Camille Lefebvre
Camille Lefevbre

Camille Lefebvre est historienne. Sa thèse de doctorat d’histoire soutenue en 2008 à l’université Paris I Panthéon-Sorbonne, s'intitulait Territoires et frontières, du Soudan central à la République du Niger 1800-1964. Dans le cadre du programme ANR Les Suds FrontAfrique (2007-2010), elle a travaillé sur la formation des frontières du Niger contemporain.

Réécouter la conférence

Type de fichier
mp3
Publié
24 mars 2022

Conférence de 

  • Pierre Boilley, directeur du Centre d’études des mondes africains (CEMAf), unité mixte du Centre national de la recherche scientifique (CNRS) ;
  • Camille Lefebvre, historienne ;

donnée le 10 avril 2012.