«Haratch», la voix arménienne de France

Cycle de conférences « D'autres regards sur le monde »

Le 22 octobre 2015, de 18h30 à 20h30

Auditorium, entrée libre

Conférence de Krikor Beledian (Institut national des langues et civilisations orientales), Arpi Totoyan, journaliste à Haratch et Benjamin Guichard (Bibliothèque universitaire des langues et civilisations).

En partenariat avec l'Institut national des langues et civilisations orientales, dans le cadre de manifestations autour de l’Arménie organisées par l’Inalco :
• Colloque consacré à l’œuvre de Krikor Beledian du 17 au 19 septembre et concert de jazz le 17 septembre à 20h00
• Colloque Éducation bilingue et innovations pédagogiques, les défis de l’arménien occidental du 21 au 22 septembre.

Haratch (1925-2009), premier quotidien arménien publié en Europe après le génocide, a connu une exceptionnelle longévité. Vecteur d’identité, lien entre les rescapés, lien entre le monde perdu et la terre d’accueil, il est devenu le pilier de la presse arménienne. Fondé par Chavarche Missakian (1884-1957), journaliste engagé, le journal était le témoin des grands et petits événements de la communauté arménienne et un acteur important de la vie littéraire arménienne d’Europe. Sur deux générations, seulement interrompu par l’Occupation, le fondateur puis sa fille Arpik ont fait de ce titre un acteur de la construction d’une identité arménienne en exil, au cœur d’un réseau européen de brillants intellectuels.

Ce journal, conservé dans les collections de la BULAC, en cours de numérisation par l’Association pour la recherche et l'archivage de la mémoire arménienne (ARAM), est une source essentielle pour étudier l’histoire de la communauté arménienne en France, de la diaspora au XXe siècle, et de la presse issue de l’immigration.

Krikor Beledian présentera l’histoire du journal et l’importance qu’il revêt pour les chercheurs comme pour les membres de la communauté, Arpi Totoyan, journaliste à Haratch entre 1984 et 2009, apportera son témoignage sur le fonctionnement du quotidien et Benjamin Guichard montrera les possibilités de recherche offertes par la mise en ligne du journal pour les historiens.

 

Écouter

 

 

Cliquer sur le bouton "Lecture" pour démarrer l'écoute. La barre verte indique le téléchargement du fichier. Pour naviguer dans l'enregistrement, cliquer dans la bande blanche contenant le chronomètre.

Les intervenants :

Krikor Beledian, écrivain et traducteur, a enseigné l'arménien à l'INALCO et la littérature médiévale arménienne à la faculté de théologie de Lyon. Il est l'auteur de nombreux ouvrages dont Cinquante ans de littérature arménienne en France : Du même à l'autre, (CNRS Éditions, 2001). Pour en savoir plus, consulter le site de l'INALCO

Arpi Totoyan a étudié la psychologie et la pédagogie à l'université d'Istanbul (1966-1970). Elle enseigne durant une quinzaine d'années la langue et la littérature arméniennes dans diverses établissements d'Istanbul (1968-1979) puis à Paris où elle est chargée de cours à l'INALCO. Elle intègre la rédaction d'Haratch en tant que journaliste en 1984. 

Benjamin Guichard est directeur scientifique de la BULAC depuis janvier 2015.

 

La conférence dans les médias

 

 

 

Flyer « Haratch »

Cliquez sur l'image.

 


Rejoignez-nous


Le Carreau de la BULAC, carnet de recherches sur hypotheses.org

La Croisée de la BULAC, carnet de veille sur hypotheses.org

Pour citer cette page : 🔗 www.bulac.fr/?id=1914