Biographies des intervenants

 

Stéphane DUFOIX est maître de conférences HDR en sociologie à l’université de Paris Ouest Nanterre. Membre de l’Institut universitaire de France, il est directeur-adjoint du laboratoire Sophiapol (Sociologie, philosophie, anthropologie politiques). Il enseigne également dans le programme parisien de l’université de Californie.

Ses recherches passées ont porté sur la sociologie historique des activités politiques en situation d’exil ainsi que sur l’immigration et les étrangers en France. Depuis une dizaine d’années, il a travaillé la question des diasporas sur le plan tant empirique  qu’épistémologique et théorique. Ses projets de recherche actuels portent sur l’épistémologie et la théorie de la globalisation ; les transformations des discours sur l’identité française depuis les années 1970 ; ainsi que sur les rapports entre histoire et sociologie. La dispersion : Une histoire des usages du mot diaspora est son dernier ouvrage, paru aux éditions Amsterdam en janvier 2012.

 

François Durpaire est historien et écrivain. Il est l'un des instigateurs des « Études identitaires », équivalent français des « Ethnic and Racial Studies », et de l'« Histoire globale » (« World/Global History »). Agrégé d'histoire, il a enseigné pendant dix ans dans l'enseignement secondaire et milite pour la prise en compte de la pluralité des héritages dans l'enseignement de l'histoire.
Spécialisé dans les questions relatives à l'éducation, au lien social et à la diversité culturelle, aux États-Unis et en France, il est président du mouvement pluricitoyen « Nous sommes la France ».

 

Agrégé des facultés de sciences économiques, Docteur de l’université de Paris I Panthéon-Sorbonne, El Mouhoub MOUHOUD est professeur d’économie à l’université Paris Dauphine. Il y enseigne l’économie internationale et dirige le master Affaires internationales. Il est également directeur du Groupement de recherche international du CNRS Développement des recherches économiques euro-méditerranéennes (DREEM). Il a été conseiller scientifique au Centre d’analyse stratégique (ex-Commissariat Général du Plan) (1995-2007).

Ses travaux de recherche actuels portent sur la mondialisation, l’intégration européenne et les relations euro-méditerranéennes, les délocalisations et relocalisations industrielles ainsi que les migrations internationales. Il a publié Mondialisation et délocalisation des entreprises, aux éditions La découverte en juillet 2011.

 

Sociologue, membre du Conseil constitutionnel de 2001 à 2010, Dominique SCHNAPPER  est directrice d'étude à l'EHESS.

Dominique Schnapper a également été maître de conférences à l'Institut d'études politiques de Paris (IEP) de 1972 à 198O ; membre du Comité national du CNRS (Commission de Sociologie) de 1979 à 1982 et de 1986 à 1991 ; membre du conseil d'administration de l'EHESS de 1981 à 1989 et du conseil pédagogique du troisième cycle de sociologie de 1981-2001 ; membre du comité directeur de 1991 à 1995 ; présidente de la Société française de sociologie de 1995 à 1999. Dominique Schnapper a reçu le Prix de la Fondation Balzan en 2002 pour l’ensemble de son œuvre en sociologie.

Ses travaux, depuis la fin des années 1970, portent sur les transformations du lien national et politique dans les sociétés démocratiques qui recherchent avant tout l’égalité de tous et le bien-être de chacun de leurs membres. Ils s’articulent autour des concepts de communauté, de citoyenneté, d’intégration et de Nation. Dernier ouvrage paru : Une sociologue au Conseil constitutionnel, Gallimard  2010.

 
 


Rejoignez-nous


Le Carreau de la BULAC, carnet de recherches sur hypotheses.org

La Croisée de la BULAC, carnet de veille sur hypotheses.org

Pour citer cette page : 🔗 www.bulac.fr/?id=773