Histoire du prince Norzang, fragments d’un manuscrit tibétain retrouvé

Cycle de conférences « D'autres regards sur le monde »

Le 7 décembre 2015, de 18h30 à 20h30

Auditorium, entrée libre

Conférence d’Isabelle Henrion-Dourcy (université Laval, Québec), Morgane Milhat (École nationale supérieure des sciences de l’information et des bibliothèques), Tenzin Gönpo, chanteur d’opéra tibétain, animée par Françoise Robin (Institut national des langues et civilisations orientales).

Cette conférence présentera un manuscrit tibétain, composé de fragments de l'histoire du prince Norzang, telle qu'elle apparaît dans le texte
ནོར་བཟང་གི་རྣམ་ཐར། (La vie de Norzang) qui constitue la version littéraire d'un livret dramatique d'une des principales pièces de l'opéra tibétain. L'histoire, présente dans le Kangyour (la première partie du canon bouddhique), a été adaptée au XVIe siècle pour en faire l'actuelle version connue. Il s'agit du récit de la vie du pieux roi Norzang et de son épouse, une belle déesse, qui vont finalement triompher des velléités du roi voisin et des manigances imaginées par les cinq cents autres épouses de Norzang, jalouses de la faveur accordée à cette déesse. Après une présentation historique et matérielle du manuscrit qui permettra d’en montrer l’importance dans l’histoire de l’opéra tibétain, cette partie du récit sera interprétée par un chanteur tibétain.

 

Écouter

 

 

Cliquer sur le bouton "Lecture" pour démarrer l'écoute. La barre verte indique le téléchargement du fichier. Pour naviguer dans l'enregistrement, cliquer dans la bande blanche contenant le chronomètre.

Collections de la BULAC. MS TIB.I.1

Les intervenants :

Isabelle Henrion-Dourcy : titulaire d’une double formation, artistique (École internationale de théâtre Lassaâd, 1995) et académique (PhD Université libre de Bruxelles et École pratique des hautes études, Paris, 2004), Isabelle Henrion-Dourcy développe des recherches selon deux grands axes : une appréhension anthropologique des pratiques artistiques et une réflexion sur les dynamiques culturelles et politiques du doublet tradition/modernité dans la civilisation tibétaine, notamment à travers les autobiographies et les médias.  

Morgane Milhat : archiviste paléographe, responsable de 2012 à 2014 des collections tibétaines à la BULAC, Morgane Milhat est également titulaire d'un Master de traduction littéraire (Inalco) au cours duquel elle a notamment travaillé sur la traduction de la version littéraire d'un livret d'opéra tibétain. Elle est aujourd'hui en formation de conservateur des bibliothèques à l'École nationale supérieure des sciences de l’information et des bibliothèques (ENSSIB).

Tenzin Gönpo : à l'âge de 12 ans, Tenzin Gönpo est sélectionné pour intégrer l’école du Tibetan Institute of Performing Art (T.I.P.A) fondée en Inde du Nord à Dharamsala par le 14e Dalaï-lama. Il obtient en 1978 le statut d'instructeur et enseigne tous les aspects des spectacles traditionnels aux artistes tibétains et occidentaux venus étudier en Inde. Chorégraphe sur de nouveaux spectacles, il participe pendant plus de vingt ans aux tournées internationales de l'Institut tibétain des arts du spectacle (Tibetan Institute of Performing Arts : TIPA)  

Françoise Robin : enseigne la langue et la littérature tibétaines au sein de la section Tibet de l'Institut national des langues et civilisations (Inalco), dont elle est la responsable. Ses recherches portent sur le monde contemporain, et plus particulièrement sur la littérature et le cinéma. Françoise Robin traduit cette nouvelle littérature et réfléchit au rôle des écrivains, de leurs écrits et de l’usage de la langue tibétaine dans un contexte culturel et politique marqué par la dépossession et la marginalisation, du fait de l’occupation du Tibet par la Chine depuis les années 1950.

Pour aller plus loin :

 


Rejoignez-nous


Le Carreau de la BULAC, carnet de recherches sur hypotheses.org

La Croisée de la BULAC, carnet de veille sur hypotheses.org

Pour citer cette page : 🔗 www.bulac.fr/?id=1916