Exister dans l’espace littéraire mondial

Prix Nobel et stratégies éditoriales au Mali et en Corée du Sud

Cycle de conférences « Littératures en mouvement : éditer, dévoiler, traduire l'espace littéraire mondial »

Le mardi 4 février 2014, de 18h30 à 20h30

Auditorium, entrée libre

Avec Frédéric Barbe, géographe à l'université de Nantes, et Mohomodou Houssouba, écrivain et linguiste à l'université de Bâle.

 

Le prix Nobel de littérature, attribué depuis 1901 par la Suède à un écrivain pour l'ensemble de son œuvre, est une récompense au prestige international. Ce prix est devenu une instance de légitimation littéraire à l'échelle mondiale. Le Nobel de littérature, longtemps controversé pour ses choix d'origine, de genre, d'âge et d'esthétique, montre une adaptation et une mondialisation progressives autour de la figure d'écrivains de plus en plus mobiles et de moins en moins occidentaux. Le Nobel est aussi un prix parmi d'autres prix, dans un système mondial des prix littéraires et de ressources associés à ces prix permettant justement à ses lauréats la mobilité internationale.

 

À travers le prisme des prix littéraires, Frédéric Barbe et Mohomodou Houssouba échangeront sur la place de l'écriture et de la lecture en Corée du Sud et au Mali.

 

Traduction coréenne de l'ouvrage américain Brand yourself de D. Andrusia et R. Askins.

Frédéric Barbe présentera l'essor remarquable de la littérature nationale de Corée du Sud. Il s'accompagne d'un double projet de captation, par l’État exportateur qui marchandise et formate ce secteur pour le marché mondial, et par les nationalistes qui attendent depuis plusieurs années un Nobel pour la littérature sud-coréenne, qui lui donnerait une reconnaissance internationale.

 

 

Rentrée littéraire au Mali. Photographie de Frédéric Barbe.

Mohomodou Houssouba présentera la situation du Mali qui, malgré la pauvreté matérielle de ce secteur, a son propre système de prix. La création, en 2012, à Bamako, à côté de prix en langue française, d'un premier prix littéraire en langue songhay, une des « grandes » langues nationales du pays et de la sous-région, mais une « petite » langue à l'échelle mondiale, permet de montrer le rôle des prix, même les plus modestes, dans la construction des littératies* nationales, notamment en situation dominée.

* Selon l'OCDE, la littératie est « l’aptitude à comprendre et à utiliser l’information écrite dans la vie courante, à la maison, au travail et dans la collectivité en vue d’atteindre des buts personnels et d'étendre ses connaissances et ses capacités.»

 

Ces regards croisés sur la production littéraire et les stratégies éditoriales dans des contextes contrastés permettront de comparer et d’interroger les processus similaires en cours dans ces deux pays non occidentaux confrontés à la mondialisation.

 

 

Allons-y

Auditorium du Pôle des langues et civilisations
65, rue des Grands Moulins
75013 PARIS 

Métro Bibliothèque François-Mitterrand 

Mission Action culturelle
Tél : 01 81 69 18 38
action-culturelle [à] bulac.fr

 

Écouter

Cliquer sur le bouton "Lecture" pour démarrer l'écoute. La barre verte indique le téléchargement du fichier. Pour naviguer dans l'enregistrement, cliquer dans la bande blanche contenant le chronomètre.

 

Compte rendu de la conférence

Par Aude Le Moullec Rieu

C’est à Frédéric Barbe, géographe, et Mohomodou Houssouba, linguiste, tous deux également écrivains, que revenait mardi 4 février la tâche de prolonger le dialogue entre littérature et géographie engagé lors du précédent mardi de la BULAC.

En savoir plus...

 

Les intervenants :

Frédéric Barbe, géographe, auteur et éditeur, est chercheur associé au laboratoire Espace et Sociétés de l'Université de Nantes. Il a soutenu en 2012 une thèse de doctorat en géographie intitulée Géographie de la bibliothèque mondiale, les échelles de la littératie. Auteur du site personnel Abreuvoir et cetera, collaborateur de la maison d'édition nantaise à la criée, il a créé une lecture-concert Les fleurs du Mali de Charles Baudelaire en 2011-2012 et publié plusieurs ouvrages : 

- Interstices. Rezé : À la criée, 2008
Hier, Monsieur Lee. Chambéry : Comp'act, 2007
- La madone algérienne. Nantes : l'Escarbille, 2004
- Made in Korea : nouveaux récits de Corée du sud. Nantes : l'Atalante, 2001

ainsi qu'un article sur l'édition malienne « Géographie de la littératie : close et distant reading au Mali ».

Mohomodou Houssouba, écrivain, linguiste, est chercheur au Centre d'études africaines de l'Université de Bâle. Il travaille actuellement à l’édition d’un dictionnaire électronique et à la traduction de logiciels libres en langue songhay et effectue des recherches sur les impacts de la crise malienne sur le pays.

Il est l'auteur de : 

- Passages au Kansas. Rezé : La Rue Blanche, 2005.
Bagoundié blues : petites lumières sur la boucle du Niger. Nantes : L’Atalante, 2003. 

 


Rejoignez-nous


Le Carreau de la BULAC, carnet de recherches sur hypotheses.org

La Croisée de la BULAC, carnet de veille sur hypotheses.org

Pour citer cette page : 🔗 www.bulac.fr/?id=1310