La dévotion au quotidien

imagerie chiite du Pakistan

Du 3 au 21 mars 2015, galerie du Pôle des langues et civilisations

Une exposition de la collection d’affiches religieuses de Mariam Abou Zahab (Institut national des langues et civilisations orientales).

L'exposition est reportée.

Affiche représentant le tombeau d'Ali à Najaf, imprimée à Lahore, 2e moitié du XXe siècle.

Les représentations d'êtres animés sont prohibées en Islam. Au Pakistan, comme dans d'autres pays musulmans, une partie des sunnites condamnent l'utilisation d'images à des fins dévotionnelles. Les chiites ont une position différente et produisent de longue date une iconographie hagiographique. Cette exposition présente une sélection d'affiches qui témoignent des caractéristiques originales de cette iconographie populaire.

L'influence de l'Iran et la tradition des miniatures représentant le Prophète Mohammad et sa famille a été apportée à la période moghole en Inde où elle a rencontré la tradition hindoue de représentation des divinités. La fusion de ces traditions culturelles et religieuses a donné naissance à un art populaire de l'image dévotionnelle chiite, un art du bazar coloré et exubérant, souvent décrit comme "kitsch", mais qui reflète les représentations populaires locales, très différentes de celles de l'Iran.

Les principaux thèmes de l'iconographie chiite sont l'imam Ali et les ahl-e bait (membres de la famille du Prophète Mohammad), les différents épisodes de la bataille de Karbala, événement au centre de l'identité chiite, et les sanctuaires des imams. Ces images offrent un condensé de symboles et d'objets emblématiques dont tout chiite connaît la signification et qui induisent chez lui l'émotion.

Ces chromolithographies sur papier, de formats divers, sont vendues, très bon marché, autour des sanctuaires et par des vendeurs de rue qui les suspendent contre un mur ou les accrochent à des cordes tendues entre deux arbres. Les artistes, souvent anonymes (seul le nom de l'imprimeur figure parfois au bas de l'image), ont recours à l'informatique pour créer, par collage, des compositions mêlant la photographie d'un sanctuaire, des paysages de montagnes verdoyantes, des calligraphies décoratives, voire des emprunts à l'imagerie hindoue. 

Encadrées, ces affiches ornent maisons et boutiques, créant un espace sacré dans l'univers quotidien et exprimant une identité religieuse.

 

 

Allons-y

Galerie du Pôle des langues et civilisations
65, rue des Grands Moulins
75013 PARIS

Métro : Bibliothèque François Mitterrand
Bus : 62, 64, 89, 132, 325
Tram : T3a - Avenue de France

Mission action culturelle
Tél. : 01 81 69 18 38
action-culturelle [à] bulac.fr

 
Affiche représentant Zuljinah, le cheval de Hussain à la bataille de Karbala, devant le tombeau de Hussain à Karbala, composée par Gulzar, imprimée à Lahore, 2e moitié du XXe siècle.

Mariam Abou Zahab, politologue française, enseigne à l'Institut d'étude politique de Paris, à l'Institut national des langues et civilisations orientales, ainsi qu'à l'Ecole pratique des hautes études en sciences sociales. Elle est chercheuse au Centre d'études et de recherches internationales (CERI) à Paris et collabore notamment aux Cahiers d'études sur la Méditerranée orientale et le monde turco-iranien sur des sujets relatifs à l'Afghanistan et au Pakistan contemporains.

 

 

 


Rejoignez-nous


Le Carreau de la BULAC, carnet de recherches sur hypotheses.org

La Croisée de la BULAC, carnet de veille sur hypotheses.org

Pour citer cette page : 🔗 www.bulac.fr/?id=1146