Gelem, gelem, voyage en langue rromani

Exposition, du 18 février au 28 mars 2019

Rez-de-jardin, entrée libre

À l’occasion du millénaire de l’exode des ancêtres du peuple rrom, au cours de l’hiver 1018-1019, du nord de l’Inde vers l’Europe, l’exposition se propose de mieux faire connaître cette entité ethnoculturelle et linguistique minoritaire.

La langue et la culture rromani demeurent aujourd’hui méconnues et mal connues, car entourées de préjugés séculaires. L'exposition vous emmène à la découverte d'une langue dite « sans territoire compact », qui représente le patrimoine de 15 millions de Rroms dans le monde. Prenant pour point de départ les origines indiennes et indo-européennes du peuple et de la langue rromani, elle explore le jeu d'influences multilingues à l'œuvre au sein d'une langue nomade plurielle. Elle témoigne de la construction et de la transmission d'un patrimoine vivant.

La sélection de documents en vitrine évoque en préambule le Baro Telǎripen, le « grand départ » de l'Inde vers l'Europe. Elle questionne ensuite le regard porté sur le peuple rrom à l'époque contemporaine, dans un mouvement d'oscillation entre fascination et rejet. Éclairant la diversité linguistique de la langue rromani, elle offre enfin à découvrir les dynamiques de standardisation et de développement de l'enseignement en rromani sous l'Union soviétique.

Sélection bibliographique

Une sélection d'ouvrages à l'entrée de la bibliothèque permet de prolonger l'exposition sous l'angle historique, sociologique et littéraire. Côté littérature, les œuvres de l’écrivain serbe d’origine rrom Rajko Đurić (Sans maison, sans tombe), côtoient celles de la poétesse polonaise Papùśa (Routes d’antan), ou encore du français Alexandre Romanès (Un peuple de promeneurs).

Sélection « Rromani » dans le catalogue de la BULAC

Billet Carreau

En prolongement de l'exposition, un billet vous est proposé à la lecture sur le carnet de recherche de la bibliothèque.

 

2018-2019, le millénaire rrom

Mahmud ibn Sebuktegin crosses the river Ganges, © The University of Edinburgh.

Le berceau du peuple rrom se situe à Kannauj, une cité du nord de l'Inde. Au début du XIe siècle, cette région connaît une série d'attaques menée par le sultan afghan Mahmud de Ghazni, à l'origine de la migration du peuple rrom vers l'Europe.

 

Gelem, gelem, lungone dromença...

J’ai voyagé, voyagé sur de longs chemins

Le titre de l'exposition fait référence à l'hymne rrom. Composé en 1949 par le musicien serbe d'origine rrom Šaban Bajramović, Gelem, Gelem est adopté officiellement en 1971 lors du premier congrès mondial rrom à Londres. Le terme rrom dromença est un héritage du grec drómos, le chemin.

Issu des collections de la Bibliothèque interuniversitaire des langues orientales (BIULO), le fonds compte environ 480 ouvrages dont une centaine en langue rromani ainsi que 4 revues. Les disciplines les mieux représentées sont les sciences humaines et sociales et la linguistique. [En savoir plus]

 


Rejoignez-nous


Le Carreau de la BULAC, carnet de recherches sur hypotheses.org

La Croisée de la BULAC, carnet de veille sur hypotheses.org

Pour citer cette page : 🔗 www.bulac.fr/?id=3190