VivAmericas !

Du Grand Nord à la Terre de Feu

Exposition, du 3 septembre au 4 octobre 2019

Rez-de-jardin, entrée libre

2019 a été proclamée par l’Assemblée générale des Nations unies « Année internationale des langues autochtones », afin de préserver, promouvoir et revitaliser ces langues, devant le rythme alarmant de leur disparition. À cette occasion, la BULAC vous donne à voir le vaste patrimoine autochtone des Amériques. L’exposition vous conduira à travers les langues et cultures des peuples de l’Arctique nord-américain, de la Mésoamérique et d’Amérique du Sud.

Élément central de l’identité des peuples, les langues sous-tendent des systèmes de savoirs et de transmissions essentiels au respect de la diversité culturelle. L’exposition présentée dans les vitrines du rez-de-jardin met à l’honneur le grand réservoir génétique et typologique des langues du continent américain, comme supports et vecteurs du patrimoine culturel immatériel. Elle explore les différents domaines d’expression de ce patrimoine : les traditions orales, les musiques et chants, les connaissances liées à la nature et les savoir-faire liés à l’artisanat traditionnel.

Pour prolonger l'exposition...

Sélection bibliographique

Du 3 au 20 septembre, empruntez des Contes du Grand Nord‎‎, des Contes des Indiens Quechuas du Pérou‎, de la poésie aymara‎‎, guarani‎, nahuatl... Une sélection d'ouvrages du domaine Amérique et Groenland vous est proposée à l'entrée de la bibliothèque.

Un billet sur le Carreau de la BULAC

Découvrez prochainement un article en ligne prolongeant cette programmation sur le carnet de recherche de la bibliothèque.

 

Visite guidée, le 17 septembre à 14h

Visitez l'exposition en compagnie de Cristina Dutertre, chargée de collections pour le domaine Amérique et Groenland.

Accès libre, rendez-vous au rez-de-jardin.

Un focus inédit sur les collections du domaine Amérique et Groenland

L'exposition donne un coup de projecteur sur le domaine Amérique et Groenland. Celui-ci couvre une dizaine de langues dont l’inuktitut (Nunavik et Nunavut, en Arctique oriental canadien), le nahuatl (Mexique central), le maya (sud du Mexique, Guatemala, Bélize), le quechua (régions andines allant du sud de la Colombie au nord-ouest de l’Argentine, en passant par l’Équateur, le Pérou et la Bolivie), et le guarani (Paraguay, Brésil, Argentine), enseignées à l’Inalco.

Des dons et des donateurs à l'honneur

Cette programmation met particulièrement en valeur le don Jacqueline Weller, enseignante de quechua à l’Inalco (1971 à 1993). Riche de plus de 1 000 documents de sa bibliothèque personnelle collectés au long de sa carrière, ce don reflète la production éditoriale du Pérou et des pays andins. Le quechua est majoritairement représenté dans cette collection, qui compte également des documents dans d'autres langues autochtones du continent.

Le visiteur peut aussi découvrir un manuscrit rare et précieux en quechua offert par César Itier, actuellement enseignant de quechua à l’Inalco.

Au sein des collections inuites, le don Lucien Schneider, linguiste et missionnaire qui a vécu une trentaine d'années dans l'Arctique canadien, est principalement constitué de livres de prières personnelles et de grammaires et dictionnaires produits par ce grand spécialiste de l'inuktitut.

Le don Michèle Therrien, créatrice de la chaire d’inuktitut à l’Inalco en 1973, est issu de sa bibliothèque personnelle. Cet ensemble documentaire s'est enrichi au cours de ses recherches ethnolinguistiques et au gré de ses nombreux séjours dans les régions inuit de l'Arctique canadien.

 


Rejoignez-nous


Le Carreau de la BULAC, carnet de recherches sur hypotheses.org

La Croisée de la BULAC, carnet de veille sur hypotheses.org

Pour citer cette page : 🔗 www.bulac.fr/?id=3409