Ukrainien : Andrei Kourkov

Les talents multiples d’Andrei Kourkov

L’œuvre d’Andreï Kourkov est une merveilleuse introduction à l’Ukraine contemporaine. Cet écrivain majeur est un cosmopolite convaincu qui revendique le fait d’écrire en russe, sa langue maternelle. Il participera à plusieurs conférences dans le cadre du Salon du livre de Paris.

Homme à la biographie cosmopolite et aux talents multiples, Andreï Kourkov (Андрей Курков) est certainement l’écrivain ukrainien vivant le plus connu dans le monde.

Comme tout un chacun, nous l’avons découvert à la BULAC avec la traduction française du Pingouin (2000). On retrouvait dans ce roman l’atmosphère caractéristique des littératures passées par l’expérience soviétique, mélange de cocasserie et d’ironie sarcastique, d’autodérision et de mélancolie existentielle. Kourkov déployait aussi des talents de scénariste dans L’Ami du défunt (1997), qui met en scène les tribulations d’un suicidaire ne voulant plus mourir après avoir conclu un accord avec la mafia pour se faire tuer. Cette année, avec Laitier de nuit, l’auteur trace, là encore au travers de personnages burlesques et touchants, son portrait de l’Ukraine : un pays jeune et vieux à la fois, débordant de vitalité, à la pauvreté engluée dans une corruption héréditaire.

Pour le public de la BULAC, Andreï Kourkov est une merveilleuse introduction à l’étude de l’Ukraine contemporaine, dans toute sa complexité linguistique et politique. Cosmopolite, ouvert au monde, il a choisi, après avoir été traducteur de japonais et vécu plusieurs années en Grande-Bretagne, de venir vivre à Kiev, où il a pris une part active à la Révolution orange. Citoyen ukrainien né à Saint-Pétersbourg, il revendique le fait d’écrire en russe, sa langue maternelle, soutenant que celle-ci est la seule langue de communication entre les peuples d’Europe orientale. Il est aujourd’hui traduit dans une vingtaine de langues, dont bien sûr l’ukrainien. Vous trouverez dans le fonds de la BULAC, ses textes en russe et leur traduction française.

Françoise Hours, chef du département politique et développement documentaires

 

À noter

Le fonds ukrainien de la BULAC est particulièrement riche pour la période de l’entre-deux-guerres, les années soviétiques de la fin du XXe siècle y sont également représentées. Avec le renouveau de l’Ukraine, les acquisitions reprennent et devraient nous permettre à terme de constituer un fonds qui devrait être le reflet de l’activité éditoriale actuelle en Ukraine.

Les ouvrages d'Alexandre Kourkov dans la catalogue de la BULAC  [lien]

En français : 

Le pingouin / trad. par Nathalie Amargier. L. Levi, 2000.   

14RU 823.15 KUR S 

Le caméléon / trad. par Christine Zeytounian-Beloüs. L. Levi, 2001.   

14RU 823.15 KUR D 

L'ami du défunt / trad. par Christine Zeytounian-Beloüs. L. Lévi, 2002.   

14RU 823.15 KUR M 

Le dernier amour du président / trad. par Annie Epelboin. L. Lévi, 2005. 

 14RU 823.15 KUR P /  14RU 823.15 KUR P 

Les pingouins n'ont jamais froid / trad. par Nathalie Amargier. L. Lévi, 2005.  14RU 823.15 KUR Z 

Laitier de nuit / trad. par Paul Lequesne. L. Levi, 2010.  

14RU 823.15 KUR N

En russe : 

Бикфордов мир [Le monde de Bickford, non traduit]. M., АСТ, 2000. 14RU 823.15 KUR B 

Добрый ангел смерти [Le caméléon]. СПб, Амфора, 2006 14RU 823.15 KUR D 

Игра в отрезанный палец [Le jeu du doigt coupé, non traduit]. Харьков, Фолио, 2001. 14RU 823.15 KUR I 

Закон улитки [Les pingouins n'ont jamais froid]. СПб, Амфора, 2005.  14RU 823.15 KUR Z 

Сказание об истинно народном контролере [L’histoire du contrôleur vraiment populaire, non traduit]. СПб, Амфора, 2007.  2 exemplaires 

14RU 823.15 KUR ,  14RU 823.15 KUR G 1 

Ночной молочник [Laitier de nuit]. Харьков, Фолио, 2008. 14RU 823.15 KUR N 

 

 

 


Rejoignez-nous


Le Carreau de la BULAC, carnet de recherches sur hypotheses.org

La Croisée de la BULAC, carnet de veille sur hypotheses.org

Pour citer cette page : 🔗 www.bulac.fr/?id=424