Littérature et société en Asie centrale

Rencontres autour du livre

Table ronde

Le jeudi 14 février, de 18h30à 20h30

Auditorium

Avec les écrivains Rustem Dzhanguzhin (Kazakhstan), Hamid Ismaïlov (Ouzbékistan - Royaume-Uni), Tourousbek Madylbaï (Kirghizistan), Gulya Mirzoeva (Tadjikistan - France), Sultan Raev (Kirghizistan),  Ak Welsapar (Turkémnistan - Suède). Modérateur : Rémy Dor, professeur à l'INALCO, spécialiste de l'Asie centrale.

En partenariat avec l'association France Oural.

kirghizes du Pamir. Photo René Cagnat

 

Depuis vingt ans, les pays d’Asie centrale vivent une période complexe d'affirmation de leur indépendance et de leur identité nationale. Les enjeux de société qu'ils traversent trouvent un écho dans les littératures de ces pays. Des auteurs connus, mais dont on parle rarement chez nous, venus du Kazakhstan, du Kirghizistan, d'Ouzbékistan, du Tadjikistan et du Turkménistan, évoqueront la littérature contemporaine comme reflet de la situation actuelle de ces pays. Cette dernière sera largement examinée sous divers angles, aspects et sensibilités. Rémy Dor, turcologue et professeur à l’INALCO, sera le modérateur de cette table ronde et évoquera en préambule de la rencontre le socle historique des littératures kirghizes et ouzbèques qui nous parviennent aujourd'hui essentiellement par le biais de la langue russe, soulignant ainsi le rôle fondamental de la russophonie dans le mondialisme d'aujourd'hui. L'actualité géostratégique d'Asie centrale, rendue brûlante pour l'Europe par l'imminence du retrait des troupes occidentales d'Afghanistan, sera évoquée.

 

Samarcande , Ouzbékistan © kyselak

 

Allons-y :

Auditorium du Pôle des langues et civilisations
65, rue des Grands Moulins
75013 Paris
Métro Bibliothèque François-Mitterrand

Mission action culturelle
Tél : 01 81 69 18 38 / 18 86

action-culturelle@bulac.fr

 

Écoutez !

Cliquer sur le bouton "Lecture" pour démarrer l'écoute. La barre verte indique le téléchargement du fichier. Pour naviguer dans l'enregistrement, cliquer dans la bande blanche contenant le chronomètre.

Présentation des auteurs et bibliographies

 

Rustem Dzhanguzhin (Kazakhstan – Ukraine)

Né en 1946 à Bichkek au Kirghizistan, Rustem Dzhangozhin est chercheur à l’Institut d’économie et de relations internationales d’Ukraine. Spécialiste des problèmes géopolitiques et sociaux de l’Asie centrale, il est également critique littéraire et membre du comité de rédaction de nombreux journaux et revues. Il vit aujourd’hui en Ukraine.


Hamid Ismaïlov (Ouzbékistan – Royaume-Uni)

Né en 1954 à Tokmak au Kirghizstan, Hamid Ismaïlov est l’auteur de plusieurs romans, de recueils de poésie et d’ouvrages empruntant des formes expérimentales (poésie visuelle, found poetry), écrits en ouzbek, en russe ou en anglais. Contraint à l’exil dans les années 1990, il vit depuis à Londres, où il est responsable du service Asie centrale de la BBC, et, depuis 2010, écrivain en résidence de la BBC. Ses Contes du chemin de fer ont été traduits en français et publiés aux éditions Sabine Wespieser. Hamid Ismaïlov a également dirigé la publication française d’une anthologie de poésie d’Ouzbékistan aux éditions du Sandre. En 2012, Hamid Ismaïlov a publié en anglais le roman A poet and Bin-Laden, où il décrit le développement des groupes islamistes en Asie centrale.

 

Tourousbek Madylbaï (Kirghizistan)

Né à Toktogul au Kirghizistan en 1957, Tourousbek Madylbaï a été rédacteur en chef des journaux Kirghiz Rukhu et El Unu. Il est l’auteur de plusieurs romans et écrit en kirghize et en russe. En 2008, il a reçu le prix Rousskaya Premia pour son roman Le Phénix (non traduit en français). Il parle 32 langues, dont le français, et est entré dans le Guiness des records du Kirghizistan comme étant le Kirghize le plus polyglotte !

 

Gulya Mirzoeva (Tadjikistan – France)

Gulya Mirzoeva est née et a grandi à Douchanbe. Après des études de lettres et de cinéma à Moscou, elle dirige la section poésie dans une revue littéraire à Douchanbe, publie des livres de poésie, traduit et écrit sur le cinéma. Elle a réalisé de nombreux films documentaires dont plusieurs sur l'Asie centrale. Depuis 1992, Gulya Mirzoeva vit en France, où elle continue à réaliser des documentaires et à écrire.

 

Sultan Raev (Kirghizistan)

Né en 1958 dans une petite ville du Kirghizistan, Sultan Raev a d’abord travaillé comme journaliste, avant d’occuper des fonctions politiques : il a été notamment ministre de la Culture de 2008 à 2010, et plus récemment conseiller auprès du Président kirghize. Il est l’auteur de nombreux romans et pièces de théâtre, et a reçu plusieurs prix nationaux et internationaux (dont le titre d’écrivain national du Kirghizistan en 2011 et un prix de l’organisation de coopération de Shangaï en 2012).

 

Ak Welsapar (Turkménistan – Suède)

Journaliste et écrivain, Ak Welsapar est né en 1956 au Turkménistan. Dans les années 1990, il écrit des articles sur les graves problèmes environnementaux du Turkménistan et leurs conséquences sur la mortalité dans le pays ; cela lui vaut d'être déclaré « ennemi public » par le gouvernement qui le pousse à émigrer en Suède en 1993.

Ak Welsapar a aujourd'hui plus d'une quinzaine de romans à son actif. Le plus connu, Le Cobra (Кобра en russe, non traduit en français), se présente comme une fable derrière laquelle se dissimule la peinture effrayante et grotesque d'une société totalitaire.

  

Sélection d'ouvrages des collections de la BULAC : 

Chapovalov, Viatcheslav
Ismaïlov, Hamid

 

Les 4e Journées du livre russe et des littératures russophones : 

Vendredi 15 et samedi 16 février 2013 à la mairie du 5e.

 


Rejoignez-nous


Le Carreau de la BULAC, carnet de recherches sur hypotheses.org

La Croisée de la BULAC, carnet de veille sur hypotheses.org

Pour citer cette page : 🔗 www.bulac.fr/?id=853