Littérature féminine en Corée du Sud : modernité(s) et changement social

Rencontres autour du livre

Le jeudi 4 avril 2013, de 18h30 à 20h

Auditorium

Séoul © Duesride

Dans le contexte d’une société fortement structurée par les valeurs confucianistes, la littérature coréenne produite par les femmes, à partir des années 1970, a beaucoup interrogé le passage de la tradition à la modernité.

Benjamin Joinau animera la rencontre en explorant cette question sur un plan thématique puis chronologique. Selon lui, le premier enjeu pour les femmes a d'abord été de créer leur propre langue, et de se libérer de celle des hommes. Mais à peine cinquante après, la notion de littérature « féminine » est remise en question par les nouvelles générations. Au-delà des débats sur le genre, ces écrivaines nous délivrent des clés essentielles pour comprendre les problèmes sociétaux qui bouleversent la société coréenne actuelle, loin de l’image policée de la « Korean Wave » et du « miracle du Han » (deux expressions souvent utilisées pour désigner la croissance de l’économie et la popularité de la culture coréenne depuis les années 1990).

En France, le public a pu découvrir la littérature coréenne grâce à des collections dédiées créées par des éditeurs pionniers comme Actes Sud ou Philippe Picquier. Zulma, l’Atelier des Cahiers ou DeCrescenzo Éditeurs  poursuivent désormais ce travail en donnant à lire d'autres écritures.


Jean-Claude de Crescenzo abordera la question des nouvelles esthétiques et et des nouvelles directions prises par la littérature coréenne sous l'impulsion des femmes, et notamment de la jeune génération littéraire.

Bruno Doucey qui a publié en novembre dernier Celle qui mangeait le riz froid, un recueil de poèmes de Moon Chung-hee, traduit en français par Kim Hyun-Ja, présentera son travail en présence de l'auteure et de sa traductrice.

Moon Chung-hee reviendra sur ces nouvelles écritures et parlera de son propre travail.

 

Allons-y :

Auditorium du Pôle des langues et civilisations
65, rue des Grands Moulins
75013 Paris
Métro Bibliothèque François-Mitterrand

Mission action culturelle
Tél : 01 81 69 18 38 / 18 86

action-culturelle(à)bulac.fr

 

Écoutez !

Cliquer sur le bouton "Lecture" pour démarrer l'écoute. La barre verte indique le téléchargement du fichier. Pour naviguer dans l'enregistrement, cliquer dans la bande blanche contenant le chronomètre.

Auteures et intervenants

Le mot « hangeul » écrit en caractères hangeul © DarkEvil

 

Moon Chung-hee vit à Séoul où elle a grandi. Elle publie des recueils de poésie depuis les années 1970. Son œuvre est également traduite en anglais. Celle qui mangeait le riz froid est son premier recueil traduit en français. Moon Chung-hee est invitée à la 15e édition du Printemps des poètes.


Jean-Claude de Crescenzo a fondé DeCrescenzo Éditeurs en 2011, une maison exclusivement consacrée à la littérature coréenne. En tant que traducteur littéraire, il a coutume de travailler en tandem avec Kim Hye-Gyeong et dirige la revue de littérature coréenne Keulmadang (une Web-revue bientôt en version papier). Par ailleurs, Jean-Claude de Crescenzo, qui dirige les études coréennes à l’université d’Aix-Marseille, est également chercheur à l’Institut de recherche sur l'Asie et membre de l’équipe Littératures d’extrême-Orient, textes et traduction.


Bruno Doucey est écrivain et éditeur. Après avoir dirigé les Éditions Seghers, il décide de fonder sa propre maison, spécialisée dans la poésie traduite. Il est l'auteur de plusieurs ouvrages mêlant analyse critique et poésie et d'anthologies publiées chez Gallimard et Seghers comme, La Poésie engagée, La Poésie lyrique, Je est un autre, Poésies de langue française.


Kim Hyun-Ja est née à Séoul. Elle a traduit en français plusieurs poètes coréens dont Hwang Tong-gyu, Les racines d’amour (Circé, 2009), Kim Myong-in, L’accordéon de la mer (Le Temps des Cerises, 2003).


Benjamin Joinau vit en Corée depuis 1994 et a fondé l’Atelier des Cahiers en 1998. Il est également chercheur associé au Centre de recherches sur la Corée à l’EHESS.

Sélection d'ouvrages du fonds coréen de la BULAC.


 


Rejoignez-nous


Le Carreau de la BULAC, carnet de recherches sur hypotheses.org

La Croisée de la BULAC, carnet de veille sur hypotheses.org

Pour citer cette page : 🔗 www.bulac.fr/?id=917