Méhémet Ali, entre perceptions et héritages

15 octobre 2020, 18h-20h

Auditorium, entrée libre

Cette rencontre associée à l'exposition Méhémet Ali, fondateur de l'Égypte moderne éclaire une séquence de l'histoire égyptienne en questionnant les perceptions de Méhémet Ali et ses héritages politiques et patrimoniaux.

Cliquez sur les minutages ci-dessous pour (re)visionnez les interventions.

[04:43] En introduction, Nicolas Pitsos partira sur les traces de Méhémet Ali dans sa ville natale de Kavala et s'interrogera sur la perception par la communauté grecque d'Égypte de cet acteur majeur de la vie politique en Méditerranée orientale.

[17:41] Anne-Claire de Gayffier-Bonneville présentera ensuite les aspects modernisateurs de l'activité politique de Méhémet Ali, en esquissant une comparaison avec un autre grand personnage charismatique de l'histoire de l'Égypte, Gamal Abd-al Nasser.

[48:56] Sarga Moussa questionnera ensuite la perception de l'image de Méhémet Ali par les voyageurs du XIXe siècle et son héritage moderniste, dont il soulignera la part mythifiante, à travers le discours sur la célébration du « mariage de l’Orient et de l’Occident » à l'occasion des fêtes d’ouverture du canal de Suez en 1869.

 

Mohamed Ali Kavala 1769 - Cairo 1849

Le Centre de recherche Mohammed Ali (MOHA Research Center) présente une vidéo sur la vie de Méhémet Ali.

 

Cliquez ci-dessus pour (re)visionner la table ronde. Retrouvez le chapitrage des différentes interventions dans la présentation ci-contre.

Au même moment à la BULAC...

Du 8 septembre au 16 octobre, découvrez l'exposition Méhémet Ali, fondateur de l'Égypte moderne au rez-de-jardin de la bibliothèque !

 

Les intervenants

  • Sarga Moussa est directeur de recherche au CNRS. Il est directeur-adjoint de l’UMR THALIM (CNRS, université Paris 3 - Sorbonne Nouvelle, ENS). Ses travaux portent sur le récit de voyage et l’orientalisme littéraire au XIXe siècle. Il s'intéresse plus largement à la question de la représentation des altérités culturelles, des discours raciologiques et du cosmopolitisme dans la littérature française. Il est l'auteur d'une anthologie sur Le Voyage en Égypte (R. Laffont, 2004).

Il s’agit de la partie la plus ancienne de la bibliothèque. Ces fonds regroupent les documents sur l’Afrique du Nord, arabe et berbère, le Moyen-Orient, ainsi que les mondes iraniens et turcs dans toute leur diversité. Outre une collection unique d’ouvrages écrits dans les différentes langues de ces régions, la bibliothèque possède de riches fonds sur les voyages, la géographie, l’histoire, la religion, les relations diplomatiques et l’économie. [En savoir plus]

 


Rejoignez-nous


Le Carreau de la BULAC, carnet de recherches sur hypotheses.org

La Croisée de la BULAC, carnet de veille sur hypotheses.org

Pour citer cette page : 🔗 www.bulac.fr/?id=3735