Traduire les avant-gardes soviétiques un siècle après

Pourquoi ? Pour qui ? Comment ?

Une rencontre à suivre en direct depuis chez vous !

[Un livre, des collections]

Rendez-vous sur la chaîne vidéo de la BULAC !

En ligne, le jeudi 1er avril 2021, de 18h30 à 20h30

En écho à l'exposition L'Art dans la vie ! La vie dans les livres !, la BULAC vous propose une rencontre axée sur la problématique de la traduction des avant-gardes soviétiques. Cette programmation prend pour point de départ deux parutions aux Presses du réel-Centre Pompidou : Et pourtant elle tourne, la première édition française d'un manifeste essentiel de l'art moderne de l'écrivain, poète et journaliste russe, Ilya Ehrenbourg, et l'anthologie L'Art dans la vie ! (à paraître en 2021).

Catherine Perrel, traductrice, directrice de la collection Slovo des éditions Verdier et Valérie Pozner, spécialiste de l'histoire du cinéma russe et soviétique, directrice de recherche CNRS au laboratoire THALIM, évoqueront les enjeux propres de ces ouvrages avant d'inscrire ces initiatives dans le paysage des autres tentatives de traduction vers le français des textes de l'avant-garde russe.

Et pourtant elle tourne

Rédigé en Belgique à l'automne 1921 et publié à Berlin au début de 1922, Et pourtant elle tourne vise à jeter un pont entre artistes russes et européens après la rupture de la guerre et de la révolution. Son auteur, Ilya Ehrenbourg, est alors connu comme poète. Exilé politique, il a vécu à Paris de 1908 à 1917 et fréquenté la plupart des artistes modernistes. Ouvert à toutes les tendances de l'art moderne, l'ouvrage livre une réflexion originale sur les rapports entre art et politique. [source : Les presses du réel]

L'Art dans la vie !

Surtout connu pour ses réalisations architecturales et son influence sur le design, le mouvement constructiviste russe l'est moins pour ses implications théoriques. L’anthologie L’Art dans la vie !, à paraître aux Presses du réel-Centre Pompidou a l’ambition de réunir un ensemble conséquent de textes parus entre 1918 et 1931, afin de montrer la cohérence et les divers aspects d’une pensée menée aussi bien par des théoriciens que par des artistes et des critiques. [source : Les presses du réel]

 

Cliquez ci-dessous pour (re)visionner la rencontre du 1er avril 2021.

 

1er avril 2021 : il y a 100 ans, jour pour jour, que le terme constructivisme est apparu dans l’espace public et que le Groupe des constructivistes s'est constitué officiellement, à l'issue d’un débat à l'Inkhouk (Institut de la culture artistique).

Retrouvez une sélection de ressources en ligne, produites à l’occasion du centenaire du mouvement constructiviste et productiviste, sur le Carreau de la BULAC.

Du 15 mars au 7 mai, la BULAC présente un panorama du mouvement constructiviste soviétique. L'exposition met en avant l’importance des contributions théoriques de ce courant artistique, à travers la mise en regard de la version originale et de la traduction de ses textes majeurs. [En savoir plus sur l'exposition]

 

Pour aller plus loin

Ilya Ehrenbourg

Né en 1894 à Kiev, Ilya Ehrenbourg est un écrivain, poète et journaliste de langue russe. Exilé politique avant la révolution, il se rallie ensuite non sans mal aux bolcheviks, mais passe le plus clair de son temps à l'étranger. Correspondant de guerre en Espagne, il rentre définitivement en URSS en 1940. Très apprécié pour ses reportages sur le front de la Seconde Guerre mondiale, il est aussi membre du Comité antifasciste juif et l'un des maîtres d'œuvre du Livre noir, recueil de témoignages sur l'extermination des Juifs à l'est. Auteur d'une œuvre prolifique et de mémoires, il est mort en 1967. [source : Les presses du réel]

 

Rejoignez-nous

Facebook  
 
Twitter  
 
Instagram  

Le Carreau de la BULAC, carnet de recherches sur hypotheses.org

La Croisée de la BULAC, carnet de veille sur hypotheses.org

Pour citer cette page : 🔗 www.bulac.fr/?id=3462