Traduire les voix d'ailleurs

En compagnie des revues Café, Graminées et Impressions d'Extrême-Orient

Le jeudi 3 juin 2021, 17h30-19h30

Auditorium du Pôle des langues et civilisations (sur inscription)

Et simultanément en ligne

Rencontrez les fondateurs et acteurs de trois revues qui proposent des traductions inédites de textes littéraires d'Europe, d'Afrique, du Moyen-Orient, des Amériques et d'Asie.

CAFÉ est une revue de littérature étrangère consacrée aux « autres littératures », aux textes écrits dans des langues moins lues et moins traduites en France… soit à peu près toutes, exceptées celles écrites dans les langues d’Europe occidentale.

Ce choix reflète le lieu de naissance de la revue, l’Inalco, où une centaine de langues sont enseignées, de l’albanais au wolof, en passant par le quechua ou le cantonais. Il s’agit de mettre en lumière une littérature plurielle qui dépasse non seulement les frontières nationales, mais aussi les hiérarchies existant entre les langues, et de mettre en avant le rôle de la traduction dans l’existence de la littérature étrangère. Le premier numéro est consacré aux « Futurs », le deuxième au « Silence ». Un troisième numéro est en préparation, sur la thématique du « Naufrage ».

Graminées, c’est une revue papier qui défriche et explore les littératures issues de territoires pluriels par leurs langues et leurs cultures, en évitant la carte de l’exotisme.

Dans chaque numéro est proposé un choix de 10 nouvelles contemporaines réunies par un même thème, écrites par des auteurs originaires des 5 continents, et rendues accessibles par 5 traducteurs. Graminées, c’est aussi une revue illustrée : 5 artistes livrent leur interprétation singulière du thème retenu pour chaque numéro. Dans les deux premières livraisons, des univers foisonnants cohabitent autour des thèmes  « Couple(s) » pour le numéro 1 et  « Évasion(s) » pour le numéro 2.

Illustration d'Amélie Patin pour le 1er numéro de la revue Graminées, sur le thème du couple.

La vocation d’Impressions d’Extrême-Orient (IDEO) est de contribuer à mieux faire connaître et apprécier les littératures d’Extrême-Orient.

Impressions d’Extrême-Orient propose des traductions inédites de textes littéraires issus des aires culturelles que l’axe de recherche « Littératures d'Asie et traduction » de l’Institut de recherches asiatiques (IrAsia) est en mesure de couvrir : Chine, Corée, Inde, Japon, Taiwan, Thaïlande, Vietnam. À raison d’une livraison annuelle, elle réunit des textes autour d’un thème, sans se priver de la possibilité de publier des numéros spéciaux proposant des articles critiques et analytiques.

  • Découvrir en ligne le dernier numéro d'Impressions d'Extrême-Orient, consacré à la question animale.

 

 

 

 

Les intervenants

La rencontre sera animée par Marie Vrinat-Nikolov, professeur des universités en langue et littérature bulgares et en théorie de la traduction littéraire à l'Inalco, responsable du master de traduction littéraire de l’Inalco, rédactrice en chef de la revue Slovo et directrice scientifique des Presses de l'Inalco.

 

Florian Targa est l'un des fondateurs de la revue CAFÉ, dans laquelle il traduit de l'arabe. Il a récemment publié une retraduction du Papier peint jaune, une nouvelle fantastique et féministe de l'écrivaine américaine Charlotte Perkins Gilman.

 

Polyglotte, Sephora Vallotton étudie la traduction littéraire à l'Inalco et traduit du persan. Elle a rejoint l'équipe de la revue CAFÉ au début de l'année.

 

Ève Vila est traductrice de l'anglais et cofondatrice de la revue (et l'association) Graminées, avec Nathalie Tournillon, une amie de longue date. Parallèlement à son activité d'édition, elle a publié par le passé des nouvelles de façon régulière dans les revues Cafard hérétique (éditions Lunatique), Harfang ou encore Traversées. Elle a également été membre du comité de lecture de la revue Rue Saint-Ambroise.

 

Nathalie Tournillon est éditrice et cofondatrice de la revue (et l'association) Graminées, avec Ève Vila, une amie de longue date. Elle a commencé sa carrière en travaillant chez des éditeurs de livres d’art, avant de devenir éditrice chez Eyrolles où elle a été responsable de la production de livres sur les arts graphiques.

 

Pierre Kaser est traducteur et responsable de la revue en ligne Impressions d'Extrême-Orient. Il est par ailleurs professeur de langue et littératures chinoises classiques au département d'études asiatiques de l'université Aix-Marseille, et membre de l'Institut de Recherches Asiatiques (IrAsia), dont il dirige l'axe de recherche  « Littératures d'Asie et traduction ».

 

Loïc Aloisio est traducteur de poésie, de nouvelles de science-fiction et de manhua (bande dessinée chinoise), comme Ultramarine Magmell et The One. Il est également responsable adjoint de la revue en ligne Impressions d'Extrême-Orient. Il est par ailleurs docteur en langue et littérature chinoises à l’université d’Aix-Marseille après avoir soutenu en 2020 une thèse sur l'œuvre de Han Song et son utilisation de la littérature de science-fiction en tant que littérature du témoignage face à la politique mémorielle chinoise.

Loïc Aloisio avait contribué pour la BULAC en 2020 à l'exposition Futurs d'ailleurs : voyage en science-fiction [Lire sa contribution, Futurs d'ailleurs : voyage en science-fiction chinoise]

 

 

 

 

Rejoignez-nous

Facebook  
 
Twitter  
 
Instagram  

Le Carreau de la BULAC, carnet de recherches sur hypotheses.org

La Croisée de la BULAC, carnet de veille sur hypotheses.org

Pour citer cette page : 🔗 www.bulac.fr/?id=4295