http://www.bulac.fr/node/2125

Cycle « La contestation du pouvoir » 2012-2013

Organisateur(s) :BULAC

Les conférences de ce cycle visent à expliciter les processus propices à l'émergence d'une alternative au pouvoir en place, qu'il soit accaparé par un régime politique ou une communauté, matérialisé par un système économique, exprimé au sein des structures familiales.

Cycle « La contestation du pouvoir » 2012-2013

Assemblages de photos de couvertures de documents sur la thématique Places et mouvements de contestation en Asie (Maxime Ruscio / BULAC).

Quand : 11 décembre 2012 > 4 juin 2013 Où : Auditorium du Pôle des langues et civilisations

Les zones grises échappent-elles au contrôle des États ? Les zones tribales du Pakistan

Organisateur(s) :BULAC
Une rue abandonnée du quartier commercial de Mogadiscio (Somalie), sur la ligne verte

Une rue abandonnée du quartier commercial de Mogadiscio (Somalie), sur la ligne verte (R. Oriez).

Comment fonctionnent ces espaces appartenant à des États que les autorités centrales n’administrent plus ou pas ?

Du Haut-Karabagh à la mer de Chine, elles se répandent partout à la surface du globe, déstabilisent la grille des États, bousculent les puissances contraintes de négocier, cristallisent des défauts d'intégration sociale et réveillent les tambours de la guerre. On les appelle les « zones grises », tant elles se trouvent à la lisière du légal et de l'illégal, du palpable et de l'imaginaire, de l'immédiat et du lointain. Ces zones, mélanges d'espaces publics et de zones délaissées hors d'atteintes des règles minimales du droit, se multiplient à mesure que les sociétés contestent la suprématie des États et se greffent sur leurs échecs. 

Gaïdz Minassian proposera une réflexion approfondie sur le concept de zone grise, en prenant appui sur quelques cas concrets et contemporains.

Dans la seconde partie de cette conférence, Mariam Abou Zahab questionnera la validité de ce concept en Asie du Sud, en détaillant le fonctionnement politique et social des zones tribales du Pakistan.

En partenariat avec les éditions Autrement

Nos intervenants

Gaïdz Minassian
Gaidz-Minassian

Gaïdz Minassian est chercheur associé à la Fondation pour la Recherche Stratégique (FRS), maître de conférences à Sciences Po et journaliste au sein de la rédaction du Monde.fr, dont il anime la séquence « Débats ». Chercheur au Groupe d’analyse politique à l’université de Paris-X Nanterre, il a publié Zones grises : Quand les États perdent le contrôle (Autrement 2011), récompensé en 2012 par le prix Marie Joséphine Juglar de la Société des Géographes. Il a dirigé L'Eurasie, au coeur de la sécurité mondiale, un ouvrage collectif paru la même année. Il est également l'auteur de Géopolitique de l’Arménie (Ellipses, 2005) et Guerre et Terrorisme arméniens (PUF, 2002). Gaïdz Minassian a par ailleurs contribué aux livres, Les Fabriques du Jihad, sous la direction de Jean-Luc Marret, (puf, 2004) et Insécurité publique, sécurité privée, le nouveau mercenariat, sous la direction de Jean-Jacques Roche, (Économica, 2004). 

Mariam Abou Zahab
PICTO intervenant extérieur

Membre du groupe de recherche du CERI (IEP) "South Asians in the Gulf", Mariam Abou Zahab est chercheur et chargée de cours à l'Inalco. L'ouvrage qu'elle a coécrit avec Olivier Roy, Réseaux islamiques, la connexion afghano-pakistanaise, publié aux éditions Autrement en 2002, est sorti en poche en 2012. Spécialiste de l'Afghanistan et du Pakistan, elle est l'auteur de nombreuses publications en langue anglaise sur l'Asie du Sud.