http://www.bulac.fr/node/2489

Dans l’objectif d’Henry Viollet. Les monuments islamiques à travers un fonds d’archives inexploré (1904-1913)

Organisateur(s) :BULAC

Henry Viollet (1880-1955) a été une figure pionnière des études sur le patrimoine bâti islamique. Découvrez une partie de la riche documentation qu'il a rassemblée au cours de ses missions au Moyen-Orient (1904-1913) : photographies, carnets de voyages, notes archéologiques, travaux préparatoires...

Dans l’objectif d’Henry Viollet. Les monuments islamiques à travers un fonds d’archives inexploré (1904-1913)

Voyage 1910. Château d'el-Ashik, en face de Samarra sur le TigreFonds Henry Viollet. Droits réservés. HV.363.

Quand : 20 juin 2022 > 30 juillet 2022 Où : BULAC, Rez-de-jardin

Commissariat

Martina Massullo, chercheuse en résidence (Centre de recherches sur le monde iranien, CeRMI – UMR 8041) et Farzaneh Zareie, chargée de collections pour le domaine persan (BULAC). Avec la collaboration de Sandra Aube, chargée de recherche au CNRS (CNRS, CeRMI – UMR 8041) et Marine Fromanger, experte en instruments et documents scientifiques d’Occident et d’Iran (Compagnie Nationale des Experts).

Cette exposition est réalisée dans le cadre de la résidence de recherche « EpiPOM - Épigraphie du Proche-Orient médiéval. Le patrimoine architectural en pays d’Islam dans le fonds iconographique Henry Viollet », soutenue par le GIS CollEx-Persée (septembre 2021 - août 2022).

Passionné d’architecture des premiers siècles de l’Islam, l’architecte Henry Viollet (1880-1955) est mandaté par le ministère de l’Instruction publique et des Beaux-arts pour conduire plusieurs missions en Irak et en Iran. Il sillonne l’Orient pendant neuf ans (1904-1913), ses expéditions le conduisant de l’Égypte à l’Ouzbékistan actuels. Il rapporte de ses voyages un nombre important de photographies, de notes et de croquis. Cette riche documentation témoigne de ses découvertes archéologiques pionnières et de son parcours, inédit pour l’époque, autour des monuments les plus significatifs du patrimoine bâti islamique qu’il cherchait à documenter avec minutie pour retracer « les origines de l’art musulman ».

Tombeau d’Imam Dor

Tombeau d’Imam Dor, photographie et croquis. Fonds Henry Viollet. Droits réservés.

Cyanotype. Fouilles du Château d’El Aschick

Cyanotype. Fouilles du Château d’El Aschick – décor en stuc. Fonds Henry Viollet. Droits réservés.

Parmi cette imposante iconothèque se distinguent des prises de vues ou des relevés particulièrement anciens d’édifices aujourd’hui disparus, complètement transformés ou difficiles d’accès. Outre l’architecture, des scènes de vie montrent aussi l’intérêt historique et ethnologique que ces lieux et leurs habitants exerçaient sur le jeune architecte, accompagné dans ses voyages par sa femme, Madeleine. En retraçant leur chemin d’Alep à Baghdad, et au-delà jusqu’à Ispahan et à Samarcande, ces documents montrent tout l’enchantement, mais aussi la complexité et les péripéties d’une telle entreprise.

Boîte de photos d'Henry Viollet - Soudan

Boîte de photos d'Henry Viollet - Soudan. Fonds Henry Viollet. Droits réservés.

Carte postale, femme soudanaise

Carte postale avec notes manuscrites d'Henry Viollet : « femme soudanaise employée aux travaux de construction, Khartoum 1904 ». Fonds Henry Viollet. Droits réservés.

L’exposition se déploie autour du noyau constitué par les images de ces expéditions réalisées au tournant du XXe siècle : des tirages gélatino-argentiques originaux, des carnets de croquis et des relevés d’architecture, mais aussi des journaux de route manuscrits, dont les thèmes sont remis en contexte scientifique et patrimonial. La Première Guerre mondiale interrompt à jamais les activités de Viollet sur le terrain. Cependant, il se consacre à la publication de quelques résultats préliminaires de ses recherches. Des travaux préparatoires liés à ces publications sont également exposés. L’enjeu est de montrer l’ampleur et la richesse d’un fonds protéiforme, aujourd’hui déposé à la BULAC, qui a encore beaucoup à révéler.

Journées d'étude, les 23 et 24 juin 2022

En parallèle de l’exposition, deux journées d’étude internationales rassembleront des chercheurs venus d’Autriche, d’Allemagne, ou encore d’Italie.

  • Auditorium du Pôle des langues et civilisations
  • Programme à venir prochainement

Cette manifestation bénéficie du soutien du Musée du Louvre – département des arts de l’Islam, du Centre de Recherches sur le Monde Iranien (CeRMI, UMR 8041) et des directions de la recherche et de la valorisation de l’Inalco et de l’université Sorbonne-Nouvelle.

Portrait de Martina Massullo

De septembre 2021 à août 2022, la BULAC accueille en résidence Martina Massullo, chercheuse post-doctorante invitée (CeRMI – UMR 8041) dans le cadre du projet EpiPOM – Épigraphie du Proche-Orient médiéval, lauréat de l'appel à projets Résidences du réseau CollEx-Persée. Martina Massullo œuvre au...

Détail du recueil de poèmes Divan-i Hafiz [fin du XVIe siècle].

Le domaine persan s’étend sur un espace situé entre le Moyen-Orient et l'Asie centrale et couvre l'Iran, l'Afghanistan, le Tadjikistan, ainsi que le Kurdistan, l’Azerbaïdjan du Sud et le Baloutchistan. Il concerne quatre langues : le persan, le kurde, le pashto...

aria Szuppe et Bernard Hourcade

À travers cet entretien, Maria Szuppe retrace notamment l'histoire du Centre de recherche sur le monde iranien (CeRMI), une UMR du CNRS, qu'elle dirige depuis janvier 2020. Elle revient sur ses principaux jalons, à partir de la création...

Nos intervenants

Martina Massullo
Portrait de Martina Massullo (Maxime Ruscio / BULAC)

Chercheuse post-doctorante associée au Centre de recherches sur le monde iranien (CeRMI – UMR 8041), en charge du programme CollEx « Étude et valorisation du fonds iconographique Henry Viollet »

Farzaneh Zareie
Farzaneh Zareie

Chargée de collections pour le domaine persan. Farzaneh Zareie est ingénieur d'étude au CNRS (CeRMI – UMR 8041).

Sandra Aube
Sandra Aube

Chargée de recherche au CNRS (CeRMIUMR 8041)

Marine Fromanger
Marine Fromanger

Experte en instruments et documents scientifiques d’Occident et d’Iran (Compagnie Nationale des Experts)