Domaine balte

Le domaine balte est constitué d'un fonds relativement modeste qui comprend des documents en lituanien (4 millions de locuteurs), en estonien (1 million de locuteurs) et en letton (1,4 million de locuteurs).

Rakennukset T̮eremisseillä, Mordvalaisilla, Virolaisilla ja Suomalaisilla, A. O. Heikel, Helsingissä 1887 (détail), collection de la BULAC.

Ce domaine compte 3 200 ouvrages  environ et une dizaine de revues. Ces collections qui sont issues de la Bibliothèque interuniversitaire des langues orientales (BIULO) ont été enrichies d'un fonds de 800 ouvrages provenant de la bibliothèque du Centre d’études slaves (CES).

Le fonds de la bibliothèque de l’École des langues orientales recouvre les domaines lituanien et letton classés sous la cote BAL (créée en 1959). L’estonien est classé avec les langues finno-ougriennes sous la cote FIN. Le lituanien et le letton sont enseignés à l’École des langues orientales depuis 1933. Mais le fonds en langues baltes a été constitué en tant que tel après la Seconde Guerre mondiale au sein de la bibliothèque, essentiellement grâce à des dons. Il ne se développera véritablement qu’à partir de 1966. Le lituanien, de par l’intérêt qu’il suscite pour l’étude comparée des langues indo-européennes, est en proportion mieux représenté que le letton.

Les ouvrages en langues lettone, lituanienne et estonienne représentent environ 76 % du fonds. Les disciplines-phares de ces collections sont la linguistique, la littérature et l’histoire.

Les collections en magasins : 3 500 volumes communicables, dont les revues de plus de 10 ans.

Dans les collections de la Réserve sont réunis les ouvrages rares et précieux, consultables sous certaines conditions. Par exemple : Hermann, Karl August. Eesti keele grammatik . Tartus : W. Junst, 1884.

Des revues en ligne et des bases de données. Par exemple : Journal of Baltic Studies ; Lithuanian Foreign Policy Review ; Central and Eastern European Online Library.

Chargé de collections pour le domaine estonien, letton et lituanien, nicolas.pitsos [à] bulac.fr

Établissements fondateurs de la BULAC ayant contribué à la constitution du domaine balte : Sorbonne Nouvelle, INALCO, Paris-Sorbonne.

 


Rejoignez-nous


Le Carreau de la BULAC, carnet de recherches sur hypotheses.org

La Croisée de la BULAC, carnet de veille sur hypotheses.org

Pour citer cette page : 🔗 www.bulac.fr/?id=986