Domaine grec

Le fonds grec de la BULAC, reconnu à l'étranger, est représentatif de la production éditoriale grecque qu'elle soit publiée localement ou en Occident. Le grec moderne est la langue maternelle d’environ 15 millions de locuteurs.

Plan d’Athènes et de ses environs, dressé par Jean-Denis Barbié du Bocage. Collection de la BULAC, Fonds Brunet de Presles, 1437

Ce domaine est constitué de près de 17 000 ouvrages et d’une vingtaine de revues provenant des collections de la Bibliothèque interuniversitaire des langues orientales (BIULO) et des dons des enseignants de l’École des langues orientales.

Il appartient aux collections de l’aire balkanique et se répartit sous deux entités géographiques : la Grèce (15GR) principalement, et Chypre (15CY).

Présent dans ses fonds dès la création de la bibliothèque au XIXe siècle, le domaine grec a été alimenté de façon continue depuis deux siècles. Le fonds ancien recèle des documents particulièrement rares et précieux, grâce notamment au legs du premier enseignant de l’École, Wladimir Brunet de Presle (1809-1875), mais aussi aux apports de ses successeurs comme Émile Legrand (1841-1903), et, plus récemment, André Mirambel (1900-1970) ainsi que Thrasos Castanakis.

La littérature représente plus du tiers de ce fonds. Elle est suivie de près par l’histoire et l’art (théâtre et folklore). La linguistique et les sciences sociales, en plein essor, suivent l’évolution  actuelle de la production éditoriale grecque.

Une des particularités de la langue grecque est d’exister depuis l’antiquité, tout en ayant subi de nombreuses évolutions. Le grec moderne, alors appelé « grec vulgaire », a été enseigné dès 1800 à (ce qui deviendra) l’École des langues orientales vivantes. Il représente la cinquième création de chaire magistrale de cette école, en 1819, après l’arabe, le persan, le turc et l’arménien.

Ses titulaires, tous d’éminents linguistes, très en prise sur « la question de la langue » au XIXe siècle, ont contribué à faire progresser la connaissance et l’étude de la langue, en suivant pas à pas son évolution. Ils ont alors fait profiter la bibliothèque, non seulement de leurs connaissances, en y orientant les acquisitions, mais aussi en faisant des dons majeurs provenant de leur bibliothèque personnelle pour permettre de constituer ce fonds. C’est ainsi que dans les collections grecques de la BULAC se trouve une importante partie de l’ensemble de l’édition grecque avant 1821. Jusqu’à cette date en effet, l’édition se faisait principalement « hors de Grèce ». Cependant la BULAC conserve, par exemple, certaines éditions de Corfou, constituées principalement de petites brochures datant du début du XIXe siècle.

Le fonds du XIXe siècle est particulièrement riche. Certaines pièces sont des unica. On en trouve trace à la fois dans les bibliographies établies à l’époque par Émile Legrand (1841-1903) ainsi que dans l’immense travail de bibliographie nationale entrepris à Athènes depuis plusieurs décennies par l’Atelier Bibliologique Filippos Iliou. La bibliographie hellénique du XIXe siècle, dont la conception et le travail initial reviennent à Filippos Iliou, est poursuivie par Popi Polemi et ses collaboratrices, Anastasia Milonopoulou et Eirini Rizaki, et soutenue et hébérgée depuis 2006 par le Musée Benaki. Celle-ci est toujours en cours de publication. Il manque encore la tranche 1845-1863, en cours de vérification et de rédaction. Chaque titre est vérifié sur place, dans les bibliothèques répertoriées, et localisé. Saluons au passage le travail de Nicos Goulandris, qui est venu en appui aux « dames d’Athènes ». La bibliographie est consultable en accès direct dans la salle de lecture de la Réserve.

Le XIXe siècle a vu une édition très variée, à l’image de cette période bouillonnante d’idées et d’évolution économique. En littérature, il a notamment vu apparaître le nouveau genre littéraire du « roman ». Les premiers romans étaient alors très courts. Ce genre se développe tout au long du XIXe siècle. Il se diversifie également, avec des romans historiques, des romans policiers et même des romans de science-fiction (même si ces derniers sont peu représentés dans les collections grecques de la BULAC). 

Avec la crise économique que subit la Grèce depuis 2008, certaines maisons d’édition ont disparu, ou ont vu leur production diminuer. Néanmoins, de nouvelles parutions sont publiées chaque mois. Parmi elles, beaucoup de rééditions d’auteurs plus anciens, ou considérés comme « classiques », mais de nouveaux auteurs continuent à émerger.  Le secteur le plus sévèrement touché est celui des revues scientifiques et de la presse écrite. Il devient très difficile de savoir ce qui est effectivement édité. Les publications via Internet ne rendent pas compte de l'ensemble des parutions en Grèce, bien que ce soit une évolution normale de la presse par ailleurs dans de le monde. 

En revanche, Internet permet d'accéder à un grand nombre d’ouvrages anciens numérisés par des particuliers, ou par des institutions, comme l’Université de Crête. Ce sont majoritairement des numérisations en mode « image », ne donnant pas la possibilité d'une recherche plein texte. Mais nombre de titres se trouvent ainsi accessibles, pour les chercheurs et les curieux.    

 

 

 

 

 

Domaine grec (suite)

 

Les collections en magasins : 15 000 volumes communicables, dont 200 revues de plus de 10 ans.

Dans les collections de la Réserve sont réunis les ouvrages rares et précieux, consultables sous certaines conditions. Par exemple : Corona pretiosa laqual insegna la lingua greca uolgare & literale, et la lingua latina & il uolgar italico con molta facilita & prestezza, nuouamente emendata .... Venetiis : ex Sirenis officina, 1546.

Des revues en lignePar exemple : Byzantine and Modern Greek Studies.

Chargé de collections pour le domaine grec nicolas.pitsos [à] bulac.fr

Établissements fondateurs de la BULAC ayant contribué à la constitution du domaine grec : Sorbonne NouvelleINALCO.

Illustrations :  Petros Markaris, né en 1937, est l’auteur de nombreux romans policiers se passant à Athènes, qui donnent une vision très personnelle de la vie quotidienne dans la capitale grecque.

 

 

 


Rejoignez-nous


Le Carreau de la BULAC, carnet de recherches sur hypotheses.org

La Croisée de la BULAC, carnet de veille sur hypotheses.org

Pour citer cette page : 🔗 www.bulac.fr/?id=982