Domaine roumain

Le domaine roumain est constitué d’un fonds principalement en langue originale. Il est également riche de documents imprimés datant du XIXe siècle. Le roumain est parlé par environ 25 millions de locuteurs.

Voyage dans la Russie méridionale et la Crimée‎ : par la Hongrie, la Valachie et la Moldavie‎, par M. Anatole de Démidoff, Paris 1854 (détail), collection de la BULAC.

Ce fonds comporte plus de 10 000 ouvrages et une dizaine de revues. Il est constitué de la réunion de deux fonds complémentaires issus de la Bibliothèque interuniversitaire des langues orientales (BIULO) et de la bibliothèque du Centre d’études slaves (CES). 

L’enseignement du roumain débute en 1875 à l’École des langues orientales. Les cours sont alors dispensés par Émile Picot (1844-1918) pour lequel est créée la chaire de roumain, en 1888. Le fonds de la bibliothèque de l'École est le reflet des relations scientifiques qu'elle noue avec l’Académie et les sociétés savantes de Bucarest grâce à des dons réguliers dès 1892. La cote [ROU] fut créée en 1950, puis doublée d’une cote [ROU IB] à la suite d'un don très important effectué par l’Institut de Bucarest.

La bibliothèque du Centre d'études slaves possède 700 documents concernant le domaine roumain qui ont rejoint les collections de la BULAC. Ils ont permis de compléter et d'enrichir ce fonds pour la période récente.

Les ouvrages en langue roumaine représentent plus de 80 % des collections. Les points forts de ce fonds sont la littérature, l’histoire et la linguistique.

Les collections en magasins : 9 000 volumes communicables, dont les revues de plus de 10 ans.

Dans les collections de la Réserve sont réunis les ouvrages rares et précieux, consultables sous certaines conditions. Par exemple : Tesauru de monumente istorice pentru.  Bucuresci : [s. n.], 1862-1864.

Des revues en ligne et des bases de donnéesPar exemple : Studii de literatura româna si comparata ; Bucarest Hebdo ; Central and Eastern European Online Library.

Chargé de collections pour le domaine roumain : nicolas.pitsos [à] bulac.fr

Établissements fondateurs de la BULAC ayant contribué à la constitution du domaine roumain : Sorbonne Nouvelle, INALCO, Paris-Sorbonne.

 


Rejoignez-nous


Le Carreau de la BULAC, carnet de recherches sur hypotheses.org

La Croisée de la BULAC, carnet de veille sur hypotheses.org

Pour citer cette page : 🔗 www.bulac.fr/?id=990