Les collections patrimoniales exposées hors les murs

Broderies de tradition byzantine en Roumanie du XVe au XVIIe siècle
Autour de l’étendard d’Étienne le Grand

Musée du Louvre

Exposition du 18 Avril au 29 Juillet 2019

Pour cette exposition, la BULAC prête Manifestation franco-roumaine... : remise solennelle de l'étendard d'Etienne le Grand à son Excellence M. Alexandre Lahovary, ministre de Roumanie, un document provenant de sa Réserve des ouvrages rares et précieux.

Dans le cadre de la Saison France-Roumanie 2019 et à l’occasion du prêt emblématique par la Roumanie de la Bannière de saint Georges du prince Étienne le Grand, l’exposition se propose de mettre en valeur le caractère exceptionnel des collections roumaines de broderies religieuses de tradition byzantine et post-byzantine, fleuron du patrimoine roumain et universel.

Autour du chef-d’œuvre offert par Étienne le Grand (1457-1504) au monastère de Zographou au Mont Athos, récupéré par un détachement de l’armée française pendant la Première Guerre mondiale et remis solennellement par la France à l’État roumain en 1917, une trentaine d’œuvres insignes illustreront l’extraordinaire développement de la broderie de tradition byzantine en Roumanie du milieu du XVe au milieu du XVIIe siècles.

Les textiles réunis dans l’exposition sont présentés en trois grands ensembles, correspondant essentiellement à leur fonction et usage.

Le premier ensemble évoque la « panoplie sacerdotale » des évêques, des prêtres et des diacres, héritée de Byzance : epitrachelion (étole), epigonation (tissus en forme de losange), epimanikia (manchettes), orarion (étole des diacres). À leurs côtés, le célèbre manuscrit des Œuvres de saint Denis Aréopagite offert en 1408 au trésor de Saint-Denis par l’empereur Manuel II Paléologue et un saint Nicolas de la fin du XVIe siècle attribué à Michel Damaskinos aideront le public à mieux comprendre le vêtement sacertodal orthodoxe. [En savoir plus]

Cliquez sur les images pour les agrandir.

Ci-contre et ci-dessous : quelques vues du document de la Réserve de la BULAC, prêté au Musée du Louvre : Manifestation franco-roumaine... : remise solennelle de l'étendard d'Etienne le Grand à son Excellence M. Alexandre Lahovary, ministre de Roumanie.


Activités de la Mission du gouvernement coréen provisoire de la République de Corée à Paris pour l’indépendance de la Corée

Archives diplomatiques de la République de Corée

Exposition, du mercredi 13 mars au 31 décembre 2019

Séoul (Corée du Sud)

L'année 1919 est une date importante dans l'histoire du mouvement d'indépendance coréen. Après la manifestation du 1er mars, qui marque l'affirmation sur la scène publique de la résistance contre l'occupation japonaise, un gouvernement provisoire coréen en exil s'organise. Les négociations de la Conférence de la Paix qui se déroulent alors à Paris motivent une importante campagne de propagande pour l'indépendance de la Corée à destination de l'opinion publique internationale.

Cliquez sur les images pour les agrandir et découvrir leur légende.

La BULAC conserve une collection de documents rares issus du Bureau d'information de la République coréenne à Paris. À la demande du ministère des Affaires étrangères de la République de Corée, ces documents ont été numérisés à des fins de fac-similés.

Une partie de ces documents originaux seront présentés à la BULAC du 21 juin au 8 août 2019, dans le cadre d'une exposition sur les conférences de Paix de 1919-1920.

Liens vers le catalogue

La Corée libre (image de gauche)

Conférence de la Paix. Pétition présentée par la délégation coréenne (image du centre)

Collection des circulaires publiées par le bureau d'information coréen (image de droite)

Pour aller plus loin

Site des archives diplomatique de la République de Corée (en coréen)
Présentation détaillée du fonds coréen de la BULAC et de l'ensemble documentaire relatif au mouvement pour l'indépendance de la Corée.


Le Monde vu d’Asie

Musée national des arts asiatiques – Guimet

Exposition, du 16 mai au 10 septembre 2018

Pour cette exposition, la BULAC prête un grand fac-similé, à l'échelle, de la Tabula Rogeriana, une carte du monde dressée en 1154 pour Roger II de Sicile par le géographe Muhammad al-Idrisi.

Ce véritable chef d’œuvre de la cartographie arabe, de 2 mètres sur 1 mètre, donnait à voir pour la première fois une représentation graphique de la Méditerranée.

Le musée national des arts asiatiques – Guimet propose une exposition cartographique qui relate une autre histoire du monde, épousant pleinement le point de vue asiatique. Les chefs d’œuvres, célèbres ou inédits, témoignent de la richesse des différentes traditions (Chine, Japon, Corée, Inde, Vietnam, etc.) et des échanges féconds entre les différentes régions asiatiques, ainsi qu’entre l’Asie et le reste du monde. Commissaires : Sophie Makariou, Pierre Singaravélou, Fabrice Argounès et Adrien Bossard. [En savoir plus]

La Carte d'al-Idrisi exposée au musée Guimet

Une copie moderne de la Tabula Rogeriana, avec le nord en bas, dessinée par Muhammad al-Idrisi pour Roger II de Sicile en 1154.

Voir la notice dans le catalogue BULAC

Cliquez sur les images pour les agrandir.

Al Musiqa

Voix et musiques du monde arabe

Cité de la Musique-Philharmonie de Paris

Exposition, du 6 avril au 19 août 2018

Pour cette exposition, la BULAC prête le traité de musicologie arabe : Traité sur la musique, conservé dans sa Réserve des ouvrages rares et précieux.

Ce manuscrit a été retenu par la commissaire Véronique Rieffel « pour son propos, son contexte de création, son voyage entre les cultures orientale et occidentale et enfin pour la qualité esthétique de ses schémas de musique ».

Soulignant le caractère central que revêt la musique au sein des sociétés arabes, l’exposition Al Musiqa se veut surtout un manifeste pour la sauvegarde d’un patrimoine culturel aujourd’hui en danger, en même temps qu’un témoignage de l’exceptionnelle vitalité de la création musicale contemporaine dans le monde arabe. [En savoir plus]

Traité de musicologie arabe exposé à la Philharmonie de Paris 

Voir la notice dans la bibliothèque numérique de la BULAC

Cliquez sur les images pour les agrandir.

 

 

Expositions précédentes

 

 

 

 

 


Rejoignez-nous


Le Carreau de la BULAC, carnet de recherches sur hypotheses.org

La Croisée de la BULAC, carnet de veille sur hypotheses.org

Pour citer cette page : 🔗 www.bulac.fr/?id=2151