Vie des collections

3e congrès des études sur le Moyen-Orient et les mondes musulmans

Fonds inédits ou méconnus des bibliothèques et archives françaises (Maghreb/Moyen-Orient)

Le 3 juillet, de 10h à 12h, université Paris 1 Panthéon-Sorbonne (amphithéâtre IIA)

Table ronde

Organisée par Benjamin Guichard (BULAC) et animée par Mercedes Volait (CNRS, InVisu), avec la participation de Marine Defosse (BULAC). Dans le cadre du projet Defter, initié par le GIS MOMM et porté par le laboratoire In-Visu (CNRS-INHA) qui répertorie les corpus d’archives et de manuscrits sur le Moyen-Orient en bibliothèques, musées et centres d’archives.

[En savoir plus]

La BULAC et ses partenaires, lauréats de la 2e vague d'appels à projet du GIS Collex-Persée

Le projet « Mistara » porté par la BULAC et 7 partenaires vise à faire dialoguer les catalogues de bibliothèques et les outils onomastiques élaborés par la recherche sur le monde arabe et islamique en travaillant sur les métadonnées des noms de personnes dans les différentes langues utilisant l'alphabet arabe.

Le mistara est l'outil de réglure utilisé pour la préparation des manuscrits dans le monde islamique, il a été choisi pour ce projet qui repose sur un travail d'alignement de métadonnées multilingues dans l'environnement du web sémantique. GIS Collex-Persée [En savoir plus]

Liste des projets lauréats de la 2e vague de l'appel à projet Collex-Persé.

« Haratch ! » renaît… en version numérique

Une double actualité pour la collection de périodiques du Cambodge

 

Enrichissement des collections de la BULAC

Renouvellement de l'ensemble des conventions institutionnelles de dépôt et de cession de collections contractées avec les neuf établissements fondateurs du GIP BULAC en 2011, à l'ouverture de l'établissement.

Les conventions institutionnelles de dépôt et de cession de collections contractées avec les membres fondateurs du GIP BULAC à l'ouverture de l'établissement en 2011, arrivées à échéance en 2017, avait été renouvelées suite à l'approbation du conseil scientifique de la BULAC de novembre 2017. Après ces six années de collaboration, l'ensemble des établissements concernés ont témoigné leur confiance à la BULAC et donné leur accord pour le renouvellement de leurs conventions. Les cotes et mentions d'origine de ces fonds sont conservées et signalées dans le catalogue de la BULAC :

- l'EFEO : dépôt partiel ;

- l'EHESS : dépôts partiels des CRC, CRJ, CEMEC, CEIAS et fonds du Centre d'études africaines ;

- l'EPHE : pour les fonds indianistes Biardeau et Vaudeville ;

- le CNRS et l'université Sorbonne-Nouvelle : fonds Jules-Bloch et James-Darmesteter ;

- l'université Sorbonne-Nouvelle : cession intégrale, fonds turc Jean-Deny (dont partie ottomane, déposée au Collège de France, transférée à la BULAC) et fonds finno-ougrien ;

- l'université Paris Diderot : fonds coréen du LCAO, fonds du SEDET ;

- Sorbonne Université : dépôt partiel du fonds de l'Institut d'études slaves et cession du fonds de la bibliothèque d'études croates G. V. Matoš ;

- la bibliothèque de la Sorbonne : les collections de périodiques stockés au CTLES ont été transférées à la BULAC.

 


Rejoignez-nous


Le Carreau de la BULAC, carnet de recherches sur hypotheses.org

La Croisée de la BULAC, carnet de veille sur hypotheses.org

Pour citer cette page : 🔗 www.bulac.fr/?id=2925