Publié : 26/03/2021, mis à jour: 18/05/2022 à 18:28
http://www.bulac.fr/node/1398

Domaine birman

Le domaine birman est modeste en nombre de volumes mais constitue, avec ses ouvrages publiés avant 1945, un ensemble d’une grande valeur documentaire. Le birman est parlé par 50 millions de personnes.

Couverture d'un manuel scolaire birman

Issu des collections de la Bibliothèque interuniversitaire des langues orientales (BIULO) et de l’École française d'Extrême-Orient (EFEO), ce fonds comporte environ 2 500 ouvrages, dont la plupart sont acquis après la Seconde Guerre mondiale. Il compte des manuscrits et de nombreuses éditions rares ou anciennes, relatant des voyages et des missions des ambassades, acquis sur place par des correspondants de l’École des langues orientales.

C’est ensuite sous l’impulsion de Denise Bernot (auteur de la Bibliographie birmane) que ce fonds se développe. Professeur à l’École des langues orientales, elle crée la chaire de birman en 1960 et rapporte de ses voyages des documents pour la bibliothèque. Quelques années plus tard, Denise Bernot instaure un système d’échanges avec la Bibliothèque de Rangoun, qui aura notamment permis d’obtenir 35 titres de revues (éteintes pour la plupart aujourd'hui).

  • Les collections en magasins : 1 700 volumes communicables, dont les revues de plus de 10 ans.
  • Dans les collections de la Réserve sont réunis les ouvrages rares et précieux, consultables sous certaines conditions. Par exemple : Judson, Adoniram. Grammaire birmane. Rennes : [s.n.], 1875.
  • Des revues en ligne et des bases de données. Par exemple : Journal of Burma Studies ; South East Asia Research. Par exemple : Asian Studies Ebooks.
Soline Lau-Suchet
Responsable adjointe du pôle Développement des collections et chef de l'équipe Asie. Chargée de collections pour le domaine taïwanais et le fonds chinois ancien.
soline.lau-suchet@bulac.fr