Publié : 03/05/2021, mis à jour: 18/05/2022 à 18:28
http://www.bulac.fr/node/2029

Domaine sorabe

La BULAC conserve un millier de documents en sorabe, langue slave parlée en Allemagne, dans ses langues dialectales, bas et haut sorabe. Traitant principalement de linguistique, certains sont accessibles en accès libre de notre bibliothèque, tandis que les autres sont conservés en magasins.

Jeune mariée sorabe

Jeune mariée sorabe. Brunhilde Miehe, Der Tracht treu geblieben : Studien zum regionalen Kleidungsverhalten in der Lausitz,
Bautzen : Domowina-Verlag, 2003.

Histoire

Les Sorabes (en allemand Sorben, en haut sorabe Serbja, en bas sorabe Serby) sont un peuple slave, vivant dans la région de la Lusace, qui s'étend en Allemagne à l'est de la Saxe et au sud-est du Brandebourg. Les Sorabes parlent une langue proche du polonais, du kachoube, du tchèque et du slovaque. On compte environ 45 000 locuteurs de la langue sorabe en Allemagne. Cette langue est considérée comme étant en voie de disparition, bien que la minorité sorabe dans ce pays soit active et qu’elle édite, chaque année, des documents en sorabe et en allemand.

Nos collections

Le fonds sorabe s’enrichit chaque année d’une trentaine d’ouvrages.

La BULAC possède un millier de documents en sorabe, dans toutes ses variantes dialectales ; le fonds est constitué et alimenté depuis 1964. Une soixantaine de documents sont proposés en rez-de-jardin, majoritairement des ouvrages sur la langue et la linguistique ainsi que des dictionnaires. Quelques romans sont également à la disposition immédiate des lecteurs, mais le quorum de ce fonds se trouve dans les magasins. La majorité des œuvres littéraires est désormais écrite en allemand, la tendance venant du fait que les public touché est beaucoup plus important ainsi que la langue d’expression des auteurs, malgré tous les efforts de la communauté sorabe, est devenue l’allemand.

L'édition sorabe

Le plus grand éditeur de la culture sorabe est Domowina Verlag, suivi de la Fédération des Sorabes de Lusace. Très lié à la culture chrétienne, Domowina a su sauvegarder pendant de longues années les intérêts à la fois économiques et culturels des Sorabes.

Aujourd’hui, la tendance dans la communauté basse et haute sorabe est au développement de la littérature en langues vernaculaires mais aussi en allemand, afin de toucher un champ plus large de lecteurs. Pour cette raison, les traductions littéraires du sorabe vers l’allemand sont chaque année moins nombreuses, de plus en plus d’écrivains préférant écrire directement en allemand. Cette mutation à l'œuvre en littérature s’ajoute à d’autres signes du déclin de la culture sorabe.

Monika Merlin
Chargée de collections pour les domaines polonais, tchèque, slovaque et sorabe
monika.merlin@bulac.fr