http://www.bulac.fr/node/2418

École de printemps sur les manuscrits maghrébins et les humanités numériques en France

Deux journées de conférences et une journée d'ateliers organisées à la BULAC et au Campus Condorcet par le Groupement d'intérêt scientifique Moyen-Orient et mondes musulmans (GIS MOMM).

Les deux journées de conférence feront l'objet d'une retransmission en direct et d'un archivage sur la chaîne vidéo de la BULAC. Les inscriptions à l'événement sont closes.

Durée 3J
Public Master 1, Master 2, Doctorat, Enseignant chercheur, Professionnels de l'information

Une coopération entre la BULAC et le GIS MOMM pour favoriser l'étude des manuscrits maghrébins conservés en France

Logo du GIS MOMM

Logo du GIS MOMM

Les études maghrébines et les humanités numériques ont été identifiées parmi les priorités de la politique scientifique du GIS MOMM, mettant en œuvre les axes stratégiques du CNRS et du ministère de l’Enseignement supérieur et de la recherche en matière de sciences humaines et sociales (plans SHS 2020 et 2021). Parmi les initiatives destinées à structurer le champ des études sur le Maghreb, les humanités numériques constituent un volet important pour compenser deux retards identifiés par le livre blanc de septembre 2020 (Vers la science ouverte ? La transition numérique et la recherche sur le Moyen-Orient et les mondes musulmans en France) : le référencement des ressources documentaires sur le Maghreb présentes en France et le développement des techniques de reconnaissance des caractères manuscrits (HTR) pour les langues non latines, en particulier l’arabe. 

Le projet DigiMagh, débuté en 2020, répond au premier objectif. Une première saison de hackathons, organisée au sein de la BULAC par Noëmie Lucas, en partenariat avec Calfa, a donné une preuve de concept pour un modèle de reconnaissance automatique du texte de manuscrits maghrébins du fonds de la BULAC.

Une seconde saison de hackathons, actuellement en cours, est destinée à renforcer la polyvalence et la robustesse de ce premier outil, à partir du dataset Rasam déjà établi en 2021. La résidence numérique de Noëmie Lucas à la BULAC a abouti à la rédaction d’un rapport sur la reconnaissance automatique des écritures en alphabet arabe ; celui-ci souligne la rareté des projets scientifiques intégrant des techniques d’HTR ou d’OCR en France, notamment autour des manuscrits historiques. Il met en lumière le double besoin de formation et de formalisation d’une demande scientifique pour ces technologies qui se développent très rapidement dans le monde.

Les trois journées de rencontre et d'atelier, organisées à la BULAC et au Campus Condorcet, visent à confronter les possibilités offertes par ces avancées technologiques, l'actualité de la recherche et les ressources proposées par les bibliothèques françaises.

Collections, technologies et nouveaux usages scientifiques : programme détaillé

Les journées des 2 et 3 mai se déroulent à la BULAC (auditorium), les ateliers du 3 mai au Campus Condorcet. Les rencontres des 2 et 3 mai seront filmées et retransmises en direct.

 

Lundi 2 mai : les collections de manuscrits maghrébins en France (BULAC)

Ouverture (10h-10h30)

  • Frédéric Abécassis (ENS de Lyon), directeur du GIS Moyen-Orient et Mondes musulmans
  • Mercedes Volait (CNRS, InVisu), co-directrice du consortium DISTAM
  • Antoine Perrier (CNRS, IREMAM), responsable du programme « Khatt Maghribī » du GIS MOMM

Deux collections de manuscrits en France (10h30-12h30)

  • Benjamin Guichard et Zouhour Chaabane (BULAC), « Les manuscrits maghrébins de la BULAC : état de lieux »
  • Jean-Christophe Peyssard (MMSH), « Les manuscrits maghrébins de la MMSH »

Histoire et cartographie des collections françaises (14h-16h30)

  • Augustin Jomier (INALCO, CERMOM), « Les bibliothèques algériennes au XIXe siècle, cadre et enjeux d'une étude

  • Muriel Roiland (CNRS, IRHT), Mehdi Sakatni (GIS MOMM), « Le signalement des manuscrits maghrébins : du Catalogue Général des Manuscrits (CGM) aux bases de données numériques »

  • Sarah Maloberti (CNRS, Centre Jean Pépin), « Cartographie et descriptions de manuscrits maghrébins à travers la base de données ABJAD »

La reconnaissance des caractères arabes maghrébins : expériences en France (17h-18h30)

  • Noëmie Lucas (University of Edinburgh), « Les manuscrits arabes en France à l’heure de l’HTR : état des lieux et perspectives »
  • Antoine Perrier (CNRS, IREMAM), Chahan Vidal-Gorène (Calfa, ENC), « Le développement du dataset Rasam : deux expériences de transcription collective à la BULAC »

Mardi 3 mai : usages, besoins et projets de la communauté scientifique (BULAC)

Le tournant numérique au Maghreb et en Afrique de l'Ouest (9h30-11h)

Modérateur : Robert Alessi (Université de Poitiers, Orient et Méditerranée)

  • Élise Voguet (CNRS, IRHT)« Numérisation et océrisation des manuscrits de nawāzil du Touat (Algérie) : mise en valeur d'un patrimoine menacé »
  • Ismail Warscheid (CNRS, IRHT), « L’héritage littéraire de l’Islam en Afrique de l’Ouest à l’ère du numérique : défis et perspectives » 

La reconnaissance des caractères : usages historiques et philologiques (11h30-13h)

Modérateur : Jean-Charles Coulon (CNRS, IRHT)

  • Clément Salah (Sorbonne Université – UMR 8167 / Université de Lausanne – IHAR), Chahan Vidal-Gorène (ENC, Calfa), « Nouveaux développements pour l’HTR des écritures arabes archaïques : exemple des manuscrits de Kairouan »
  • Elhoussaine Oussiali (CNRS-Unistra), « Les manuscrits maghrébins sous le regard berbère. Apport de la philologie et des humanités numériques »

Numérisation et indexation des corpus numériques (14h30-16h)

Modérateur : Christian Müller (CNRS, IRHT) 

  • Claire Grégoire Cialone (LiPoL), Iyas Hassan (Sorbonne Université, Orient et Méditerranée), Jean-Christophe Peyssard (MMSH), « De Baybars à LiPoL : transformer un matériel de terrain en un corpus numérique de recherche »
  • Jawdath Jabbour (CNRS, TDMAM), « Étudier la philosophie arabo-islamique en contexte : la base Abjad et l'apport des humanités numériques »

Potentialités et limites des usages numériques (16h30-18h)

Modératrice : Éloïse Brac de la Perrière (Sorbonne Université, Orient et Méditerranée)

  • Hiba Abid (New York University, IREMAM), « Lire les gloses des manuscrits dévotionnels par les technologies OCR et HTR : vers une histoire des réseaux de production et de transmission du livre dans le Maghreb prémoderne ? »
  • Nuria de Castilla (EPHE, PROCLAC), « Les usages possibles du numérique et leurs limites : les projets SICLE et Corana »

Mercredi 4 mai : ateliers de formation (Campus Condorcet, inscriptions closes)

Formation à la reconnaissance automatique des caractères (HTR) de l’arabe manuscrit (10h-12h30)

Formation au traitement automatique des langues (TAL) de l'arabe (14h-16h30)

Portrait de Noëmie Lucas

D’octobre 2020 à août 2021, la BULAC a accueilli Noëmie Lucas, post-doctorante auprès du GIS MOMM, pour organiser et animer une série de hackathons et de colloques autour des enjeux de philologie numérique des textes en écriture arabe, et...

Les formations connexes

Autour des manuscrits arabes - atelier de codicologie
2H00
Master 1, Master 2, Doctorat

Autour des manuscrits arabes - atelier de codicologie

Chaque année depuis 2016, la BULAC propose des ateliers de codicologie, dans le cadre d'un stage d'initiation aux manuscrits en caractères arabes, en partenariat avec la section arabe de l'Institut de recherche et d'histoire des textes (IRHT-CNRS).

 

Inscriptions closes