La BULAC et la recherche

La BULAC est officiellement partenaire de trois projets de recherche :

 La BULAC est également partenaire :

  • de la Fondation Maison des sciences de l'homme (FMSH) dans le cadre des programmes d'accueil de chercheurs et de post-doctorants étrangers DEA et Atlas. Elle propose un accueil personnalisé aux chercheurs de ces programmes dont le sujet de recherche est en lien avec les aires culturelles couvertes par la bibliothèque ;
  • du projet Calfa (2019).

Présentation du projet Calfa

Le projet Calfa est un projet de traitement automatique de la langue arménienne classique, initié en 2014 et porté par une association à but non lucratif, l’Association Calfa, fondée Chahan Vidal-Gorène (ancien étudiant de l’Inalco). Cette association regroupe une équipe composée de doctorants ou docteurs en intelligence artificielle, linguistique, paléographie arménienne et ingénieurs en deep Learning et machine learning, traitement de l’image et ingénierie logicielle, souhaitant mettre leurs compétences numériques et informatiques au profit de l'étude et de la promotion de la langue arménienne classique et moderne.

L'association s’attache à la conception et au développement d’outils et de ressources pour l’étude de l’arménien, développant par exemple des bases de données lexicales (des dictionnaires multilingues, étymologiques, de synonymes, consultables gratuitement sur le site calfa.fr), de lemmatiseur, d’analyseur de texte et de reconnaissance de caractères. Le projet d’un moteur de reconnaissance de caractères pour les manuscrits arméniens grâce à une intelligence artificielle (deep Learning), dont les premiers résultats sont d’ores et déjà visibles sur vision.calfa.fr, a favorisé le rapprochement avec la BULAC, dépositaire de riches fonds dans le domaine arménien. 

Le partenariat Calfa-BULAC

Un partenariat conclu entre la BULAC et Calfa en 2019 a ainsi permis à l’association de se pencher sur des écritures arméniennes contemporaines ; un billet publié sur le Carreau de la BULAC revient en détail sur la méthodologie adoptée (« Les humanités numériques au service des études arméniennes : le partenariat Calfa – BULAC »). La BULAC a mis à la disposition de l’association ses collections, en l’occurrence le fonds d’archives Dulaurier. Les documents sélectionnés par l’association ont ensuite été numérisés par le service de numérisation à la demande de la BULAC, qui répond aux besoins de numérisation de tous les lecteurs (pour les documents libres de tous droits d’auteur). 

Titulaire de la chaire d'arménien à l'École des langues orientales en 1862, Édouard Dulaurier se consacra à l'étude de l'Orient chrétien, et notamment à celle de l'arménien ; ses archives, constituées de correspondances, manuscrits et notices bibliographiques ont offert, du fait de la variété et de la difficulté des types d’écritures représentées, une occasion d’entraîner et de spécialiser le moteur d’OCR (en français : reconnaissance optique de caractères) et d’améliorer une intelligence artificielle dédiée à la reconnaissance de l’écriture manuscrite arménienne moderne. L’objectif plus largement poursuivi est de promouvoir ces collections en facilitant l’accès non seulement à l’objet physique mais aussi à son contenu, par le biais d’une version éditable et annotée de ces documents.

Les résultats obtenus ont été présentés lors du colloque Digital Armenian qui s’est tenu du 3 au 5 octobre 2019 à l’Inalco, en partenariat avec la BULAC, et dont la captation vidéo est désormais en ligne sur MédiHAL. La présentation assurée à cette occasion par le directeur scientifique de la BULAC, Benjamin Guichard, est disponible en cliquant ici.

L’association Calfa a été lauréate du Prix Télécoms Innovations 2019. Une vidéo de présentation du projet Calfa et du partenariat Calfa-BULAC est disponible en ligne. 

 
 


Rejoignez-nous


Le Carreau de la BULAC, carnet de recherches sur hypotheses.org

La Croisée de la BULAC, carnet de veille sur hypotheses.org

Pour citer cette page : 🔗 www.bulac.fr/?id=1644