< Article précédent
1/10/2014 11:23 Il y a : 5 yrs
Catégorie : Evénements ailleurs

Auteur : Communication

La BULAC invitée du Festival VO-VF - La parole aux traducteurs, du 10 au 12 octobre 2014


Voir le site du festival VO-VF

Dans le cadre de sa carte blanche au Festival VO-VF, la BULAC propose...

À Paris, le jeudi 9 octobre 2014

Dans le cadre de son cycle de manifestations sur la traduction, la BULAC invite le traducteur André Markowicz. Cette deuxième rencontre du cycle se déroulera dans son auditorium parisien (65 rue des Grands Moulins), 24 heures avant le coup d'envoi du festival VO-­VF...  

André Markowicz sera le traducteur à l'honneur de la deuxième édition du festival VO-VF.

Au Festival VO-VF, le dimanche 12 octobre de 14h à 15h15

Auto-traduction : une rencontre avec l'écrivain Vassilis Alexakis, animée par Alexandre Asanovic, responsable du Pôle collections de la BULAC.

La BULAC propose une rencontre sur le thème de l'auto-traduction avec l'écrivain Vassilis Alexakis dont l'œuvre, dans ses versions grecque et française, est présente dans les collections de la BULAC. Grand habitué des aller-retours entre le grec et le français, cet aficionado s'est mis un jour en tête d'apprendre une troisième langue, le sango. Vassilis Alexakis qui se définit comme Grec par ses parents et Français par ses enfants a aussi coutume de dire « j'ai une langue pour rire qui est le français, une langue pour pleurer qui est le grec et une troisième le sango, l'idiome de la république centrafricaine, pour jouer ». Comme d'autres noms prestigieux avant lui, tels que James Joyce,  Vladimir Nabokov, Julien Green ou Samuel Beckett, Vassilis Alexakis a fait le choix de l'auto-traduction, un exercice qu'il considère comme faisant partie intégrante de son travail d'écriture. Au cours de cette rencontre, il lèvera le voile sur sa pratique de la traduction tout en abordant une question essentielle à ses yeux : « Y a-t-il une vie en dehors du roman ? ».

En continu pendant la durée du festival VO-VF

Projection du documentaire sur le projet BULAC , Trésors des langues du monde, réalisé par Nathalie Alonso Casale.

À l'origine du projet BULAC des dizaines de fonds traitant des langues et des civilisations éparpillés aux quatre coins de la capitale des centaines de milliers d'ouvrages et de documents uniques pour certains, inaccessibles pour d'autres, précieux, fragiles, oubliés, déteriorés parfois, dévorés par le temps, introuvables. À l'origine une conviction et une utopie. La conviction : tout ce savoir éparpillé est un trésor, l'utopie : réunir tous ces fonds dans un lieu unique à la fois ouvert sur le monde et qui rayonnera à travers le monde... 

[17 minutes, Titanic productions 2012].

Voir le programme du festival VO-VF


 
 


Rejoignez-nous


Le Carreau de la BULAC, carnet de recherches sur hypotheses.org

La Croisée de la BULAC, carnet de veille sur hypotheses.org

Pour citer cette page : 🔗 www.bulac.fr/?id=117