Dans le monde arabe

Dans la région, on avait coutume de dire : « L’Égypte écrit, le Liban imprime et l’Irak lit. » Mais depuis les années 1980, même si Le Caire et Beyrouth restent les deux capitales incontestées de l’édition dans la région, cette configuration s'est modifiée. Malgré un marché très fragmenté et hétérogène, conséquence de l’héritage historique propre à chacun de ces pays, on assiste désormais à la montée en puissance d’autres pays de la région tels que la Syrie, l’Arabie saoudite, la Jordanie et les pays du Golfe persique.

Depuis quelques années cet essor permet aux maisons d'édition privées de jouer un rôle croissant, et d'acquérir une certaine autonomie par rapport au marché du livre égyptien et libanais. Celles-ci publient des ouvrages incontournables notamment dans le domaine des sciences humaines et sociales. L'autre modification avérée est la part croissante représentée par les livres islamiques depuis les années 1980, notamment en Égypte. Selon le chercheur Franck Mermier (dans L'Édition arabe au Moyen-Orient, CNRS, octobre 2002) : « les tirages des œuvres littéraires contemporaines ont baissé passant d’une moyenne de 5 000 / 3 000 à 2 000 / 1 000 exemplaires alors que les tirages  des ouvrages du patrimoine islamique ou les ouvrages de vulgarisation religieuse se sont accrus ». Mais la distribution et la diffusion du livre demeurent problématiques dans l'ensemble de la région [1] :

La production entre 2002 et 2006

  • en Égypte : 511 titres pour les maisons d'édition privées et 9 058 titres pour la production étatique,
  • au Liban : 628 titres pour les maisons d'édition privées et 2 100 titres pour la production étatique,
  • en Arabie saoudite : 358 titres pour les maisons d'édition privées et 1 200 titres pour la production étatique.

Franck Mermier, Étude pour le BIEF.

L. T.


[1] Franck Mermier. Étude pour le BIEF, 2002, www.bief.org.

 

 
 


Rejoignez-nous


Le Carreau de la BULAC, carnet de recherches sur hypotheses.org

La Croisée de la BULAC, carnet de veille sur hypotheses.org

Pour citer cette page : 🔗 www.bulac.fr/?id=486