http://www.bulac.fr/node/2676

La Fabrique des traducteurs : encres fraîches de l’atelier français-chinois

Organisateur(s) :BULAC

L'Association pour la promotion de la traduction littéraire (ATLAS) et la BULAC présentent, dans le cadre de la Fabrique des traducteurs, une soirée Encres fraîches de l’atelier français-chinois : lectures, mises en voix par Dominique Léandri, par les traducteurs Eva Fischer, Cao Dongxue, Lucie Modde, Tou Chiu Zong, Claire Raybaud, Wang Mingrui, suivies d'une rencontre.

La Fabrique des traducteurs : encres fraîches de l’atelier français-chinois

Traducteurs de l’atelier chinois / français de la Fabrique des traducteurs (ATLAS-CITL).

Quand : 12 novembre 2014 – 18:03 > 20:30 Où : Auditorium du Pôle des langues et civilisations

Lectures par les traducteurs d'extraits de :

  • Récit de Bi Feiyu, traduit par Eva Fischer
  • Chéri de Colette, traduit par Cao Dongxue
  • Attends et autres nouvelles de Lao Ma, traduit par Lucie Modde
  • Les Contes d’Amadou-Koumba de Birago Diop, traduit par Tou Chiu Zong
  • J’aime ma maman de Chen Xiwo, traduit par Claire Raybaud
  • L’Astragale d’Albertine Sarrazin, traduit par Wang Mingrui.
Collège International des Traducteurs Littéraires (CITL) d'Arles.

Collège International des Traducteurs Littéraires (CITL) d'Arles.

Le Collège International des Traducteurs Littéraires (CITL) d'Arles accueille, depuis 2010, la Fabrique des traducteurs. Ce programme a pour objectif de donner à de jeunes traducteurs en début de carrière l'occasion de travailler avec d'autres traducteurs expérimentés et de mieux connaître le paysage de la traduction et de l'édition dans les deux pays. Chaque atelier met en présence, pendant dix semaines, trois jeunes traducteurs étrangers et trois jeunes traducteurs français.

Du 2 septembre au 12 novembre, se déroule un atelier français-chinois de la Fabrique des traducteurs. Les traducteurs sélectionnés apportent leurs projets de traduction de textes chinois inédits en France, et les feront connaître au cours d’une lecture publique lors des Assises de la traduction à Arles puis à la BULAC à Paris.

La Fabrique des traducteurs est un programme soutenu par l'Institut Français, France-Chine 50 et le Ministère de la Culture et de la Communication, la SOFIA, la Culture avec la copie privée, la Région Provence-Alpes-Cote d'azur, le Conseil général des Bouches-du-Rhône, la ville d'Arles.

Écritures chinoises, littérature d'ailleurs
18 octobre 2014 – 14:00 > 16:00

Dans le cadre du 50e anniversaire des relations diplomatiques entre la France et la Chine, se déroulent en France les 3e Rencontres littéraires franco-chinoises. Celles-ci font suite aux rencontres tenues en France en 2009 et  2011.

Cycle « À la table du traducteur » 2014-2018
25 septembre 2014 > 8 février 2018

Plus de 350 langues sont représentées dans les collections de la bibliothèque, mettant la Bibliothèque universitaire des langues et civilisations au carrefour des langues du monde. La traduction, outil de dialogue entre les cultures, participe à la défense de la...

Affiche de propagande de Mao Zedong

Avec plus 70 000 volumes (43 000 titres) et 900 titres de presse et de revues scientifiques, la BULAC conserve l’un des plus riches fonds sur la Chine moderne et contemporaine de France. Le fonds pré-moderne comprend un...

Nos intervenants

Dominique Léandri
PICTO intervenant extérieur

Actrice et metteur en scène

Eva Fischer
PICTO intervenant extérieur

Traductrice française, vit à Paris, a traduit Récit de Bi Feiyu.

Cao Dongxue
PICTO intervenant extérieur

Traductrice chinoise, vit à Nanjing, a traduit Chéri de Colette.

Lucie Modde
PICTO intervenant extérieur

Traductrice française, vit à Nantes, a traduit Tout ça va changer et autres nouvelles de Lao Ma.

Tou Chiu Zong
PICTO intervenant extérieur

Traducteur taïwanais, vit à Taipei, a traduit les Contes d’Amadou Koumba de Birago Diop.

Claire Raybaud
PICTO intervenant extérieur

Traductrice française, vit à Marseille, a traduit J’aime ma maman de Chen Xiwo.

Wang Mingrui
PICTO intervenant extérieur

Traductrice chinoise, vit à Nanjing, a traduit L’Astragale d’Albertine Sarrazin.

Réécouter la rencontre