http://www.bulac.fr/node/2067

La naissance d’un patrimoine soviétique en France : une archéologie du pavillon de l’URSS de l’Expo 37

Organisateur(s) :BULAC, Inrap, Inalco

En 2004, l’Institut national de recherches archéologiques préventives (INRAP) met au jour à Baillet-en-France (Val d'Oise) des vestiges de sculptures : ces éléments proviennent du pavillon soviétique présenté lors de l’Exposition universelle de Paris de 1937. Le pavillon laisse des archives : plans, photographies, ouvrages, catalogues ainsi que des objets dérivés, journaux, caricatures, programmes, brochures et  livres conservés notamment à la BULAC qui en présente ici pour la première fois une sélection. Grâce à ces documents et artefacts, issus de collections publiques et privées, cette exposition retrace les destins patrimoniaux croisés de ce pavillon de l'URSS, entre la France et la Russie.

La naissance d’un patrimoine soviétique en France : une archéologie du pavillon de l’URSS de l’Expo 37

Exposition La naissance d'un patrimoine soviétique en France, octobre-novembre 2017 (Maxime Ruscio / BULAC).

Quand : 6 octobre 2017 > 5 novembre 2017 Où : Rez-de-jardin, Galerie du Pôle des langues et civilisations
Exposition La naissance d'un patrimoine soviétique en France

Exposition La naissance d'un patrimoine soviétique en France, octobre-novembre 2017 (Maxime Ruscio / BULAC).

En 2004, un diagnostic archéologique mené à Baillet-en-France (Val-d’Oise) par l’Institut national de recherches archéologiques préventives (INRAP) met au jour des vestiges de sculptures empilées dans une glacière. Ces éléments proviennent du pavillon soviétique présenté lors de l’Exposition universelle de Paris en 1937 : un édifice-piédestal supportant la sculpture iconique de l’Ouvrier et la Kolkhozienne. Véritable « dégel soviétique dans le Val-d’Oise », cette découverte inattendue pose la question de la présence d’un patrimoine soviétique en France.

Elle illustre aussi combien l’archéologie contribue dorénavant à la compréhension de la période contemporaine. Les vestiges retrouvés ont en effet permis une contribution à l’histoire des conflits, monuments et idéologies du XXe siècle. Bien plus, cette trouvaille en France a coïncidé avec le désir d’une restauration du monument emblématique à Moscou. Mais alors que le pavillon a été reconstruit ex-nihilo dans la capitale russe en 2009, il connaît aussi une nouvelle carrière en France : les vestiges retrouvés ont désormais intégré les collections du Musée archéologique du Val-d’Oise.

Ces destins patrimoniaux croisés entre la France et la Russie permettent de saisir combien cette œuvre architecturale et monumentale changea de sens et de fonctions selon les temporalités, les lieux et les acteurs qui s’en emparèrent. Plus largement, le statut de patrimoine des traces laissées les productions soviétiques sur le sol français doit être interrogé, notamment cent ans après la Révolution russe d’Octobre 1917.

Cette exposition a ainsi vocation à retracer, grâce à des documents et artefacts issus de collections publiques et privées, le destin unique de ce pavillon qui participe indéniablement de l’écriture d’une histoire française du patrimoine soviétique.

Exposition La naissance d'un patrimoine soviétique en France
Exposition La naissance d'un patrimoine soviétique en France
Exposition La naissance d'un patrimoine soviétique en France
Exposition La naissance d'un patrimoine soviétique en France
Exposition La naissance d'un patrimoine soviétique en France
Exposition La naissance d'un patrimoine soviétique en France

Cette exposition fait écho au colloque « Cent ans après la révolution d'octobre : peut-on écrire une histoire française du patrimoine soviétique ? », organisé par l'Inalco du 12 au 14 octobre 2017. Cent ans après la Révolution russe d’octobre 1917, ce colloque international propose de mener une réflexion sur les enjeux multiples que soulèvent les traces encore présentes de l’Union soviétique, depuis les itinéraires patrimoniaux des monuments et bâtiments soviétiques en France aux institutions abritant des collections soviétiques.

Sélection bibliographique « Livres soviétiques exposés dans le pavillon soviétique de l'Exposition 1937 »

Voir tous les résultats

Sélection bibliographique « Expo 37 »

Voir tous les résultats
Illustration de Viktor P. Kiselev

Illustration de Viktor P. Kiselev. Рассказы А. Неверова. Moscou, Gosizdat, s.d.

Centenaire des révolutions russes

De septembre à novembre 2017, la BULAC s’associe à plusieurs manifestations marquant le centenaire des révolutions russes et des bouleversements de l’année 1917 à l’est de l’Europe.

Velikoknâžeskaâ i carskaâ ohota na Rusi

La langue russe comptait en 2017 plus de 250 millions de locuteurs dans le monde. Le domaine russe de la Bibliothèque universitaire des langues et civilisations (BULAC) offre aux slavisants un ensemble documentaire de référence. Le fonds russe de la BULAC...

La révolution du livre pour enfants dans la Russie soviétique
5 septembre 2017 > 6 octobre 2017

Dans le cadre des événements organisés autour du centenaire des révolutions russes, la BULAC et la médiathèque Françoise Sagan présentent dans leurs salles de lecture une sélection d’ouvrages pour enfant tirés de leurs collections respectives, attirant ainsi l’attention sur la...

L’Art dans la vie ! La vie dans les livres ! Textes du constructivisme soviétique
15 mars 2021 > 7 mai 2021

L'exposition présente l'inventivité graphique et la richesse théorique du mouvement constructiviste soviétique des années 1920, dont l'empreinte marque profondément les renouvellements esthétiques depuis un siècle. Elle met en avant l’importance des contributions théoriques de ce courant artistique, à travers la mise en...

Pouchkiniana parisienne
13 mai 2019 > 20 juin 2019

À l'occasion du 220e anniversaire de la naissance d'Alexandre Pouchkine (1799-1837), l’exposition met en perspective le rayonnement et la postérité du célèbre poète, romancier et dramaturge russe. Elle donne à voir un échantillon des collections pouchkiniennes de la BULAC...

L’Occident vu de Russie
22 février 2016 – 18:00 > 20:00

Présentation du livre L'Occident vu de Russie : anthologie de la pensée russe de Karamzine à Poutine, de Michel Niqueux.

Nos intervenants

Julie Deschepper
PICTO intervenant extérieur

Chercheuse en histoire culturelle, spécialiste du patrimoine soviétique. Julie Deschepper est docteure du Centre de recherches Europes-Eurasie (CREE, Inalco). Sa thèse s'intitule « Entre trace et monument. Le patrimoine soviétique en Russie : acteurs, discours et usages (1917-2017) ». Ses recherches portent plus généralement sur la culture matérielle du socialisme, le patrimoine monumental, les rapports au temps en Union soviétique et la construction de la mémoire historique en Russie sur le temps long.

François Gentili
PICTO intervenant extérieur

Archéologue à l'Institut national de recherches archéologiques préventives (Inrap). En 2004, lors d'un diagnostic archéologique, François Gentili découvre et filme des vestiges du pavillon soviétique de l'exposition internationale de 1937 à Baillet-en-France. Une équipe de l'Inrap sous sa direction procède à des recherches archéologiques. Témoins de la période stalinienne, trophées offerts à la France du Front Populaire, et brisés par celle de Pétain, ces statues appartiennent à un des monuments soviétiques les plus célèbres, le pavillon soviétique de l'exposition internationale, présentée à Paris en 1937.