Le catalogue et les collections

 

Vous : « Il y a des problèmes de transcription et des erreurs de saisies. »

La BULAC : Les erreurs constatées dans notre catalogue peuvent être signalées à l'adresse contact@bulac.fr ou directement à un bibliothécaire référent. Les normes de translittération utilisées sont définies strictement, mais ce n'est pas toujours celles dont ont l'habitude les lecteurs (pour le russe par exemple, les chercheurs recourent souvent à une transcription phonétique anglo-saxonne et sont perturbés par la norme ISO). Les normes utilisées sont détaillées sur le site web pour chaque langue.

Vous : « Pouvez-vous signaler dans le catalogue les ouvrages consultables sur place et les ouvrages empruntables ? »

La BULAC : Il est désormais possible de distinguer les documents empruntables de ceux exclus du prêt dans les notices de notre catalogue informatique.

Vous : « Pourquoi les livres mettent-ils autant de temps à être devenir disponibles après avoir été commandés ? »

La BULAC : Des progrès significatifs ont été réalisés depuis qu'un nouveau marché de reliure a été passé. Avant sa mise en place, six mois pouvaient s'écouler entre la réception d'un document et sa mise en rayon. Désormais le délai moyen est de deux mois.

Vous : « En licence il n'y a pas assez d'exemplaires différents des livres les plus demandés par les profs. »

La BULAC : Un travail important a été entrepris il y a quelques mois pour repérer les titres les plus demandés et les commander en multiples exemplaires (exemple : L'Orientalisme d'Edward Saïd). L'offre en dictionnaires a également été largement renouvelée. C'est un travail au long cours qui va se poursuivre dans le futur. Les listes des ouvrages récemment acquis par la bibliothèque sont désormais accessibles par grands domaines géographiques. Ce travail s'enrichira au fur et à mesure de la communication des bibliographies par les enseignants le plus en amont possible de l'année universitaire.

Vous : « Serait-il possible d'avoir d'autres langues pour l'autoformation ? »

La BULAC : L'offre d'autoformation est, en effet, actuellement limitée. Une personne se consacre actuellement à ce dossier et réalisera une étude sur ce service durant le mois de juin. La possibilité de proposer une offre d'autoformation à distance est également à l'étude.

Vous : « Il y a un manque d'ouvrages sur le Maghreb et l'Orient. »

La BULAC : Un rattrapage est en cours, depuis l'arrivée en novembre dernier d'un chargé de collections sur le domaine arabe à plein temps.

Vous : « Le mode de classement des livres dans les rayonnages est très compliqué. »

La BULAC : La classification est en cours de révision et de simplification. Les premiers changements seront effectifs dans les collections en 2015.

Vous : « Serait-il possible de commander plus de livres qui sont en magasins dans la journée ? »

La BULAC : Le quota journalier de demandes de communication a été augmenté (de 10 à 15 documents) en avril.

 
 


Rejoignez-nous


Le Carreau de la BULAC, carnet de recherches sur hypotheses.org

La Croisée de la BULAC, carnet de veille sur hypotheses.org

Pour citer cette page : 🔗 www.bulac.fr/?id=1421