Enquête des publics 2015

Résultats

Enquête réalisée à la BULAC entre les 2 et 28 novembre 2015

La BULAC souhaite tout d'abord vous remercier car vous avez été nombreux à répondre à sa deuxième enquête de publics lancée à l'automne 2015. 

Cette forte participation s'est traduite par 1 383 réponses complètes (1 444 réponses en 2013), soit un taux de retour de 46,52 %. Bien que ce taux de réponse soit en légère baisse par rapport à la première enquête réalisée en 2013 (1 444 réponses complètes), celui-ci est suffisamment important pour permettre de produire une étude globale signifiante et une analyse distincte des différentes catégories de lecteurs auxquelles vous appartenez.

La BULAC mieux comprise par ses lecteurs

Cette deuxième enquête a révélé qu'en tant que lecteurs vous avez appris à mieux connaître la BULAC, depuis la consultation de 2013. Un certain nombre de vos réponses tend à démontrer que vous faites, en effet, preuve d'une meilleure compréhension des problèmes inhérents à son fonctionnement. En tant que lecteurs étudiant à l'Inalco, vous avez par exemple changé vos pratiques de fréquentation depuis 2013, en restant plus longtemps à la bibliothèque, alors que vous préfériez fréquenter la BULAC de façon plus ponctuelle dans la journée.

Stabilisation du taux de nouvelles inscriptions

Il est également à noter que, pour la première fois, la fréquentation de la BULAC s'est stabilisée, alors que celle-ci avait été en hausse constante depuis son ouverture (fin 2011). Le taux des nouvelles inscriptions ne représente désormais plus qu'une hausse de 1 % !

Votre profil type...

En tant que lecteurs de la BULAC ayant répondu à cette enquête

  • Vous êtes majoritairement des femmes : 60 % (contre 62 % en 2013).
  • Votre âge moyen est de 27 ans et 63 % d'entre vous ont entre 18 et 24 ans (contre 67 % en 2013).
  • Vous êtes 49 % à résider à Paris, dont 15 % dans le XIIIarrondissement (contre 13 % en 2013).
  • Vous êtes 47 % à résider en Île-de-France : dont 14 % dans le Val-de-Marne et 11 % dans les Hauts-de-Seine.
  • Vous êtes 90 % d'étudiants et 3 % d'enseignants et chercheurs.
  • Vous êtes désormais près de 50 % à être des « habitués » de la BULAC (inscrits avant 2014) alors que vous n'étiez que 40 % en 2013.

Á propos de votre catégorie de lecteur...

  • En tant que licences (L0 à L3), vous restez la population la plus importante, même si votre taux a chuté de 9 points : 39 % (contre 48 % en 2013).
  • En tant que lecteurs « Autres diplômes (médecine, classes préparatoires, etc.) », vous demeurez en 2e place : 20 % (soit 4 points de plus qu'en 2013).
  • En tant que masters, comme en 2013, vous vous êtes davantage mobilisés que la moyenne des lecteurs et représentez près d'1 répondant sur 4 (soit 3 points de plus qu'en 2013), alors que vous ne représentez qu' 1 « lecteur fréquentant » sur 5.
  • En tant que doctorants, vous vous êtes également davantage mobilisés et vous représentez 6 % des répondants, alors que vous n'êtes que 5 % des « lecteurs fréquentants ».     
  • En tant qu'enseignants et chercheurs, comme en 2013, vous vous êtes fortement mobilisés. Vous constituez 4 % des répondants alors que vous ne représentez en moyenne que 2 % du lectorat.
  • En tant que lecteurs non universitaires, vous êtes de plus en plus nombreux puisque votre part a plus que doublé depuis 2013 en passant de 2 % à 4,5 %.

Une bibliothèque ouverte à tous...

En tant qu'« orientalistes », si vous restez majoritairement réticents à l'ouverture à tous, vous êtes de plus en plus nombreux (soit une hausse de 7 points) à déclarer vous satisfaire du principe d'ouverture de la BULAC à tous les publics.

  • En licence, vous êtes 51 % à l'approuver et l'on peut également relever que vous êtes 30 % de satisfaits parmi les licences de l'Inalco (soit une hausse de 13 points), et ce, bien que vous représentiez la catégorie de lecteurs de la BULAC la moins bien dotée en termes de services. Il vous faudra en effet patienter jusqu'à l'année prochaine pour pouvoir réserver une salle de travail de groupe.
  • En tant qu'enseignants et chercheurs de l'Inalco, vous êtes plus de 50 % à vous dire satisfaits de cette ouverture large.

Par ailleurs, les chiffres de demandes de communication de documents des magasins et de prêts à domicile sont en hausse constante depuis l'ouverture de la bibliothèque. Ce phénomène tend à démontrer que le problème d'accès aux places assises n'impacte pas l'accès aux collections et que le choix de ne pas instaurer de numerus clausus à l'entrée de la BULAC semble être favorable aux étudiants intéressés par les collections.

Les nouvelles tendances...

Les résultats de cette deuxième enquête confirment dans l'ensemble ceux enregistrés en 2013 concernant la hiérarchie des usages et les thèmes qui vous mobilisent (disponibilité des places, conditions de travail, politique d'accès). Malgré tout, quelques nouvelles tendances se dessinent cette année.

Une sélection de résultats en hausse par rapport à 2013 

  • Vous êtes entre 90 et 92 % à être satisfaits des renseignements fournis par les équipes de la BULAC.
  • Vous êtes 85 % à plébisciter nos conditions d'accueil.
  • Vous êtes 82 % à être satisfaits des horaires d'ouverture.
  • Vous êtes 81 % à être satisfaits du calendrier des jours d'ouverture.
  • La plus forte hausse de satisfaction concerne le calme de la salle de lecture : en tant qu'enseignants et chercheurs, vous êtes 74 % (soit une hausse de 16 points) à l'apprécier ; en tant que doctorants : 60 % (soit une hausse de 4 points) ; en tant que masters 2 : 81 % (soit une hausse de 9 points) ; en tant que masters 1 : 76 % (soit une hausse de 14 points).
  • Vous êtes 45 % (soit une hausse de 12 points) à déclarer rester entre 2 et 5 heures à la bibliothèque. 
  • En tant que lecteurs « non orientalistes », vous êtes beaucoup plus nombreux, soit les 3/4, à exprimer votre satisfaction. Cette hausse de 10 points représente la plus forte hausse constatée dans votre catégorie de publics.
  •  Vous êtes 30 % de « non orientalistes » à fréquenter exclusivement la BULAC (soit une hausse de 2 points).
  • En tant que répondants issus des autres établissements du GIP BULAC (hors Inalco) vous vous êtes davantage mobilisés qu'en 2013 pour répondre à cette enquête, notamment : 8,2 % de répondants inscrits à Paris 7 (soit une hausse de 3,6 points) et 6,9 % de répondants inscrits à Paris 1 (soit une hausse de 2,3 points).
  • En tant que « non orientalistes », vous représentez une part grandissante des lecteurs de la BULAC ayant répondu à cette enquête avec une hausse de 9 points.
  • En tant que lecteurs « non universitaires », vous appartenez à un groupe en nette progression qui représente désormais 7,8 % des lecteurs répondants (2,5 % en 2013).
  • La question de la connexion à Internet est plus souvent abordée et vous êtes de plus en plus nombreux : 71 lecteurs (contre 47 en 2013), à souhaiter pouvoir profiter d'une connexion wifi.
  • Vous êtes 43 % à utiliser votre compte lecteur (soit une hausse de 7 points). Cette augmentation est sans doute à mettre en relation avec votre appréciation de la qualité du service aux publics et avec le fait que vous êtes plus nombreux, 10 %, à avoir suivi une formation à la BULAC (soit une hausse de 3 points).
  • Vous êtes un quart à affirmer que « bénéficier d'une bibliothèque à proximité de votre domicile » est un élément de motivation (soit une hausse de 4 points par rapport à 2013).

Une sélection de résultats en baisse par rapport à 2013 

  • La fréquentation de la BULAC qui n'avait cessé d'augmenter depuis son ouverture s'est pour la première fois stabilisée à la rentrée 2015. Le taux des nouvelles inscriptions ne représente plus qu'une hausse de 1 %.
  • Cette stabilisation se vérifie aussi dans la catégorie des étudiants issus d'établissements hors GIP BULAC. Votre taux d'inscription qui est de + 2,3 % pour 2015, était à + 23 % en 2013 et à + 134 % en 2012.
  • En tant que lecteurs appartenant à un des établissements du GIP BULAC, vous représentez en 2015 les 2/3 des répondants (contre 3 répondants sur 4 en 2013). 
  • En tant qu'étudiants et enseignants-chercheurs de l'Inalco, bien que vous constituiez toujours le groupe de répondants le plus important, vous êtes beaucoup moins nombreux à avoir participé à cette dernière enquête (une baisse de 8 points par rapport à 2013).
  • Vous êtes proportionnellement un peu moins nombreux en licence alors que vous êtes désormais légèrement plus nombreux en masters.
  • Vous êtes 56 % des répondants à déclarer étudier une ou plusieurs des langues et civilisations couvertes par la BULAC (soit une baisse de 11 points par rapport à 2013).
  • Vous êtes 41 % (soit une baisse de 8 points) à déclarer rester sur une durée supérieure à 5 heures.
  • Vous êtes 39 % à fréquenter exclusivement la BULAC (soit une baisse de 3 points).
  • La disponibilité ou l'indisponibilité des PC de la BULAC nourrit beaucoup moins d'insatisfaction qu'en 2013 : 36 % (soit une baisse de 13 points). Une baisse à mettre en relation avec la mise en place du service de prêt d'ordinateurs portables (en décembre 2013, juste après la clôture de l'enquête de 2013).
 

Résultats de l'enquête des publics 2015

 


Rejoignez-nous


Le Carreau de la BULAC, carnet de recherches sur hypotheses.org

La Croisée de la BULAC, carnet de veille sur hypotheses.org

Pour citer cette page : 🔗 www.bulac.fr/?id=1951