Publié : 13/08/2022, mis à jour: 13/08/2022 à 10:00
http://www.bulac.fr/node/2613

Temps mort ?

« Toutes blessent, la dernière tue » : les trois pierres alignées dans la pénombre qui se dissipe portent le nom d’un chanteur, d’un écrivain et d’une inconnue...

Mariéva Chalvin-Temps mort ?

Crédits photographiques : Veeterzy, unsplash.com.

Mariéva Chalvin

« Toutes blessent, la dernière tue » : les trois pierres alignées dans la pénombre qui se dissipe portent le nom d’un chanteur, d’un écrivain et d’une inconnue ; ces corps dans cette immobilité grise et froide ont, comme nous, été de peau et de sang chaud, leurs yeux lumineux, les rides de l’inconnue se plissaient quand elle riait…

 

Ce matin, un jeune homme se recueille devant le visage du chanteur sculpté sur la pierre, puis s’assied avec respect au bord de la dalle ; ouvrant une chanson sur son téléphone, les yeux fermés, il se laisse traverser tout entier par ces notes et cette voix profondes.

      

L’une des fleurs qui prolifèrent entre les pierres ploie soudain sous le poids d’une abeille qui vient de s’y poser et se fraie un chemin jusqu’au fonds du calice avant de s’envoler à nouveau, repue de nectar, les pattes chargées de pollen.

      

Le guide révèle avec force gestes au groupe de touristes, captivés par son talent de conteur, des anecdotes savoureuses sur la vie de l’écrivain ; deux d’entre eux rient et chuchotent, un autre se fait prendre en photo devant la tombe après avoir observé le livre gondolé aux pages jaunies laissé par un précédent visiteur ; le sentier fourmille : des familles, des poussettes, des amis…

      

Une très jeune femme s’approche du chanteur, peint ses lèvres de rouge puis, avec application, embrasse la pierre froide avant de s’en aller, fière de son forfait.

      

Tout est calme à présent ; les oiseaux reviennent se percher sur les branches basses, les rats s’agitent et festoient dans les poubelles.

      

D’un bruissement d’herbes surgit soudain au clair de lune une forme rousse et blanche, suivie de quatre autres plus petites ; mais qui est là pour le voir et le croire ?

 

Photo de une - Restitution des ateliers d'écriture

Pour la première fois depuis le lancement en 2016 de ses ateliers d'écriture, la BULAC propose une restitution en ligne de plus d'une trentaine de textes écrits durant ces ateliers. Nés de propositions assorties de contraintes formelles, ces textes sont...