http://www.bulac.fr/node/2972

Une certaine littérature taïwanaise... avec Tan-Ying Chou

Organisateur(s) :BULAC

À travers cette rencontre avec Tan-Ying Chou, et sa traductrice, Mélie Chen, la BULAC propose de partir à la découverte de l’univers fictionnel de cette jeune écrivaine, empreint d’allers-retours entre Taïwan et la France. Au cours de la discussion seront également évoqués quelques grands jalons de l'histoire récente de Taïwan qui ont permis la naissance d’une certaine conscience taïwanaise vis-à-vis de sa pluralité historique, littéraire et linguistique.

Une certaine littérature taïwanaise... avec Tan-Ying Chou

Taipei, librairie de livres d'occasion, par Arstin Chen [Unsplash]

Quand : 30 septembre 2023 – 14:15 > 15:15 Où : Gif-sur-Yvette

Carte blanche de la BULAC au Festival Vo-Vf 2023

Rencontre - Lecture

 

Pour cette neuvième carte blanche proposée par le Festival Vo-Vf, la BULAC a choisi de mettre en lumière ses collections taïwanaises en invitant Tan-Ying Chou et sa traductrice, Mélie Chen. En ouverture de la rencontre, l'écrivaine reviendra sur certains des grands jalons de l'histoire de Taïwan pour nous permettre de mieux cerner la culture d'un des pays aujourd'hui les plus libres au monde, marqué par une ascension économique fulgurante. Elle éclairera par le biais de quelques souvenirs qui ont marqué sa génération certains des événements qui, à partir des années 1990, ont conduit Taïwan sur le chemin d'une démocratisation progressive qui aboutira en 2016 à l’élection de Tsai Ing-wen, première femme présidente de Taïwan, réélue en 2020. Tan-Ying Chou nous parlera de son écriture, de ses sources d'inspiration et de la place qu'occupent Taïwan et la France dans son imaginaire. Le dialogue avec Mélie Chen permettra d'aborder les coulisses de la traduction, en partant des travaux réalisés en tandem à plusieurs reprises par nos deux invitées, ainsi que la question des spécificités du mandarin de Taïwan et des particularités de cette écriture littéraire.

Pour aller plus loin...

À propos du film documentaire Le Moulin : En 1933, Yang Chi-chang, rentré du Japon l’année précédente, crée à Tainan, avec quelques autres jeunes intellectuels taïwanais (Li Zhang-rui, Lin Xiu-er, Zhang Liang-dian), la société poétique du Moulin (Fengche shishe), qui publiera une revue du même nom. Ils créent, en japonais, une poésie d’inspiration surréaliste, tout en participant aux débats de l’époque sur l’avenir de la littérature de Taïwan. Film projeté dans le cadre de la première édition de la Journée « Taïwan cosmopolite », organisée par Tan-Ying Chou, Angel Pino (UBM/Plurielles) et Isabelle Rabut (Inalco/IFRAE), en avril 2023. En savoir plus

À venir. Deuxième édition de la journée « Taïwan cosmopolite », à travers sa littérature, également organisée par Tan-Ying Chou, Angel Pino (UBM/Plurielles) et Isabelle Rabut (Inalco/IFRAE), le 19 octobre 2023, à Bordeaux (UBM/librairie La Machine à Musique) et le vendredi 20 octobre 2023, à Paris (Inalco) En savoir plus

Taipei. Histoires au coin de la rue, nouvelles, éditions L'Asiathèque.

N'aie pas de doute, recueil des poèmes de Yang Ze, des années 1970 à nos jours : « Comme un vinyle sous l'aiguille du gramophone, une vie se déroule au fil des pages... », traduit du chinois par Tan-Ying Chou et Mélie Chen.

Sélection de titres de littérature contemporaine taïwanaise

80 titres de cette sélection, en version originale et en traductions, sont présentés sur les étagères à l'entrée de la bibliothèque, du 18 au 30 septembre. N'hésitez pas à les emprunter !

Voir tous les résultats
Sélection bibliographique Littérature taïwanaise

Sélection bibliographique Littérature taïwanaise (Maxime Ruscio / BULAC).

Sélection bibliographique Littérature taïwanaise

Sélection bibliographique Littérature taïwanaise (Maxime Ruscio / BULAC).

Histoire et actualité du domaine Taïwan

Avec 4 200 titres, le domaine Taïwan de la BULAC propose l’une des plus riches collections françaises sur la littérature, l’histoire et la société de Taïwan.

Photographie de la grande statue de Tudi Gong

Le domaine Taïwan propose une riche collection sur la littérature, l’histoire et la société de Taïwan. Avec plus de 4 000 monographies et 150 titres de périodiques édités entre les années 1950 et aujourd’hui, il reflète l’évolution politique, sociale...

Ambiance du Festival VO-VF 2019

En donnant la parole à Hélène Pourquié et Pierre Morize, fondateurs du Festival VO-VF, de la traduction littéraire, de Gif-sur-Yvette, la BULAC souhaitait célébrer pour son dixème anniversaire, ce partenariat pérenne, débuté en 2014. La carte blanche accordée à la...

Nos intervenants

Tan-Ying Chou
Photo-Tan-Ying Chou

Originaire de Taïwan, Tan-Ying Chou 周丹穎 est écrivaine et traductrice dans le monde sinophone, et enseignante-chercheure en France (université Bordeaux-Montaigne).

 

Elle a publié à Taipei en 2000 son premier ouvrage de fiction, Les yeux flottants《飄浮的眼睛》, puis en 2003 un recueil de nouvelles, L’éléphant de l’été dernier《前夏之象》. La même année, elle a reçu le prix littéraire de The United Daily News 聯合報文學獎, fondé en 1976 à Taipei par le quotidien éponyme, pour sa nouvelle Ingma〈英瑪〉, reprise en 2004 dans Ingma, le/a fugitif/ve《英瑪,逃亡者》. Après plusieurs années consacrées à des travaux de recherche, notamment sur l’écrivaine-traductrice Eileen Chang 張愛玲, elle a publié en 2012 un roman intitulé, Exercices de débutante《名媛練習》. La traduction en français par Mélie Chen de sa nouvelle Retour nocturne 〈夜歸〉, extraite de son recueil Comédie des deux villes 《雙城喜劇》, publié à Taïwan en 2016, est parue l’année suivante dans l'anthologie de nouvelles traduites en français, Taipei, histoires au coin de la rue, publié aux éditions L'Asiathèque.

 

Parallèlement, Tan-Ying Chou a mené plusieurs travaux de traduction. En 2016, elle traduit vers le chinois, Exercices de style, de Raymond Queneau,《風格練習》et participe à plusieurs projets de traduction du chinois vers le français, dont « Le petit bourg aux papayers »〈植有木瓜樹的小鎮〉(1943) de Long Yingzong 龍瑛宗 ; « Murmure »〈私語〉(1944), récit autobiographique, d’Eileen Chang, co-traduit en 2019 avec Emmanuelle Péchenart ; ainsi que N’aie pas de doute, recueil de poèmes de Yang Ze (楊澤), co-traduit en 2020 avec Mélie Chen, Circé, coll. « Poésie taïwanaise ».

 

Mélie Chen
Mélie Chen

Mélie Chen est éditrice et traductrice du chinois. Née en France, elle se rend régulièrement en Chine depuis l’enfance et entretient un rapport très intime à ce passage d’une langue à l’autre. À l’issue d’une formation en études chinoises à l’École normale supérieure (ENS) de Lyon, elle s’oriente vers l’édition et la traduction, deux façons d’évoluer dans les livres et l’écriture.

 

En tant qu’éditrice, elle s’intéresse aussi bien à la littérature (romans, récits) qu’aux sciences humaines, aux essais et aux documents. Elle se charge entre autres de la collection « Les Essais » aux éditions Stock et a publié le journal de l’écrivaine chinoise Fang Fang, Wuhan, ville close (2020, traduit du chinois par Frédéric Dalléas et Geneviève Imbot-Bichet).

 

Son travail de traduction l’a portée vers les romans, les nouvelles et la poésie de Chine (A Yi, Yan Geling) et de Taiwan (Li Ang, Yang Ze, Chou Tan-Ying), notamment en collaboration avec l’écrivaine, traductrice et universitaire Chou Tan-Ying.

 

Traductions :

Le Jeu du chat et de la souris (《下面,我该干些什么》), A Yi (阿乙), roman, Stock, coll. « La Cosmopolite », 2017, sélectionné pour le Prix Émile Guimet de littérature asiatique 2018.

 
Retour nocturne (《夜歸》), Chou Tan-Ying (周丹穎), nouvelle in Taipei, histoires au coin de la rue, L’Asiathèque, coll. « Taiwan Fiction », 2017.

 

Le Chapon (《閹雞》), Chang Wen-huan (張文環), nouvelle co-traduite avec Chou Tan-Ying, in Le Petit Bourg aux papayers, Anthologie historique de la prose romanesque taïwanaise moderne I, dir. Isabelle Rabut et Angel Pino, You Feng, 2017.

 

De fard et de sang (《彩妝血祭》), Li Ang (李昂) nouvelle in De fard et de sang, Anthologie historique de la prose romanesque taïwanaise moderne III, dir. Isabelle Rabut et Angel Pino, You Feng, 2018.

 
N’aie pas de doute, Yang Ze (楊澤) recueil de poèmes co-traduit avec Chou Tan-Ying, Circé, coll. « Poésie taïwanaise », 2020.

 

Soline Lau-Suchet
Soline Lau-Suchet

Soline Lau-Suchet est responsable adjointe du pôle Développement des collections et chef de l'équipe Asie de la BULAC. Elle a été commissaire de l'exposition À la recherche des manuscrits naxi (2015).

Clotilde Monteiro
Clotilde Monteiro, responsable de la mission Communication institutionnelle

Responsable de la mission Communication institutionnelle de la BULAC, initiatrice des partenariats avec les Festivals Vo-Vf et Cinéma du réel, et modératrice des rencontres BULAC à Vo-Vf.