http://www.bulac.fr/node/2553

Visite d'une délégation de la BULAC à Suwon (République de Corée)

Organisateur(s) :Musée Hwaseong de Suwon

Une délégation de la BULAC a été invitée par la ville de Suwon à l'ouverture de l'exposition consacrée au palais temporaire Haenggung de la forteresse Hwaseong. La BULAC conserve en effet des documents exceptionnels relatifs à la construction de cette résidence royale de la dynastie Joseon.

Visite d'une délégation de la BULAC à Suwon (République de Corée)

Concert inaugural de l'exposition consacrée à la construction du Palais temporaire de la forteresse de Suwon.

Quand : 18 octobre 2018 – 14:00 > 18:00 Où : Autre lieu

En octobre 2018, le musée Hwaseong de Suwon a inauguré une exposition consacrée à la construction du palais royal temporaire Haenggung au sein de la forteresse de la ville. Cet événement marquait le trentième anniversaire de la reconstruction du palais. Initialement construit à la fin du XVIIIe siècle, il constitue un élément important de l'ensemble architectural de la forteresse de Hwaseong, classée au patrimoine mondial de l'humanité par l'Unesco.

La reconstruction du palais s'est appuyée sur une riche documentation, sous la forme de protocoles (uigwe) relatant sa construction et les cérémonies inaugurales menées par le roi Jeongjo dans le cadre d'un vaste programme de célébrations funéraires pour honorer son père.

L'exposition a été précédée de l'accueil par la BULAC et par la BnF d'une mission d'experts du musée de Suwon pour préparer la réalisation d'un fac-similé d'un document exceptionnel conservé en France. Cette coopération a motivé l'invitation d'une délégation de la BULAC pour prendre part aux cérémonies d'inauguration de l'exposition.

La BULAC et la BnF conservent un exemplaire unique d'une version illustrée et rédigée en en caractères hangeul (syllabaire coréen) du récit de construction du palais. Cette version, probablement rédigée à l'intention de la reine-mère très peu de temps après les événements décrits, présente des informations sur la construction qui ne figurent pas dans la version officielle de l'uigwe, imprimé en caractères sino-coréens et diffusé en plusieurs exemplaires quelques années plus tard.

Sur les 48 volumes que comportait le manuscrit à l'origine, seuls 13 sont aujourd'hui conservés : 12 volumes à la BULAC et 1 volume d'illustrations présent à la BnF. Ce document est issue de la collection rassemblée par Victor Collin de Plancy, premier ambassadeur français auprès du royaume de Corée.

Il s'agirait d'un des plus anciens manuscrits conservés d'un texte en syllabaire coréen. Le document était présenté pour la première fois au public coréen dans le cadre de cette exposition sous la forme d'un fac-similé réalisé avec grande précision.

Au premier plan, vitrine présentant les fac-similés du Dyeongni-uigwe ; au second plan, pose officielle de plusieurs personnes

Les participants officiels à l'inauguration posent devant le fac-similé du Dyeongni-uigwe, notamment : Mme Chung Jae-suk, secrétaire d'État pour le Patrimoine culturel de la République de Corée, M. Yeom Tae-Young, maire de Suwon, Mme Cho Myung-Ja, présidente du conseil municipal de Suwon, M. Han Dong Min, directeur du musée de Suwon Hwaseong, M. Ok Young Jung, professeur à l'Académie des sciences de Corée, Benjamin Guichard, directeur scientifique de la BULAC et Soline Lau-Suchet, responsable des collections pour l'Asie.

Ouvrages coréens dans une vitrine : volumes sous couvrure jaune ; trois volumes illustrés ouverts

Le fac-similé du Dyeongni-uigwe, manuscrit hangeul conservé à la BULAC et à la BnF, présenté lors de l'exposition consacré au palais temporaire de la forteresse Hwaseong par le musée de Suwon. (BULAC/Benjamin Guichard)

L'équipe de conservateurs et de photographes posent devant la station de numérisation, le document ouvert entre les mains de l'opérateur

Réalisation en 2018 du fac-similé du Dyeongni-uigwe par une délégation du musée de Suwon, dirigée par Mme Kim Soohyun. (BULAC/Maxime Ruscio)

Vu de dos, un collaborateur du musée de Suwon mesure un fascicule, un cahier de notes techniques ouvert à sa droite
Vue plongeante du document manipulé par un opérateur accroupi au seul, l'appareil suspendu de prise de vue au premier plan
Groupe de personnes rassemblées devant le panneau d'entrée de l'exposition

M. Han Dong Min, directeur, et le personnel du musée Hwaseong de Suwon posent avec la délégation de la BULAC pour l'inauguration de l'exposition anniversaire du palais temporaire, 18 octobre 2019.

Il y a 100 ans disparaissait Victor Collin de Plancy

Victor Collin de Plancy (1853-1922) fut sinologue, diplomate et collectionneur. Représentant de la France en Chine, en Corée et au Japon, il termina sa carrière comme ambassadeur au Siam.

Manuscrit coréen

Le fonds coréen de la BULAC est l’un des plus anciens de France. Il se compose d’environ 16 000 titres (20 000 volumes) ainsi qu’une centaine de revues et magazines, auxquels s’ajoutent plus de 600 ouvrages anciens incluant...

Manuscrit coréen

Le fonds coréen de la BULAC est l’un des plus anciens de France. Il se compose d’environ 16 000 titres (20 000 volumes) ainsi que d’une centaine de revues et magazines, auxquels s’ajoutent plus de 600 ouvrages anciens...

Corée, centenaire de l'indépendance, 1919

Exposition à Séoul (Corée du Sud), 13 mars - 31 décembre 2019

Activités de la Mission du gouvernement coréen provisoire de la République de Corée à Paris pour l’indépendance de la Corée Archives diplomatiques de la République de Corée

Visite d'une délégation de la BULAC à Suwon (République de Corée)
18 octobre 2018 – 14:00 > 18:00

Une délégation de la BULAC a été invitée par la ville de Suwon à l'ouverture de l'exposition consacrée au palais temporaire Haenggung de la forteresse Hwaseong. La BULAC conserve en effet des documents exceptionnels relatifs à la construction de...

Littérature féminine en Corée du Sud : modernité(s) et changement social
4 avril 2013 – 18:30 > 20:00

Dans le contexte d’une société fortement structurée par les valeurs confucianistes, la littérature coréenne produite par les femmes, à partir des années 1970, a beaucoup interrogé le passage de la tradition à la modernité.

Nos intervenants

Benjamin Guichard
Agent BULAC

Benjamin Guichard est conservateur en chef des bibliothèques, directeur scientifique de la BULAC depuis 2015.

Soline Lau-Suchet
Agent BULAC

Soline Lau-Suchet est responsable adjointe du pôle Développement des collections et chef de l'équipe Asie de la BULAC. Elle a été commissaire de l'exposition À la recherche des manuscrits naxi (2015).